Attendre n’est pas mourir, mais ça y ressemble…

sur Skaal
6,0

Au début la mécanique originale de Skaal enthousiasme (elle est d’ailleurs présentée dans les règles avec l’humour que l’on connaît chez le Dr Mops), et puis on voit vite que le jeu n’est pas aussi léger qu’il en a l’air. La réflexion est de mise si on veut gagner un maximum de respect (yo !) sauf qu’il est difficile de stratégifier même sur le court terme en raison des déplacements potentiellement incessants de nos nains (prospection malveillante quand tu nous guettes…). Pour compenser ce travers, mieux vaut poser un maximum de nains au début, tout en se risquant à monter une taverne, prospecter ou récolter… Du coup on est parfois un peu désemparé pour faire au mieux face à l’afflux chaotique et changeant des ordres ennemis visant avant tout à mettre du bordel là où il y avait déjà du désordre organisé…
Comptez 45 minutes de jeu qui sont un peu lourdes en raison des changements incessants de configuration de jeu qui ne vous laissent pas serein ni détendu…
Il peut toutefois être agréable d’observer l’évolution du jeu, surtout quand vous jouez avec votre gosse tout content de récupérer une taverne qui tourne un max (enfin, avant que vous fassiez en sorte que ça ne dure pas…) !

Bien que les configurations de jeu soient un peu déroutantes pour des esprits nains, ça vaut le coup de le tester car la mécanique est sympatoche

Commentaires

Default