Ambition
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
13 ans et +
Âge
180 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

9 personnes sur 10 aiment le chocolat, la 10e ment

8,0

Si le titre français est aussi stupide qu'inadapté, et explique sans doute, avec son hideuse boîte grise, le bide qu'à fait ce jeu dans notre pays, il renferme pourtant un petit bijou des années 80. Shoko & co, de son titre allemand, vous met à la tête d'une fabrique de chocolat. Dans le pur esprit des années 80, vous êtes à la tête d'une boîte et cherchez à faire votre beurre (de cacao), ou devrais-je dire votre chocolat. Il faudra donc embaucher des ouvriers qui font le chocolat, des commerciaux qui le vendent et des secrétaires (ah, que seraient les patrons sans leurs secrétaires) qui transmettent les contrats. Si vous n'avez pas assez d'ouvrier vous ne pourrez pas produire assez de chocolat, si vos commerciaux sont insuffisants ils ne pourront pas vendre assez de chocolat, et si enfin vous manquez de secrétaires vous ne pourrez encaissez tous les contrats conclus par les précédents. Or, comme tout ce petit monde coûte cher, il suffit d'un coup fourré de vos adversaires (avarie dans le stock, défection d'un fournisseur ou d'un employé) pour que vous soyez ruiné. Il n'y a pas loin entre la roche tarpéienne et le capitole. C'est donc particulièrement vicieux, et il faut être sans scrupules.

On ne peut qu'être surpris par le caractère novateur des mécanismes de ce jeu ancien, qui malgré un thème qui hérite du Monopoly, se montre tellement plus subtil. Encore aujourd’hui ce jeu tient très bien la barre, et mériterait amplement d'être réédité et relooké. Il trouverait alors sûrement son public.

Commentaires

Default