Lord of the Rings : The Confrontation
Par Reiner Knizia
Illustré par John Howe
Édité par Fantasy Flight Games
jusqu'à 2 joueurs
Nombre de joueurs
12 ans et +
Âge
30 min
Temps de partie
30,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Asymétriquement votre

10,0

Expérience : 4 parties

Version De Luxe, tiens tiens. Commençons par les plaintes :
* le gars qui a conçu l'insert en carton devrait être guillotiné sur le champs - les cartes sont impossibles à ranger, rien pour les petits pions, c'est fragile, la boite pleine de vide et même pour les personnages c'est pas gégéne,
* l'illustration de couverture est hideuse, de même que celles de pas mal de cartes qui sont vraiment vraiment laides,
* les illustrations des personnages sont passables.

Avouez que pour une version DeLuxe, ça commence pas terrible. Le problème est que pour une raison qui m'échappe, FFG n'a pas réutilisé les superbes dessins de John Howe (surement un problème de prix) sauf celui du plateau, etc'est bien dommage.

Alors sinon ... pour le coté deLuxe, c'est bien agréable de jouer avec des grands pions sur un grand plateau avec des grandes cartes, c'est indéniables. Cette édition apporte en plus pour ceux qui auraient épuisé le jeu de base (bon courage) quelques cartes péciales et surtout le double de personnages alternatifs pour un maximum de variété. Je n'ai pas utilisé ces nouveautés mais il faut savoir qu'ils n'ont pas été créé par Knizia mais par FFG donc j'ai comme un reflexe de prudence qui se déclenche a priori.

Le jeu sinon est hallucinament prenant. Quel bonheur ! En fait j'ai du mal à voir un autre jeu à deux qui m'absorbe autant. La tache du créateur est pourtant difficile, puisqu'il a conçu un jeu complétement asymétrique (les buts des deux joueurs sont différentes) où chacun dispose de personnages / cartes avec des pouvoirs différents, sur une base de Stratego mais tellement déformé qu'il en est méconnaissable. Mon expérience limitées ne me permet de juger de l'équilibrage des deux camp, quoi qu'il me paraisse assez bon - et on a jamais pris Knizia en défaut sur ce genre de choses, me semble-t-il, mais quel que soit le camp joué, c'est interessant.

Gros gros coup de coeur, plus pour le jeu lui-même que pour l'édition DeLuxe.

Commentaires

Default