Tribun
Par Karl-Heinz Schmiel
Illustré par Jochen Eeuwyk
Édité par Ubik
2 à 5
Joueurs
12 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
50,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Alea jacta est

sur Tribun
8,0

Allez, ça cause beaucoup à la gare de l'est traduit en français. (Pas sûr à 100% car il n'y a pas beaucoup de trains dans la boite)

Tribun a été le jeu le plus plébiscité à l’Essen 2007. Cela ne devait donc pas être fondamentalement un mauvais jeu. Basé (encore une fois) sur le principe de Keythedral et de Caylus , c’est à dire de pose+ activation dans un 2e temps, on est transporté cette fois-ci dans la Rome antique: pas mega-original, mais moi ça me va.

On est ici clairement avec jeu un jeu pour joueurs. Des règles foisonnantes ; même un master des règles de ma connaissance (coucou Loïc) a failli s’y casser les quenottes. Beaucoup de points cruciaux à connaître sur le bout des doigts et une connaissance approfondie des bénéfices des factions pour espérer développer une stratégie cohérente. Voyez qu’il faut connaître 3 bénéfices par faction et qu’il y a 7 factions, imaginez les combinaisons possibles pour naviguer un peu clairement. Attention particulièrement aux fins de parties où il faut guetter sérieusement, voire comptablement, les possibilités d'objectifs remplissables par les uns et les autres; même pour soi-même, il n'est pas forcément évident de les appréhender aux premières parties. Le plaisir grossira avec le temps, car c’est le genre de jeu où la culture qu’on en a compte.

Les 2 façons possibles de remporter la victoire sont vraiment les bienvenus et participe bien à la durée de vie. Sans doute est-il possible d’envisager assez rapidement une mise en place sans carte faction : étant donné la durée finalement assez courte d’une partie, le tirage initial peut vraiment être trop déséquilibrant, surtout dans les parties dont l'un des objectifs est obligatoirement être tribun.

Il manque juste le poil d’évidence qui fait qu’on se sent en présence d’un chef-d’œuvre. On n’est pas non plus en face du spécimen qui invente la roue. Je pressens néanmoins de longues heures de plaisir à venir.

Commentaires

Default