Ce jeu est sorti le 1 juil. 2005, et a été ajouté en base le 13 déc. 2004 par Guyomar

édition 2005
Par Kevin Wilson et Richard Launius
Illustré par Brian Schomburg et Scott Nicely
Édité par Fantasy Flight Games
Distribué par Millennium

Standalone 10 extensions 3 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Ambiance, ambiance!

J'ai un problème, je suis un acheteur quasi compulsif. Alors quand je vois une grosse boite de jeu, bien lourde toute joliment illustrée, et bien moi j'ai du mal à résister. J'essaie quand même de me soigner, pour cette fois je me suis balladé sur différents sites afin de me faire une idée plus précise sur ce jeu et après avoir lu plusieurs avis plutôt positifs je me suis rendu au plus vite chez mon revendeur le plus proche de Bordeaux et hop la boite est pour bibi.
Après avoir souffert avec mes trois kilos à bout de bras jusqu'à chez moi, la récompense est là. Trois kilos d'un matériel de haute facture, un plateau énorme, une myriade de pions, et un grand nombre de cartes, un book de 24 pages, le tout en anglais (va pas être facile de faire jouer ma copine), hou pinaise!
Un petit pitch rapide. Vous incarnez une équipe d'"enquêteurs" dans la ville d'Arkham (presque aussi célêbre que celle de Sunnydale pour les connaisseurs). Votre but empêcher des hordes de monstres de se défouler sur cette ville et fermer un à un les "vortex" par lesquels ils arrivent. Il vous faudra ainsi éviter le réveil d'un des Grands Anciens, qui lui n'attend que ça (qu'on le reveille).
La lecture des règles n'est pas si longue que ça (pour moi le plus long a été le montage des pions des personnage dans leur maudit socle, ma méthode le tournevis-levier-glissage-du-pion-dans-le-minuscule-espace-ainsi-crée, attention les doigts), mais ne vous étonnez pas si vous passez vos premières parties le nez dans le manuel, vous demandant si finalement vous l'avez bien lu. Il faudra vous y référer souvent afin d'éclaircir certaines situations. Quelques unes resteront malgré tout obscures en l'absence d'explications claires (cf la fameuse carte "a gate and a monster appear" qui déchire les joueurs sur les différents forums). Mais finalement tout cela reste mineur.
Quelques parties solo m'ont permis de me familiariser avec les règles avant de le proposer à mes amis. Et là il faut bien avouer que pour des joueurs et joueuses occasionnels, l'installation assez longue du plateau, des 24 pioches, la distribution des fiches de persos avec leur inventaire respectif, tout cela peut faire peur. Il n'y avait qu'à voir les regards echangés par ceux ci les yeux écarquillés se demandant à quelle sauce ils allaient être mangés, pendant que les amateurs de JdR hochaient la tête d'approbation avec un léger un sourire en coin.
Finalement le jeu s'avére extrêmement fluide les tours s'enchainent rapidement, chaque joueur joue à tous les tours (même si une partie peut être assez longue) et le fait que le jeu se joue en coop permet des échanges et ôte les appréhensions du départ, on communique, on échange des objets, on lit les cartes ensemble. Tout le monde rentrant dans l'ambiance facilement, élaborant des tactiques, chaque joueur se spécialisant dans une tâche bien particulière (recherche des indices, ou tatanage de monstre...)
afin de fermer une bonne fois pour toutes les portes maléfiques ouvertes par le vilain pas beau de service qui tente de déverser ses hordes sur la ville d'Arkham.
Le jeu n'est pas si simple finalement (suivant la fiche du grand ancien piochée en début de partie et qui va influencer la durée et la difficulté de la partie) et une bonne connaissance du plateau, des personnages est nécessaire (chouette va falloir faire plein de parties).
L'ambiance est là, le stress de voir une porte s'ouvrir à nouveau, les monstres tapant aux portes de la ville, les vilaines bêtes volantes n'attendant qu'une chose fondre sur vous si vous vous attardez dans les rues, les boutiques se fermant une à une. Ambiance sublimée par le magnifique matériel et le respect du mythe de Cthulhu (d'ailleurs ne vous attendez pas à vaincre le big boss s'il se réveille).
Alors il vrai que l'on a pas de contrôle sur le jeu, mais dans ce type de jeu cela ne me dérange absolument pas (on ne sait pas ce que va inventer comme nouveau tour son ennemi, c'est normal) et le hasard dû aux jets de dés (qui s'avèrent extêmement nombreux, mais qui peut rappeler bon nombre de JdR) sera balancé par l'équipement et le choix de niveau de ses compétences.

Alors est ce que ce jeu est bon (ou du moins est ce que l'ai aimé?).
Moins accessible certes qu'un Chevalier de la Table Ronde, mais l'ambiance est là pour peu que l'on veuille bien s'y plonger, et malheureusement tout le monde ne fera pas le plongeon. Plusieurs parties avec quelques amis ont finalement tourné à l'ennui pour certains qui trouvaient la partie bien longue (malgré un départ enthousiaste) et se résumant à une très très longue partie de dès.
Je ne sortirai finalement ce jeu qu'en compagnie de férus du monde de Lovecraft et pour moi tout seul car je l'aime beaucoup en solo.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default