Au nom de la Science

8,9

Nous revenons tout juste de cette expédition scientifique et si il y a une chose qu'on peut vous dire c'est qu'avec Darwin, on a vu du pays. L'extension Voyage du Beagle propose cinq scénarios qui se suivent tels des chapitres d'un roman de Jules Vernes. Chaque scénario peut se jouer indépendamment mais dans les règles on nous invite vivement à les enchainer car certains scores de fin de scénario perdurent pour le scénario suivant. Hmm... Voilà qui appelle à l'aventure... Donc pour la première fois de notre vie ludique, ma moitié et moi même décidons tels deux rôlistes surexcités de faire la campagne totale. Nous voilà embarqués pour l'inconnu. Les éléments s'étalent sur la table (agrandie pour l'occasion) autour de la cabine de ce cher Charles qu'on finira par appeler Charlie, nous le soldat et la menuisière.

Hé Charlie tu vas pas nous engueuler si on tue ce gorille au lieu de le capturer ! Faut bien manger, non mais il est drôle lui avec ces recherches !

Chaque scénario a ses modifications de règles et son matériel alors que Darwin représente un joueur supplémentaire pour toute la campagne mais au pion d'action unique.

Dans le scénario 1, l’objectif est de récolter le plus possible d'espèces, tant animales, minérales que végétales sur une île hostile. Pas simple quand on sait qu'il faut gérer le quotidien et ses intempéries. Le scénario 2 voit l'arrivée du Beagle réduit en pièce par la colère de l'océan. A nous de le réparer rapidement et solidement pour partir de cette île pas si paradisiaque. Au scénario 3, le Beagle avec les espèces récoltées dans ses cales et avec nos héros sur le pont, traverse un océan parsemé de plus d'un danger (Kraken et apparitions de toutes sortes). La météo massacre le navire et il faut savoir bricoler pour tenir le cap. Pendant ce temps Charlie relève les fonds marins et travaille dans sa cabine. Au quatrième scénario, une halte est faite sur une île tribale. Nous voilà partie à la rencontre des indigènes pour les recherches anthropologiques de Charlie. On les retrouve la nuit autour du feu pour leur offrir des présents dans l'attente qu'il nous en dise plus sur leur culture et surtout qu'ils nous révèlent leur secret. Une fois ceci acquis, on met les voile. Darwin est aux anges mais nous on commence à fatiguer. Le cinquième et dernier scénario se déroule sur les bords d'une île non répertoriée où l'équipage mais aussi toutes les espèces stockées dans les cales sont dans dans un piteux état. La mission est donc d'arpenter l'île à la recherche d'herbes médicinales et d'autres espèces pour sauver les richesses scientifiques de Charlie. Ah celui là, il nous en aura fait voir !

Nous avons terminé avec un score modeste mais pas ridicule quant à la performance des 10 heures de jeu (Entrecoupées d'une nuit de sommeil tout de même, on est pas des machines). Pas de panique, comme je vous l'ai déjà dit, chaque scénario, peut être joué tout seul pour des durées allant de 1h30 à 2h. Cette extension est donc une belle réussite pour l'immersion, la qualité du matériel et le renouveau amené aux mécaniques. Un très bon moment de collaboration et de dépaysement. Léger Bémol sur la clarté de certains points de règles et sur l’absence d'une page dans le livret racontant un peu plus cette véritable aventure (comme dans Lewis&Clark par exemple). Un petit calepin avec les rubriques pour compter les points au scénario 5 serait le bienvenue.

A savoir que cette campagne est annoncée comme la première d'une série à venir. Très bonne démarche qui attise ma curiosité.

Commentaires

Default