Ce jeu est sorti le 26 mars 2001, et a été ajouté en base le 26 mars 2001 par Docteur Mops

édition 2000
Par Klaus-Jürgen Wrede
Illustré par Doris Matthäus
Édité par Rio Grande Games, Hans im Glück et Schmidt
Distribué par Schmidt France et Schmidt Spiele

Standalone 34 extensions
23,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Après tout...

Avec une ville Française en titre, de ma région en plus, et parce qu'il a déchaîné l'enthousiasme de tous y compris du jury du Spiel des Jahres (lauréat 2001), j'ai acquis Carcassonne. Je dois dire que la première partie a été très décevante : le jeu innove très peu (un critère pourtant déterminant pour le SdJ) et n'est qu'une resucée de Contact (Ravensburger, 1984). Or déjà à l'époque nous nous amusions à nous répartir les tuiles en fin de partie !

Mais plus embêtant, Carcassonne a été insuffisamment et mal testé comme le montre une répartition des tuiles pour le moins incompréhensible : trop de cartes bloquantes, inutiles ou mal fichues, alors que certaines tuiles évidentes manquent. En outre, le hasard du tirage des cartes, face cachée, est déterminant dans la désignation du gagnant : si vous avez la pièce qu'il faut, vous n'y êtes pour rien, si vous avez justement la pièce qui ne va pas, vous n'y pouvez rien. Donc impossible de déterminer une stratégie sur plusieurs tours puisque vous ne savez pas ce que vous allez tirer, et les joueurs ne pouvant réfléchir à l'avance, les tours sont longs. Enfin, le système de décompte des points est si alambiqué que les nouveaux joueurs perdent systématiquement.

Afin de ne pas le remiser trop vite au placard, nous avons adopté la variante suivante en mettant les tuiles en trois piles, dont seule la tuile du sommet est visible. Vous avez donc trois choix de pose par tour, et il est même possible d'en jouer en épuisant volontairement une pile afin de gêner des concurrents moins bien partis. Le jeu est alors beaucoup plus tactique, et pourtant plus fluide.

Certes Carcassonne n'est vraiment pas révolutionnaire, mais la dimension qu'ajoutent les pions est finalement une excellente idée. Si évidente quelle ne surprend personne. Mais n'est-ce pas là le secret de tout bon jeu, et la cause de son succès : des règles simples aux possibilités tactiques plus profondes qu'il n'y paraît à première vue. Reste que le décompte des points réserve le jeu à un public de joueurs. Donc **** avec la variante et *** sans.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default