Richard Cœur de Lion
Ce jeu est sorti le 19 mars 2003, et a été ajouté en base le 27 févr. 2003 par 20.100

édition 2003
Par Klaus Teuber
Illustré par Franz Vohwinkel
Édité par Tilsit et Kosmos
Distribué par Tilsit

Standalone 3 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Allez les chevaliers, on se remue

Type de jeu : Froid comme une armure
Nombre de parties jouées : 5
Avis compendieux : C’est une note sans doute un peu sévère pour un jeu de cette réputation (même si la version originale, que je n’ai pas l’honneur de connaître, a meilleure presse), mais la faiblesse du thème et l’aspect très largement calculatoire me laissent ici de marbre. Je m’y ennuie, je l’avoue. C’est un jeu où l’on a pas droit à l’erreur. Bref, c’est un très bon jeu de tactique et de stratégie sans aucun doute, oui mais voilà, les chevaliers ne bougent pas (ou seulement pour trahir, quelle misère) et un chevalier qui ne bouge pas, c’est quoi ? Une statue. De marbre, je vous dis.
Clarté des règles (5) : Elles sont très simples et très claires. Et moi très bref pour le coup.
Qualité du matériel (4) : Le tout est plutôt joli, on se demande juste pourquoi ces fringants chevaliers restent plantés là comme des as de pique et ne s’en vont pas guerroyer. Les pièces, c’est sans doute pour les bigleux, mais c’est bien on a l’impression d’être riches avec tous ces gros ducats (ou je sais plus quelle monnaie désuète) en main.
Reflet du thème (1) : Ben justement, les chevaliers restent plantés là comme des as de piques et ne s’en vont pas guerroyer. Et le roi Richard qui sert juste de point de mire sur l’échelle des points de victoire. Bref, pour moi c’est un peu abstrait avec un thème plaqué. Tss, on me le fait pas, à moi.

Avis comportant ratiocinations et autres superfétations : Non, tiens, voilà, je boude.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default