Perikles
3 à 5 joueurs
Nombre de joueurs
12 ans et +
Âge
180 min
Temps de partie
38,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

A l'aise Périclèse

8,0

Une seule partie mais je ne vais pas tarder à m'y remettre. Cet avis est donc évidemment écrit avec réserve. En tant que fidèle disciple et inconditionnel du maître Wallace, j'étais largement conquis d'avance. Toutefois, plusieurs avis chagrins de joueurs expérimentés avaient un peu raffraichi mon enthousiasme. Le verdict, quoique inachevé, est tout de même largement positif. On retrouve bien du Wallace dans cette approche atypique et très originale de la Guerre du Péloponnèse ou la mécanique cherche à s'adapter finement à l'Histoire, ce qui nous change de l'inverse comme font les Allemands. Il ne s'agit pas de s'identifier à une cité, mais bien de les manipuler toutes et tirer son épingle du jeu. Wallace a bien tenté de marier du calculatoire (la phase politique) avec du ludique (la phase baston) et y est plutôt bien parvenu. Du hasard, certes, mais du bon, dès lors que la partie politique détermine la suite à 80 pourcents et que le hasard des combats est tout de même finement pondéré par les catégories de batailles. Le nombre des armées, leur puissance, tout cela dépend essentiellement de la façon dont on a mené la phase politique, très déterminante.
Le hasard, en réalité, est minime, et je trouve que la mauvaise foi n'est pas loin si on repproche à Wallace d'en avoir soupoudré un peu sur un jeu où la destinée et ses renversements s'annonce au coeur du thème. Pas volés sur le thème justement. Les renversements d'alliance et l'opportunisme des cités grecques est fort bien rendu, leur potentialité militaire aussi.
Pour l'heure, je lui trouve une qualité particulière. Sa simplicité, son accessibilité, au regard des différents opus du maître (à part Tempus) le rendent jouable dès la première partie, mais loin, loin d'être encore exploré.
Je lui trouve aussi un défaut. La règle qui écourte le jeu avant la fin du 3è tour si Athènes ou Sparte a perdu 4 batailles est certes cohérente à l'Histoire, mais à mon humble avis passablement bidon si elle n'est pas pondérée par un ajustement de tirage. Il suffit de tirer une série de sites de batailles impliquant Sparte ou Athène et le jeu est terminé en un tour, ce qui est très frustrant, et assez inutile à mon sens. Nous avons donc choisi de nous en passer.

Commentaires

Default