Amyitis
Par Cyril Demaegd
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
2 à 4
Joueurs
10 ans et +
Âge
75 min
Temps de partie
34,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

A garden for my Baby, alone in Babylone.

10,0

A l'instant où je sentis le regard envoûtant de La Belle Amyitis se poser sur mon humble personne, je compris que toute résistance serait inutile et vaine. Je n'aurais désormais plus d'autre ambition que de satisfaire le moindre de Ses désirs.
Ses yeux de Reine, Sa silhouette divine et farouche, Sa légère nonchalance lascive... de tout Son Être irradiait un mysticisme sensuel qui résonnait en mon coeur comme une invitation à irriguer son jardin.


Lors de son passage à la Radio des Jeux en décembre 2010, Cyril Demaegd expliquait qu'il n'imaginait pas associer le jeu et la musique, deux de ses passions, en une création commune; selon lui, la musique est une notion tellement sensitive qu'il n'est pas envisageable de la cloisonner à un support de jeu de plateau.

Paradoxalement, Cyril Demaegd a aussi présenté Amyitis comme un jeu où le tempo était essentiel. En effet, le rythme de la caravane conditionne les actions possibles et il est nécessaire de s'adapter à celui-ci afin de se présenter sur les marchés avec les ressources adéquates.

Au-delà de ses considérations, et au-delà de l'enivrement perçu à la découverte de cette perle, à l'esthétisme exigeant tout en étant subtil et délicat, j'ai le sentiment qu'Amyitis crée sa propre musique, propice à l'ensorcellement, voire à la fascination; une musique sur laquelle viennent se régler notre respiration et notre métabolisme, pendant et après le jeu. Il est étonnant de constater à quel point l'esprit est encore troublé par les scènes de vie babyloniennes la nuit qui suit une partie d'Amyitis.

Je comprends que certains puissent ne pas être sensibles à l'univers d'Amyitis et j'en suis désolé pour eux. L'histoire que vivent les joueurs lors de l'édification des jardins de Babylone est une expérience unique. Il n'est pas de quête plus noble que l'épanouissement d'une Reine.


Je n'ai découvert le jeu de plateau que récemment, et j'ai probablement passé jusqu'à présent plus de temps à m'informer sur les oeuvres existantes qu'à jouer.
Je dois reconnaitre que l'équipe d'Ystari (puisqu'il convient d'associer à Cyril Demaegd toutes les personnes avec qui il travaille) a fortement contribué à mon parcours initiatique au travers ses productions, ou ses choix éditoriaux en matière de localisation.
J'y ai découvert un véritable feeling de joueur, une perception de la narration qui émane de mécanismes riches et pourtant évidents, un véritable plaisir de voir s'animer les personnages de l'histoire...

Amyitis est probablement la plus belle manifestation de cet état d'esprit.

Et l'état de sérénité dans lequel on se trouve après avoir jouer à Amyitis est encore signé Ystari.

Un grand merci à toute l'équipe d'Ystari pour ce joyau qui semble ne révéler sa pureté qu'aux yeux de ceux qui y croient.[i]

Commentaires

Default