Monsieur Phal

Week-end à Berlin et Spiel des Jahres 2005

Week-end à Berlin et Spiel des Jahres 2005
Samedi 25 juin
Guillaume Blossier et moi-même (Régis Bonnessée) rejoignons en taxi, vers 6h du matin, une partie de l’équipe Tilsit qui nous attend à l’aéroport d’Orly. On y retrouve donc Didier Jacobée (le boss), Nicolas Anton (qui est en charge notamment de la Tilsit Collection), Guillaume Bouilleux dit boubou (responsable export) ainsi que Serge Olivier (qui s’occupe du développement de nombreux jeux) et zou c’est le grand départ pour Berlin !
Une fois les bagages déposés à l’hôtel (et quel hôtel !!!), on prend la direction du Tiergarten (un gigantesque parc au cœur de la ville) et hop on se prend un petit déjeuner tout en enchaînant des parties endiablées de sprinter histoire de se mettre en jambes. Après s’être bien restauré, on prend la direction du centre ville pour commencer à faire un peu le tour du proprio et on se retrouve au final dans le cortège de la gay pride berlinoise qui a réuni pas moins de 500 000 personnes (d’après la presse locale). On se fait une ou deux photos souvenir, on continue la balade et les visites (Ku’Damm, Eglise du souvenir…) et on finit par se trouver un petit pub irlandais histoire de se prendre une bière ou deux (il faut dire qu’il faisait particulièrement chaud en ce samedi!!!). On enchaîne quelques parties de petits jeux de cartes et pendant que toute la Tilsit Team décide de rester regarder le match France-je sais plus quoi (^^ Désolé c’est pas mon truc le rugby lol), nous repartons Guillaume et moi direction l’hôtel pour faire un p’tit somme. On se retrouve finalement tous à 19h30 dans le hall de l’hôtel. On repart se balader un peu et Guillaume, qui a vécu près d’un an à Berlin, nous trouve un p’tit resto teuton bien typique… Bon, désormais je comprend pourquoi la réputation de la gastronomie allemande ne dépasse pas ses frontières. On va dire que c’est nourrissant mais pour la finesse il faudra repasser :p De retour à l’hôtel, on finit la soirée les deux Guillaume, Nico et moi dans une boîte berlinoise au bord de l’eau jusqu’à 4 heures du mat… Fin de soirée bien sympathique.
Dimanche 26 juin
Dimanche sera la journée du vélo ! Car Berlin est une ville propice à la pratique de cette activité. Tout est plat et les pistes cyclables sont présentes partout !!! J’avoue que j’étais impressionné et quelque part envieux. Car au final, il n’y a rien de mieux que de pouvoir visiter une capitale telle que Berlin en vélo. Et puis ça nous a aussi permis de voir si les champions de « Sprinter » tenaient vraiment la route sur le terrain ^^ ‘ Sans vouloir balancer de noms, certains étaient un peu à la traîne. Lol
Le soir, le jury a convié tous les auteurs/éditeurs à venir prendre un verre ou deux dans un des bars de l’hôtel qu’ils avaient réservé pour l’occasion.
On a discuté pas mal Serge, Guillaume et moi avec Dorothée Hess (membre du jury de son état) qui nous a expliqué en détails le fonctionnement de la sélection pour le Spiel des Jahres.
On a ainsi appris qu’ils ne privilégient pas les gros éditeurs et que même au contraire, ils voient d’un très bon œil les éditeurs plus modestes qui osent souvent plus de choses dans leurs parutions. On a également appris que les membres du jury (répartis un peu partout en Allemagne) testent généralement les jeux en famille ou avec des amis puis échangent leurs premières opinions par mail/téléphone. Ils attirent ainsi l’attention sur tel ou tel jeu qui leur a plu et cela permet donc à d’autres membres du jury de se pencher un peu sur eux.
Pour ce qui est de la liste des 5 nominés, voilà comment cela fonctionne : une fois qu’ils ont établi une liste de jeux qui leur ont plu, ils vont voter pour leurs jeux préférés. Il faut au moins 6 voix sur 11 afin qu’un jeu soit dans la fameuse sacro sainte liste finale. Ils se réservent le droit de nominer 3 à 5 jeux, ni plus ni moins par année. Enfin, ils retestent un peu l’ensemble, se réunissent de nouveau et votent à bulletin secret (note de 1 à 5) la veille de l’annonce des résultats. Seul le président du jury a donc, le jour de la remise des prix, connaissance du grand gagnant.
Lundi 27 juin
Le grand moment de la remise des prix est enfin arrivé ! Il faut dire que l’on a vraiment pas vu le temps passer. On se prend un p’tit dej bien copieux à l’hôtel et on se rend dans la salle de presse où les journalistes commencent à affluer… La salle était grande et encore beaucoup de personnes n’ont pas trouvé de place assise. C’est à ce moment là que le jury nous remet à Guillaume et à moi un joli diplôme et nous place dans la salle avec Serge qui représentera Tilsit pour l’occasion. Ce sera le deuxième rang pour nous… Vous aurez deviné qui se trouvaient au premier… Les deux grands gagnants du Spiel des Jahres et du Kinderspiel des Jahres…
Avant la remise officielle du prix, les jeux sont présentés aux journalistes, on apprend aussi que l’année dernière les vente du Kinderspiel ont égalé celles de son grand frère et que cette année est une année moyenne pour le jury qui n’a pas réussi à déceler le jeu qu’ils auraient aimé voir.
Uwe Petersen, le président du jury, a beaucoup insisté sur le fait qu’ils étaient à la recherche d’un nouveau « Colons de Catane », un jeu à la fois très accessible et qui permet de nombreuses parties sans lassitude…
Après s’en suit l’annonce du grand gagnant qui sera cette année… Niagara.
Personne chez nous n’est véritablement surpris ni déçu. C’est un peu dans la logique des choses et de toutes les façons, une nomination est déjà une récompense aussi belle qu’inattendue.
C’est Monsieur Zoch et Monsieur Kosmos qui invitent par la suite tout le monde au restaurant pour fêter leur victoire respective. L’après midi se finit par une petite sieste au Tiergarten et il est déjà l’heure de rentrer sur Paris…
Une vraie belle aventure pour tout le monde au final. L’entente fut plus que bonne et l’ambiance décontractée, le tout pour un week-end vraiment inoubliable !!!

Pour Tric Trac,
Régis Bonnessée, Reporter.
Crédits photos et commentaires : Guillaume Blossier

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Photos

Commentaires

Default