Zombicide : Night of the Living Dead et Interview en Bonus Track

Zombicide : Night of the Living Dead et Interview en Bonus Track
rafpark

Après avoir débuté dans le contemporain, un passage dans le héroïc fantasy et pour finir dans le futur, Zombicide se paye un hommage à un classique du film d’horreur “Night of the Living Dead”. Film de G. Romero de 1968 il est considéré comme le premier à vraiment “codifier” les zombies et surtout ce film est le premier d’une saga sur ce thème. Alors évidemment, Guillotine Games, après toutes ces années à nous faire tuer des mangeurs de chairs, n’a pas pu résister à nous remettre dans l’ambiance d’une des sources d’inspiration de leur jeu.

 

Tric Trac

 

Zombicide Night of the Living Dead est le dernier opus avant une V2 et surtout un jeu complètement à part comparé aux précédents. Ayant fait l’objet d’un financement participatif, celui-ci n’a pas eu de SG et seuls 4 personnages (dans leurs deux versions) et quelques cartes armes sont absents de la boite que l’on peut acquérir dans le commerce. Et pour cette fois c’est Funforge qui s’est occupé de la version française.

 

Au niveau du matériel on est sur un sans faute, les plateaux personnels, les figurines, les tuiles et tout le reste nous aident à nous mettre dans l'ambiance old school de ce film en noir & blanc. Au passage les figurines sont bien sûr directement inspirées des acteurs humains ou zombies et les plateaux reprennent fidèlement les lieux que l’on peut voir dans le film.

Au niveau des règles c’est grosso modo 90% de ce que l’on peut connaître, de ce fait les anciens ne seront pas dépaysés. Il y a cependant quelques aménagements pour coller à l’ambiance du film.

 

Tric Trac

 

Tout d’abord les fiches de persos sont recto-verso. D'un côté on trouve la fiche “classique” au format Zombicide avec de nombreuses capacités et il faudra faire des choix lors de la montée de niveau. Bref le truc que tout le monde a pu croiser lors de ses parties avec les anciens opus. De l’autre la fiche Romero, où votre personnage se retrouve “amoindri”, avec moins de capacités. L’astuce est que le scénario indique de quel côté on commence et comment passer en mode Zombicide. Quand vous montez de niveau vous devez choisir une capacité mais d’un côté ou de l’autre ce ne sera pas les mêmes, voir aucune de présente en mode Romero.

On trouve aussi trois paquets fouilles. Le premier, avec un dos marron, représente les objets de tous les jours et le deck classique auquel les joueurs peuvent toujours avoir accès. C’est surtout les armes que vont utiliser les protagonistes dans le film : winchester, pied de chaise, bocaux, kérosène, planches pour barricader la maison, là encore de quoi se mettre dans l’ambiance. On a aussi le paquet d’armes à distance avec un dos rouge et de Corps a Corps avec un dos vert qui eut ne sont accessibles que dans certaines pièces de la maison et que si le personnage est en mode zombicide. On retrouve là les armes classiques de Zombicide avec Katana, fusil à canon scié, tronçonneuse, etc.

 

Night of the Living Dead

 

Au niveau des zombies, on retrouve les classiques rôdeurs, les zombies de base avec juste une action et 1PV sans aucune particularité. Puis les casseurs qui vont pouvoir détruire les barricades à la place d’attaquer afin de pénétrer dans la maison et enfin les balèzes qui, tel les fatty, possèdent 2PV. La petite nouveauté sont les “Proches” qui apparaissent sur le plateau, lors de la fouille avec la petite Karen qui surgit de nulle part ou Johnny via le spawn de zombie. A ce moment-là tous les joueurs basculent en mode Romero et ne peuvent plus passer en mode Zombicide tant que le proche est présent.

 

Vous l’avez compris, rien de vraiment compliqué au niveau des ajouts mais ils permettent de coller à l’ambiance oppressante du film. Pour continuer dans cette ambiance la campagne suit d’ailleurs le scénario du film sur sa première moitié. La seconde partie est plus un “et si” dont l’imagination des auteurs a été laissé libre, cela s’explique parce que dans le film certains personnages sont morts et dans le jeu les 6 sont encore présents.

 

Tric Trac

 

Je dois avouer avoir été surpris avec cette version dans un premier temps tellement il est différent des autres. Autant avec ses prédécesseurs on s’en donne à cœur joie pour défourailler du zombie à tout va, autant celui-ci est plus “posé” et la réussite des scénarios ne passe pas que par une élimination massive. On peut très bien réussir celui-ci par une tactique plus "subtile" comme tendre des pièges aux zombies, éliminer les “éléments perturbateurs” tels que les casseurs qui peuvent briser les barricades et ainsi envahir la maison, limiter le nombre trop grand de zombies à une entrée qui peuvent là aussi faire le forcing quand quelques cartes de spawn tombent, etc … . A coté de ça, les habitués trouveront vite les combos meurtrières s’ils veulent aller quand même se faire plaisir et éliminer tout un tas d’envahisseurs. Bref la gestion et la réussite d’un scénario peut aussi bien passer par de l’élimination que par masse que par une gestion plus ciblée des zombies, à vous de choisir la façon de faire.

 

Tric Trac

 

Au passage, si l’action se passe dans la maison au début, on finit vite par sortir pour fouiller les alentours dans l’espoir d’échapper à cette horde. C'est à ce moment-là que l’on trouve des alternatives sympas comme conduire une voiture, jouer à cache-cache dans les blés, parcourir la campagne à la recherche d’aide.

 

Je dois avouer que je trouve le mode Zombicide limite “de trop” dans cet opus. L’ambiance qui s’en dégage et le fait qu’il colle vraiment au film est pour moi un atout majeur. Résultat, pouvoir équiper ses personnages d’uzi ou autres joyeusetés, foncer dans le tas, fait perdre de cette immersion et de cette sensation d’oppression qui s’en dégage. Personnellement j’en suis à ne plus utiliser les decks de fouille “zombicide” rouge et vert pour ne garder que celui de base avec les “armes” de fortune qui correspondent au film. Et je dois vous avouer que cela renforce vraiment cette immersion.
Alors évidement en contre-partie l’arrivée d’un proche n’est plus assez “restrictive”, ce pourquoi je retire une action aux joueurs tant qu’ils sont présents. Je préfère prévenir, ces modifications n’engagent que moi mais je tenais quand même à vous les partager si certains sont tentés d’essayer cette façon de jouer.

 

Zombicide Night of Living Dead est clairement une création à part de la série, tous les fans du film y trouveront leur bonheur et je trouve qu’il est même le meilleur pour découvrir la “franchise”. Un peu plus “facile” et moins “mortel/défouloir” que les autres, il reste à mon sens celui où l’ambiance et l’immersion sont clairement les meilleures et j’espère, vous donneront envie de voir le film pour ceux qui auraient loupé cette référence du cinéma d’horreur. J'ai d’ailleurs revisionné l’opus pour l’occasion et j’ai été impressionné de voir les détails apportés aux plans de la maison et les clins-d’oeil scénaristiques. L’avantage aussi c’est que comme les scénarios se suivent, vous pouvez les enchaîner très rapidement, car une fois la mise en place du premier effectué, il ne faudra opérer que quelques changements pour passer au suivant.

Bref, même si Halloween est passé, si vous avez envie de vous faire une soirée à thème je ne peux que vous conseiller ce jeu .. à jouer avec le film “en fond sonore” c’est une merveille.

 

RAF Park

PS : pour ceux qui n'en ont pas assez, vous pouvez trouver un scénario supplémentaire (en VO) sur la page officielle de CMON à cette adresse.

 

Tric Trac

 

Connaissant bien un des auteurs, je me suis permis de lui poser quelques questions à propos de cet opus, bonne lecture à vous !

 

Bonjour Nicolas, je ne vais pas te faire l’offense de te présenter, ton nom suffit à lui seul normalement mais pour rappel tu es “entre autres” un des co-auteur de Zombicide.

NR : C’est très gentil de ta part mais non, je reste lucide. ☺ Mon nom est Nicolas Raoult, je suis auteur indépendant. Je travaille dans le milieu du jeu depuis 1999. J’ai apporté ma contribution à plusieurs jeux de société, dont Zombicide, dont je suis en effet co-auteur avec Raphaël Guiton et Jean-Baptiste Lullien.

 

Alors après plusieurs saisons contemporaines, heroic fantasy, de la SF, pourquoi cette version “hommage”?? Qui a eut l’idée et pourquoi vous l’avez suivi ?

NR : L’idée est venue de nos petits camarades de CMON, l’éditeur US de Zombicide. Ils nous ont demandé si nous voulions adapter le moteur du jeu au thème de Night Of The Living Dead, et nous avons accepté. Il s’agissait de rendre hommage au film, considéré comme le premier du genre zombie (alors que le mot « zombie » n’y est jamais prononcé !), et dont l’anniversaire approchait. Nous avons accepté avec joie. Nous savions que ce serait un challenge, considérant l’ambiance du film, mais nous avions déjà deux-trois idées.

 

Le film est libre de droits mais avez-vous rencontré des protagonistes du film pour vous inspirer du jeu ?

NR : Non. Nous savons néanmoins que nos interlocuteurs chez les ayants-droits sont satisfaits de notre travail, et ont hâte de jouer au jeu. Nous ne nous attendions pas à un tel accueil, nous sommes très contents !

 

Vous avez regardé combien de fois le film ? 

NR : Je dirais que nous l’avons revu une bonne dizaine de fois, sinon plus. Six jours, en tout, à découper le film plan par plan pour reconstituer la maison, ses alentours, et qui fait quoi à quel moment. En effet, nous avons rapidement compris que les plans disponibles sur le net étaient erronés ou incomplets. En outre, la maison où le film a été tourné n’existe plus. Nous avons donc tout épluché pour que les dalles du jeu collent le mieux possible au film. Nous nous attendions à un exercice fastidieux, et bien, ce fut l’inverse : nous avons découvert quelques maladresses de prise de vue, des props mal cachés, et des bricolages de fortune pour faciliter le déroulement du film. C’est un excellent souvenir.

 

Quelles ont été les difficultés pour l’adaptation des règles?

NR : Nous n’avons pas rencontré de réelle difficulté, en fait. Je ne dis pas que tout était facile, mais nous avons l’habitude de travailler ensemble et de mettre nos egos de côté pour atteindre les objectifs. Nous voulions introduire des règles de voiture simplifiées, changer les Runners en quelque chose de plus proche du film (où aucune goule ne court), et trouver un mode de jeu permettant de jouer à la manière du film de Romero, ou à la manière de Zombicide. Sur ce dernier point, les règles permettent de jouer des deux manières au cours de la même partie !

Pour aborder les mécanismes un peu plus fins, nous avons revu simultanément la fréquence d’apparition des zombies/goules et les caractéristiques des armes. Nous nous sommes permis d’introduire de nombreuses armes qui sont absentes du film, mais qui existaient bel et bien en 1968. Enfin, nous avons choisi les compétences qui rendent le mode Romero assez difficile pour poser un vrai défi aux joueurs confirmés. Nous avons pas mal revu la fréquence d’apparition des Relatives pour coller à l’ambiance que nous voulions.

 

La première moitié de la campagne colle au scénario du film mais après s’en détache. Quelle a été la difficulté de continuer l’histoire “autrement” ou au contraire vous vous êtes fait plaisir?

NR : Nous avons abordé une démarche narrative basée sur deux axes assez simples. D’une part, il s’agissait de déterminer ce qui pouvait arriver si les protagonistes se faisaient confiance dès que possible, plutôt que camper sur leurs différences d’âge ou de classe sociale. D’autre part, il s’agissait de faire glisser de plus en plus ouvertement le jeu en direction de l’ambiance propre à Zombicide, plus orientée sur l’action et la légèreté.

 

On sait tous que "Night of the Living Dead" est le premier de la saga des Zombie de G. Romero, une suite possible avec "Dawn of the Dead" ou tout autre opus??? Ou alors d’autres inspirations ?

NR : Je ne sais pas. Peut-être, je l’espère. Ce serait amusant !
 

Merci à toi pour toutes ces réponses ;)

NR : Je t’en prie. ;)

 

NotLD

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (10)

Default
davhuit
davhuit
" seuls 4 personnages (dans leurs deux versions) et quelques cartes armes sont absents de la boite que l’on peut acquérir dans le commerce seuls 4 personnages (dans leurs deux versions) et quelques cartes armes sont absents de la boite que l’on peut acquérir dans le commerce"

On peut les trouver où stp?
Car j'ai fais plusieurs recherches sans succès. Merci.
rafpark
rafpark
bah il fallait participer au Ks pour les avoir ceux là en fait ^^
après clairement ce n'est pas du tout essentiel pour jouer ;)
Blacksad290
Blacksad290
il me fait un peu penser à Last Night on earth, Un Zombicide que je vais surement prendre.
rafpark
rafpark
LNoE est très bon aussi, le style roman photo permet aussi cette immersion, même si je lui préfère invasion from outer space niveau mécanique. J'adore le cross over avec LNoE pour ce trio zombies, ET et humain !!
rototo
rototo
Encore un article qui va me faire dépenser des euros... C'est malin .... Pensez un peu à mon équilibre conjugale quand même !!
rafpark
rafpark
je me décharge de toute responsabilité, je ne fais qu'informer ;)
Après je peux faire des mots d'excuses pour votre douce moitié, je suis habitué :D
Lord No
Lord No
J'adore le film mais j aime pas Zombicide ! Bel article c est vrai et l'idée est très sympa.
tapimoket
tapimoket
Bel article Raf !
Tomfuel
Tomfuel
merci pour cet article !! c'est cool