Art de mes dés

sur Armada
4,0

Je joue encore à certains jeux de cette époque qui sont taxés de vieillots, alors qu'à mon avis pas du tout.

Mais celui-là, pour le coup, il est difficile de le ressortir, et oui, celui-là, il a pris un sacré coup de cheveux blancs.

Le hasard est prépondérant, sans aucune modulation : combats, quantité d'or et d'indigènes présents sur le continent mystérieux... tout au hasard. Difficile de faire passer ça aujourd'hui pour un jeu poids moyen.

Perdre ses bateaux est rédhibitoire dans ce jeu, alors que l'on ne peut pas en construire. On peut se retrouver à manipuler quelques pions dans un coin pendant tout le reste de la partie...

Commentaires

Default