Ce jeu est sorti le 6 avr. 2007, et a été ajouté en base le 6 avr. 2007 par Monsieur Phal

édition 2007
Par Croc et Geof
Édité par Asmodée
Distribué par Asmodée

Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

A lire après l'avis de R2

R2 s'étant occupé de l'aspect plastique des figurines (je partage largement son avis - perso, j'aime le look démon), je parlerai de l'impact en terme de jeu.

Avant de détailler chaque figurine, quelques propos en général sur l'armée démone :
- il faut aimer leur look sadique
- leur principe de jeu est souvent d'exercer des pouvoirs sur les figurines adverses : contrôle, attraction, défi...
- les démons ne peuvent jamais être blessés. C'est une armée optimale jusqu'à sa mort, et qui peut utiliser à profit les zones de jeu qui donnent l'état "blessé".


Asaliah, un des trois officiers pour l'instant, est pour moi incontournable. La figurine est belle, et ses pouvoirs sont intéressants : elle génère des lémures qui controleront les figurines adverses de peu de foi, et qui frapperont fort ceux qui ont une foi importante (son troisième pouvoir étant moindre à mon avis). Son charisme et son aura de régénération lui donnent un attrait important au milieu de ses troupes : c'est l'officier que j'utilise le plus souvent.
N'oublions pas son pouvoir de sacrifier des points de commandement pour redonner vie à toutes ses troupes : une arme redoutable pour des démons qui ont souvent beaucoup de points de vie et ne sont pas tuables au premier choc.

La succube est TRES violente. Dès qu'on utilise son bonus, elle noie l'adversaire sous les dés de combat, peut le mettre au sol en l'amochant, et reste très difficile à toucher par les figurines males vu son bonus. Associé à un look d'enfer, je la joue à chaque fois.

L'ambassadeur infernal est un peu cher pour ce que c'est. Son principal atout reste son pouvoir d'annuler les Vae Victis adverses. Les démons étant bien pourvus en points de commandement, c'est toujours un plaisir de voir la mine de l'adversaire déconfit.

Les trois damnés de la paresse sont pour moi des atouts importants : ils sont faibles et lent, mais ont deux avantages incomparables. Avec 18 pv, ils sont diablement résistants et ne meurrent qu'en deux coups minimum de grosse créature, sinon il en faudra trois ou quatre (et Asaliah aura le temps de les régénérer). Combiné à leur résistance, ils ont le pouvoir d'attraction sur les autres : ils vont donc en première ligne attirer les tirs adverses et attirer les ennemis au corps à corps sur eux, résister à l'assaut pendant que les autres démons viendront se rajouter à l'attaque pour bénéficier des bonus de soutien.

Les trois damnés de la colère restent à mon sens les points faibles : ils frappent raisonnablement fort, mais sont peu résistants et meurrent vite. Et leurs dégats seront souvent bien affaiblis par les PR des armures adverses. Je les joue peu.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default