Zero qui se pointe ?

Zero qui se pointe ?
Docteur Mops

"Zero", le "Zero" de Knizia ?

Ce n'est pas une nouveauté...
C'est sorti en 1998, tandis que Jean-Paul II et Fidel Castro se faisaient des mamours, Reiner Knizia sortait de son laboratoire un petit jeu de cartes dont il a traficoté les règles en s'inspirant visiblement d'un mécanisme de départ proche du Rami.

Vous me direz qu'il est facile de comparer tous les jeux de combinaisons au Rami et vous aurez raison mais là l'évidence saute aux yeux comme le moustique dans l’œil du cycliste sur une route d'été.

Il suffit pourtant de s'y essayer (au jeu pas au vélo) pour s'exclamer tel Archimède sous son pommier : C'est bien du Knizia ! Et je vous répondrais : "y'en a !".

Le mécanicien fou des jeux de société exprime son talent dans de telles petites choses ludiques tirées au cordeau, aux règles simples, avec juste ce petit plus paradoxal qui est le signe distinctif du maître aux nœuds papillons grotesques.

Ici le but du jeu est de marquer zéro point. Vous savez désormais pourquoi le jeu porte ce nom. L'esprit Kniziesque est malin mais sobre.

Le jeu est composé de 56 cartes qui ont des valeurs et des couleurs (Si! Si! le Rami, je ne mens pas.)

Votre objectif : marquer le moins de points en plusieurs manches sachant qu'une suite vaut zéro et une couleur vaut zéro.
Pour le reste chaque carte vaut sa propre valeur mais rassurez vous, une seule carte de chaque valeur vous donne ses points. Si vous avez trois 7 vous ne prendrez que 7 points pas 21.

Le tour lui aussi est sobre : Vous prenez une carte de votre main que vous posez sur la table et vous en prenez une visible déjà posée sur celle-ci.

Si vous ne voulez pas parce que vous êtes déjà satisfait de votre main vous frappez un coup sur la table (c'est la partie ambiance). Premier coup porté rien de spécial ne se passe.
Dès qu'un autre joueur tape à son tour (ambiance à nouveau), les autres n'ont plus qu'un échange possible et la manche prend fin et certains de dire aïe et ouille car ils prennent plein de points.

Un autre moyen de mettre fin à la manche est d'être le premier à avoir une main valant zéro. Et paf ! Le tour prend fin. (aïe, ouille)

Figurez-vous qu'aussi simple que cela paraisse c'est très efficace et distrayant. Il me faut vous avouer qu'une part de hasard est présente pour ne pas surprendre en vache ceux qui aiment contrôler le monde avec leurs seuls capacités du mental du cerveau que sinon c'est le chaos, n'importe quoi, l'anarchie, que ce n'est pas la peine de jouer si c'est pour avoir les pétoches de se rendre compte que notre implication se heurte à des frontières mystérieuses de l'inconnu.
Bref, il y a un peu de hasard car certaines cartes ne participent pas à la manche et on ne sait pas lesquelles.
C'est le petit côté olé olé de Reiner.

Mais pourquoi je vous ressort ce presque classique de derrière les fagots ?

Parce qu'en français le jeu était édité chez Asyncron, qu'il n'y en avait plus et que le voilà qui revient pour le premier juin prochain.

La petite boîte format Kangourou (format popularisé par "les Loups-Garous de Thiercelieux") se pare d'un peu de couleur pour faire plus chic.

Quatre langues : Français, Néerlandais, Allemand et Espagnol.
Et bonheur des bonheurs, cette réédition a pris en compte cette population d'êtres formidables que sont les daltoniens en renforçant les cartes avec des symboles associés aux couleurs.

Une vidéo d'explication sur l'ancienne version dans la TitiTivi

"Zero"
Un jeu de Reiner Knizia
Pas vraiment illustré
Publié chez Asyncron
Distribué par Blackrock et Ludyk
Pour 3 à 5 daltoniens d'au moins 8 ans
Disponible le 1er juin 2011 pour 10€

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Zero
Zero
3-5 8+ 20´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Commentaires (9)

Default
stnhl
stnhl

Il me fait penser au fils imaginaire du whisky poker, et du gin rummy. Y'a un petit ingrédient du docteur, sinon ça ne serait que de l'alcool

Le Korrigan
Le Korrigan

Ton avis lapidaire Cochon ailé!

Zéro est un excellent jeu, simple, efficace, joli, et bien pensé (accessible aux daltoniens)

Bref... que du bonheur!

Cochon Ailé
Cochon Ailé

Ce "jeu" mérite particulièrement son nom !

duinhir
duinhir

En fait, ça ressemble au Mah Jong, pas au rami ;)

DonLope
DonLope

Cher Dr Mops,

Archimède ne pouvait rien dire sous son pommier car il passait son temps à prendre son bain. Par ailleurs, vous empruntez fort à propos à Maître Follas sa réplique légendaire et je vous en remercie.

A part ça ? Knizia ou Knizia pas, c'est du pareil au même...

Docteur Mops
Docteur Mops

Pas mal Ingalls. On perd un peu de sens pour les dernier arrivants mais l'idée me plait bien.

Ingalls
Ingalls

Est-ce que l'on ne pourrait pas proposer un néologisme, point anglican pour une fois, qui nous permette de nous passer de la mention : "format kangourou popularisé par les loups garous" qui est, vous en conviendrez assez longue, tout comme cette phrase d'ailleurs. Trop facile, et hop le mot valise à l'emporte pièce : format kangarou. C'est dans la poche?

Romanus
Romanus

Très bon petit jeu. Je le recommande chaudement.

Zogotounga
Zogotounga

Eurêka ! aurait dit Isaac.