Cléopâtre et la Société des Architectes
3 à 5
Joueurs
10 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
49,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Amonbofis de...

8,0

Notez !
Exercice à faire pour la prochaine fois :
Conjuguez au futur simple le verbe corrompre, dans sa forme passive, à toutes les personnes du singulier et du pluriel, ...

Allez, vous avez lu la règle de "Cléopâtre et la société des architectes" et vous vous êtes dit en démarrant avec vos 3 cartes en main :
"pffffffffff...facile...à moi, on me la fait pas...plus malin et plus adroit que les autres, je serai le plus riche ET forcément le moins corrompu...hé hé hé..."
Seulement, voilà :
flânez au marché, une fois, deux fois...
des matériaux, il y en a...mais pas toujours de qualité irréprochable...
arrêtez-vous aux étals regorgeant de marchandises : hin, hin, du trompe l'oeil...
Vous devez recruter vos artisans mais la main d'œuvre est rare...
Il faudra avoir recours à des personnages pas très fréquentables ni très qualifiés...
Vous cédez, juste une fois, pour pouvoir dresser votre obélisque...
puis pour installer quelques colonnes...
Les adorateurs de Sobek vous saluent dans la rue : mauvais signe...
on parle de votre intégrité au passé ...on ricane...
Cléopâtre couvrira d'or le plus habile de ses architectes, mais elle a aussi promis le plus corrompu à ces crocodiles...

Alors, vous accélérez le mouvement grâce à vos bateaux qui sillonnent le Nil :
vous garnissez les jardins sacrés des plus belles mosaïques, vous créez un sanctuaire dédié à Anubis...ouf! sauvé!
L'ombre du Dieu-Crocodile Sobek s'éloigne de vous...

Pas pour très longtemps...
Vous cédez à la Courtisane aux charmes venimeux, vous utilisez les services d'intermédiaires véreux, vous soudoyez le Vizir...
et l'on annonce une visite du Grand Prêtre sur le royal chantier...
Si votre offrande n'est pas à la hauteur de sa mugnificence, Sobek vous happera de nouveau...

Pendant que vous transpirez, vos concurrents alignent les sphinx, sculptent déjà le trône de la Reine, décorent les portes du Palais...
De toute façon, eux-aussi doivent implorer Sobek, vous le savez bien...
Mais plus ou moins souvent que vous ?...
Au début vous avez épié leurs manœuvres, mais trop occupé à votre propre besogne, des détails vous ont échappés...

Alors ? Comment allez-vous finir ?
riche, comblé de faveurs...et vivant...
ou bien, malgré vos talents, en plat de résistance au menu des crocodiles sacrés ...

Rassurez-vous, ce n'est qu'un jeu...mais quel jeu !!!

Commentaires

Default