Au commencement, Risk apparut

3,1

Nombre de parties : 20+

Heureusement, dans le monde des jeux de société grand public de quand j'étais jeune, il y avait Risk. J'ai adoré jouer à ce jeu quand je gagnais et que même ma mère était partante pour une partie quand elle gagnait. J'ai détesté jouer à ce jeu quand je perdais ou que mon beau-père saccageait la partie parce que c'était lui qui perdait. Je me souviens avec nostalgie de ces après-midi entier passés à y jouer plutôt qu'à la bonne paye.

Je me souviens que j'avais 10 ans et c'est bien comme ça. Entre temps, j'ai découvert le jeu de rôle, les wargames, les jeux de plateau et ces derniers ont fini par se démocratiser. Mais on entend encore des gens dire "Risk, le jeu super stratégique, super compliqué?" Et là on mesure le chemin qu'il reste encore à parcourir et on comprend mieux l'engouement autour des aventuriers du rail...

L'avantage de la version "boîte rouge", c'était sa belle carte à l'ancienne et ses pions en bois pas super beaux mais bon. La version pions plastique avait l'avantage d'être pratique, à défaut d'être belle. Les versions plus récentes ont bien réussi leur coup avec les figurines mais ça reste Risk avec ses (gros) défauts : hasard omniprésent, stratégie réduite à la portion congrue et objectifs disproportionnés, sans compter le temps investi qui est aujourd'hui l'apanage de jeux nettement plus conséquents en termes de règles et d'intérêts. Et le plus beau dans tout ça, c'est que j'ai rarement rencontré des gens qui jouaient avec les règles réellement lues et comprises. Quand je vous dis "Grand public", et puis c'est tout.

Commentaires

Default