Runes & Ruin
Ce jeu a été ajouté en base le 19 oct. 2015

édition 2015
Édité par Homosapiens Lab

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Attirant

De l'exploration, du mémory, du rôle secret, du changement de camp en cours de partie, de l'affrontement indirect, de la coopération, des coups en deux bandes, de la tension, une victoire qui se joue à rien,... voilà un jeu bien foutu qui nous a laissé un goût de revenez-y.
Tout n'est pas à l'avenant. Si notre partie s'est déroulée sans entrave, le jeu tel qu'il tourne devrait offrir des situations où la chance est plus déterminante.
Chaque joueur détient deux pouvoirs via les deux rôles qu'il endosse: un exposé et actif, l'autre gardé secret. Ses rôles déterminent également son camp : soit le Bien pour les Héros, soit le Mal pour le gros méchant des Abysses (carte unique) et son éventuel acolyte (si les deux Héros cumulent trois étoiles intrinsèques additionnées, cas rare).
Avec une main de cartes qui va s'amenuisant, sauf à perdre un tour pour la refaire à 7, vous défaussez un lot de cartes égal à la rangée que vous voulez inspecter pour regarder la moitié des tuiles de cette rangée d'une pyramide faite de cartes : 1 en rang 1, 2 en rang 2, 3 en rang 3, etc... jusqu'à 7 en rang 7.
Vous gardez une des tuiles que vous avez secrètement étudiées. Soit vous la révélez pour utiliser son pouvoir voire pour montrer aux autres joueurs dans quel camp vous êtes ou que vous voulez qu'ils croient que vous êtes, soit vous la conservez cachée pour vous préserver de son pouvoir.
Certaines tuiles affectent le camp du Bien, d'autres le camp du Mal. L'une d'elles ajoute une étoile aux Héros du joueur qui la récupère, ce qui peut le faire changer de camp (si ces deux Héros en étaient à 2 étoiles cumulées).
7 d'entre elles sont les clefs de la victoire du camp du Bien si elles sont trouvées avant l'épuisement d'une réserve de sceaux qui diminue à chaque révélation/utilisation de tuiles.
Si ces 7 clefs n'ont pas été découvertes avant l'épuisement de cette réserve, un combat s'engage entre le Bien et le Mal, dont les rôles sont révélés, à l'aide des cartes, selon le mécanisme connu du chifoumi. Je ne peux en dire plus, le Bien (trois joueurs) ont vaincu le Mal (moi) à un point de l'épuisement.
Attention : présence de texte en anglais.

Commentaires

Default