Ad' Astra
Ce jeu est sorti le 15 sept. 2009, et a été ajouté en base le 14 oct. 2008 par 20.100

édition 2009
Par Bruno Faidutti et Serge Laget
Illustré par Kieran Yanner et Justin Albers
Édité par Fantasy Flight Games, Nexus et Edge Entertainment
Distribué par Millennium

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

A la conquête de l'espace

Étant un grand fan de jeu futuriste, je ne pouvais pas passer à côté d'Ad Astra, surtout quand on connait les auteurs : Bruno Faidutti et Serge Laget. Je n'avais pas pu voir ce dernier lorsqu'il était venu à Annecy pour nous faire découvrir le proto du jeu. Mais j'avais eu les retours des participants : que du bonheur !

Après avoir la boite, l'impression que donne tout le matos est bonne. Le plateau de score est sobre mais efficace. Toutes les cartes du jeu sont petites mais complètement plastifiées. Les planètes et autres étoiles cartonnées sont épaisses et agréables à manipuler. Le design de l'ensemble est très réussi et les illustrations sont jolies.

Parlons mécanique du jeu. Très rapidement, ça me fait un peu penser à Race for the Galaxy et pourtant, même si je suis fan de ce dernier, ce serait une erreur de comparer les deux. La chance est autrement moins importante dans Ad Astra et les stratégies sont multiples. On ne choisit pas une carte mais 3 ou 4 qui seront joués dans un certain ordre, c'est donc plus de choix possibles et surtout plus de difficultés à prévoir ce que va faire l'adversaire. J'ai beaucoup apprécié le fait que dans nos cartes, certaines actions ne sont pas présentes alors qu'elles le sont chez les autres joueurs (et inversement). Du coup, il faut jouer avec cet aspect et attendre qu'un joueur le joue et surtout ne pas louper l'occasion. Au final, on s'en bien que tout a été très bien pensé, très bien équilibré.

Je pourrais encore discourir longtemps sur tous les points forts du jeu, mais je pense que je me suis déjà bien fait comprendre : c'est un très bon jeu, avec des mécaniques simples bien huilés, qui remuera vos méninges pendant la partie. A la fin de celle-ci, une seule envie : en refaire une autre en essayant de ne pas refaire les mêmes erreurs.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default