Archon
Ce jeu est sorti le 6 mars 2013, et a été ajouté en base le 6 mars 2013 par benben

édition 2013
Par Nikolas Sakaloglou et Sotirios Tsantilas
Illustré par Antonis Papantoniou
Édité par Artipia Games

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Archon c'est long mais c'est bon

(Une seule partie)

Une belle surprise de Noël que ce Archon !

Un plateau immense, magnifique, du beau matériel, on a d'emblée très envie d'y jouer.

Il s'agit d'un jeu de pose d'ouvriers, qui permet de gagner des ressources, qui permettent de gagner des bâtiments, qui permettent de marquer des points de victoire... Donc il ne plaira pas aux allergiques du genre, d'autant qu'il est un peu long.

Si les mécanismes du jeu ne sont pas nouveaux, ils sont d'une part nombreux, et d'autre part, chose appréciable, bien goupillés les uns avec les autres. On trouvera donc de la profusion et de la variété, sans pour autant se sentir noyés et sans que cela nuise à la fluidité ou à la clarté du jeu.

Durant une manche, on va pouvoir réaliser jusqu'à 5 actions en posant ses jetons sur le plateau et en dépensant des cartes de sa main. Les actions sont en nombre limité sur le plateau et on va se battre pour pouvoir les effectuer. L'interaction est complètement indirecte entre les joueurs, mais elle est bien présente : on a tous couiné à un moment ou à un autre de la partie parce que les joueurs précédents ont "piqué" l'action de la mort qu'on voulait absolument faire. Et on a tous fait couiner les joueurs suivants, pour la même raison. De plus, la carte "tax collector" permet de taxer leur or aux autres joueurs qui joueraient la même action que la vôtre après vous, ajoutant à l'interaction.

Comme je le disais, le jeu est varié : il y a un peu de deckbuilding (on échange ses cartes de base contre des cartes plus fortes en les achetant au cours de la partie), un peu de majorité (pour marquer les points lors des différents décomptes), un peu de gestion (pour ses ressources et ses bâtiments), un peu d'objectifs (qui changent au cours du jeu). Les stratégies sont nombreuses : on peut se spécialiser dans l'achat de gardes royaux, de scientifiques ou d'artistes pour remporter les majorités, tout en combinant avec tel ou tel bâtiment qui va multiplier les points de victoire, ou bien acheter beaucoup de cartes pour augmenter ses revenus et ses ressources, ou bien faire un peu de tout. Dans notre partie, les 4 joueurs avaient des stratégies très différentes et les scores finaux ont été très serrés, avec notamment une égalité entre les deux premiers, qui s'est résolue au nombre de ressources... On fait la course aux objectifs en permanence et le jeu monte en tension, car les bâtiments finissent par s'épuiser, les jeux de cartes des joueurs deviennent plus puissants, les choix plus nombreux et les actions de plus en plus prisées. Que du bonheur !

Seuls bémols : les ressources, dont les couleurs sont difficiles à distinguer, et qui sont les mêmes que les pions des joueurs, et la longueur du jeu (2h40 pour cette première partie, sans compter l'explication des règles et la mise en place), un peu élevée.

En conclusion, on a passé un excellent moment et tous mes compagnons ont apprécié le jeu. Pour je ne sais quelle raison, ils l'ont comparé à Terra Mystica (alors qu'il est très différent dans ses mécanismes) et ils l'ont préféré. Pour ma part, je l'ai plutôt comparé à Tzolk'in (pour la pose d'ouvriers), dont j'avais fait ma première partie peu avant ce Archon, et j'ai très largement préféré cette première partie sur Archon que celle sur Tzolk'in.

Un jeu à essayer !

Les + :

• plateau immense et magnifique

• belles illustrations, beau matériel

• règles simples pour un jeu de cette durée et de cette profondeur

• mécanismes nombreux, variés, bien goupillés

• plusieurs stratégies possibles et qui s'équivalent bien

• interaction indirecte bien présente et couinements garantis

• grande montée en tension au fil de la partie

• rejouabilité prometteuse

Les - :

• un peu long

• couleurs des ressources

• pas de nouveauté dans les mécanismes

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default