Un jeu vegan !

8,6
Les jus de fruits, c’est bon pour le corps. Mais avec « Fabulosa Fructus », c’est aussi bon pour l’esprit. Friedmann Friese, l’auteur aux cheveux verts, nous propose ici un jeu de cartes d’un type surprenant. Friedmann Friese, l’auteur aux cheveux verts, aime le principe du « Légacy ». Ces jeux où le matériel est transformé physiquement entre 2 parties. Mais Friedmann Friese, l’auteur aux cheveux verts, a aussi compris que pour un certain nombre de joueurs, coller des stickers sur le plateau, déchirer des cartes ou prendre des notes au stylo bille directement sur le matériel, bref, « endommager » volontairement un jeu était intellectuellement inenvisageable. Alors Friedmann Friese, l’auteur aux cheveux verts, a décidé d’inventer un concept, une gamme. Un « Légacy » où le matériel ne serait pas transformé de manière irréversible.

« Fabulosa Fructus » offre des règles, des stratégies, des tactiques, évoluant au fur et à mesure des parties. Chacune commençant là où c’est arrêté la précédente. Poussant jusqu’à l’introduction de nouveau matériel, de nouvelles règles, seulement à partir de la dixième ou quinzième partie…

Dans « Fabulosa Fructus » un set de cartes « Action » est posé au centre de la table. À son tour, le joueur actif va déplacer son pion d’une carte à l’autre. Une fois fait, il va alors décider d’en appliquer l’effet ou de l’acheter. Les effets consistent à essayer de remplir sa main de cartes fruits ou d’embêter les adversaires. Pour acheter la carte sur laquelle on vient d’arriver, il faudra se défausser de cartes fruits. Simple. Se remplir la main pour se la vider en faisant des acquisitions.

Le concept tient dans le fait que chaque carte action est numérotée et disponible en seulement 4 exemplaires. Lorsque l’on achète une carte, on la retire du jeu, et l’on rajoute une nouvelle carte action au set de base. Le pouvoir de cette nouvelle carte proposera de nouvelles options. Au fur et à mesure de la partie, des actions disparaitront et d’autres apparaitront. Une fois la partie terminée, on mettra dans un sachet toutes les cartes actions achetées au cours du jeu. On ne les utilisera plus. La prochaine partie commencera avec le set en place à la fin de la partie précédente. Obligeant ainsi à repenser totalement ses stratégies, revoir ses combinaisons, découvrir de nouvelles règles… Malin. Du « Légacy » propre…

Commentaires

Default