Dized

Voici ce à quoi jouer à des jeux de société pourrait ressembler dans quelques années…

Voici ce à quoi jouer à des jeux de société pourrait ressembler dans quelques années…

Cette semaine, nous nous projetons un peu dans le futur pour vous donner une idée de toutes les fonctionnalités que Dized pourrait comporter, au-delà des seuls tutoriels et outils de consultation de règles.

Tric Trac

Ces derniers mois, nous avons évoqué en long et en large les tutoriels interactifs qui seront proposés sur Dized. C’est sans doute la fonctionnalité la plus emblématique et novatrice sur laquelle nous travaillons actuellement, et nous sommes très enthousiastes à l’idée de donner les moyens à de nombreux joueurs d’apprendre de nouveaux jeux plus facilement, et d’enfin jouer à ceux qui prennent la poussière depuis trop longtemps sur leurs étagères.

Mais comme vous vous en doutez sans doute, nous sommes convaincus que ce n’est pas la seule manière dont les jeux de société peuvent profiter des possibilités offertes par le  numérique. Les éditeurs l’ont d’ailleurs bien compris, et beaucoup s’y sont essayés ces dernières années (voici un petit aperçu). Certains en composant des musiques d’ambiance (comme celle assez flippante de Libellud pour Mysterium), d’autres en proposant des scénarios additionnels en téléchargement (comme ce que fait Monolith pour Conan). Mais très peu ont été jusqu’à développer de vraies applications pour accompagner leurs jeux, comme le font par exemple Fantasy Flight et Renegade Games.

Ce n’est pas vraiment une surprise, vus le temps, le budget et les compétences spécifiques requises pour développer une telle application. Surtout qu’il faut également prévoir les mises à jour, trouver un moyen pour diffuser l’appli auprès des possesseurs du jeu, et en fin de comptes, ce n’est pas forcément un investissement très rentable. Surtout en sachant à quel point les éditeurs sont déjà bien occupés à tenir les délais imposés par leur fabricant et à se démarquer de la concurrence toujours croissante.

Mais voici la bonne nouvelle : notre intention est de faire de Dized une plateforme ouverte pour tout contenu numérique destiné aux jeux de société. N’importe quel éditeur ou auteur indépendant pourra ainsi créer et mettre à disposition du contenu pour ses jeux, sans avoir à se soucier d’en faire seul la promotion ou d’assurer l’assistance technique. Les joueurs, quant à eux, sauront toujours vers où se tourner pour trouver des outils et du contenu additionnel pour leurs parties. Si nous nous concentrons pour le moment sur les fonctionnalités principales de Dized, comme les tutoriels et la consultation de règles (dont nous vous parlions la semaine dernière), nous vous proposons cette semaine une petite histoire pour vous donner une idée de ce à quoi l’application pourrait ressembler d’ici quelques années.

Rêvons un peu…

Ça fait maintenant deux ans que Anne, Jean, Thomas et Lucie se retrouvent régulièrement pour jouer ensemble à des jeux de société. Ce soir, ils ont décidé de ressortir Scythe. Les quatre amis adorent le jeu, mais ils n’y ont pas joué depuis un moment, et ils ne se souviennent donc plus des règles dans le détail. Mais ce n’est pas vraiment un souci, puisqu’ils ont toujours une tablette avec Dized sur la table de jeu.

Pendant que Thomas et Lucie ouvrent l’énorme boite, Anne lance l’appli, trouve facilement Scythe dans la liste de ses jeux préférés, et démarre le Guide d’installation. En un rien de temps, les jetons Rencontre sont sur les bons territoires, les cartes Combat et Objectif sont mélangées… Les cartes Rencontres restent dans la boîte, puisque le groupe utilisera plutôt la pioche interactive incluse dans Dized. L’application leur rappelle comment former le paquet Usine, puis attribue aléatoirement une Faction à chaque joueur (Thomas récupère la Crimée, ce qu’il voit comme une bonne opportunité pour débloquer un objectif sur son profil Dized, puisqu’il n’a encore jamais gagné avec cette Faction). Il ne faut pas plus de quelques secondes pour que tout le monde ait pioché ses cartes Combat et Objectif, et placé tous ses pions et pièces sur ses plateaux de Faction et de Joueur. En un clic, Anne bascule sur le Résumé des Règles, et tout leur revient assez rapidement en parcourant les quelques pages récapitulatives : les actions sur les parties supérieures et inférieures des plateaux, ce que produit chaque type de terrain, les règles de combat, etc.

Moins de 10 minutes après avoir ouvert la boite, ils peuvent se concentrer sur leur partie et laisser la bande son les plonger encore un peu plus dans l’ambiance étrange d’une Europe de l’Est uchronique.

Comme on pouvait s’y attendre, ils auront quelques doutes sur certaines règles dans les deux heures qui suivent, mais ils trouveront à chaque fois la réponse en quelques secondes en consultant l’application.

– Je peux déplacer mon mech sur un lac avec Navigation, même si j’ai pas Traversée ?

– Comment ça marche, les Moulins, déjà ?

Le genre de questions qui posent beaucoup moins problème quand on n’a pas besoin de fouiller dans les 32 pages du livre de règles ou sur Internet pour trouver la réponse.

Après une partie très serrée (et quelques trahisons attendues), chaque joueur utilise son téléphone pour rentrer les différentes infos (pièces en main, pions Étoile posés, territoires et ressources contrôlées, bâtiments bonus, etc.) dans l’application, qui calcule automatiquement son score.

Après une synchronisation automatique avec la tablette, tout le monde découvre en même temps le vainqueur sur l’écran. En consultant leurs statistiques, ils réalisent que c’était leur neuvième partie ensemble, et que Lucie vient de battre le meilleur score (ce qu’elle s’empresse de partager avec ses autres amis sur Dized !). Thomas n’a pas gagné avec la Crimée, mais il a tout de même débloqué un objectif en plaçant ses six pions Étoile ; son profil indique maintenant 54% de progression pour Scythe, ce qui lui donne très envie de rejouer rapidement pour tenter de nouvelles stratégies. Il se dit qu’il utilisera peut-être le mode solo de Dized pour jouer chez lui dans les jours qui viennent…

 

Quelques jours plus tard, notre petite équipe commence à organiser sa prochaine session, en utilisant comme d’habitude les fonctionnalités dédiées dans l’application. Ils trouvent rapidement la prochaine date à laquelle tout le monde est libre, et Jean crée un petit sondage pour savoir à quoi ils joueront. Ils ont justement reçu le jour même un message de CMON les informant de la sortie du dernier jeu d’Eric Lang, et comme il est sur leur Liste de souhaits depuis plusieurs mois, le choix est unanime. Anne n’a qu’à appuyer sur un bouton pour prévenir sa boutique préférée qu’elle passera acheter un exemplaire le lendemain. Ils sont tous impatients, mais suite à une discussion sur Dized avec un membre de la Guilde locale qui pense que le jeu est mieux à cinq, Thomas se dit qu’il serait peut-être bien de trouver un autre joueur. Dans les jours qui suivent, ils cherchent donc un joueur avec des goûts similaires (et disponible le jour J) en utilisant l’outil de Recherche de joueurs, et finissent par inviter Matthieu à les rejoindre vendredi soir. Ce dernier reçoit l’adresse et toutes les infos directement dans son agenda Dized.

Vendredi, 19h, tout le monde est arrivé. Après les présentations (et l’apéro), le groupe lance le tutoriel et commence directement à jouer tout en apprenant les règles de leur nouveau jeu.

Pendant la partie, ils utilisent l’appareil photo de leurs téléphones pour “scanner” les cartes et voir le détail des règles correspondantes en surimpression sur leur écran, et consultent quelques fois la règle dans l’application pour mieux comprendre comment utiliser une tuile spécifique. Tout se passe plutôt bien, mais après cette première partie, ils décident de faire part directement à l’éditeur de leurs idées pour rendre les règles un peu plus claires.

Malgré cela, ils ont tous beaucoup aimé le jeu, et ils décident d’y rejouer bientôt avec le mode Campagne proposé sur Dized. On reverra donc Matthieu très bientôt, et après l’avoir ajouté dans leur liste de contacts sur l’application, il rejoint officiellement le groupe !

 

En chantier

Dized ne ressemblera pas du tout à ce que vous venez de lire dès sa sortie (trop d’idées pour trop peu de temps…), mais cela vous donne une idée de comment nous voyons évoluer l’application dans les prochaines années. À vrai dire, on trouve vraiment ça fascinant de réfléchir à tout ça, et on pense qu’il y a moyen d’innover et pourquoi pas de changer la donne ?

 

Comme d’habitude, n’hésitez pas à partager vos idées et à nous dire ce que vous pensez de tout ça.

 

P.S. : Ce billet sera notre dernier pour cette année. Nous reprendrons notre blog (et ses traductions) fin Janvier. D’ici là, passez de bonnes fêtes et profitez-en pour jouer !


Si vous voulez en savoir plus sur Dized, vous pouvez nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

4Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cette article

Commentaires (34)

Default
Harry Cover
Harry Cover
.
Je ne suis pas allergique aux supports numériques et j'aime bien les jeux qui mix les deux d'ailleurs, c'est interessant mais si pas toujours probants. Unlock est l'exemple parfaitde réussite.

Ferez vous une application pour expliquer comment se servir de l'application d'Unlock ?

Faudrait que je retrouve cette étude qui montre l'impact négatif des écrans connectés sur le développement des enfants. On peut être sceptique pour les enfants mais chez l'adulte ça encourage la fainéantise intellectuelle
Dized
Dized
Mais si ça permet à plus de gens de jouer, et donc quelque part d'exercer leur cerveau, est-ce que ça ne permet pas au contraire de contourner cette soi-disant fainéantise intellectuelle qui les empêche jusqu'à maintenant d'ouvrir un livret de règles ? ;)
David BBG
David BBG
Je fais partie des allergiques au support numérique dans les jeux vidéos... mais là je trouve l'appli plutôt intéressante, pas spécialement pour moi qui suit un habitué de la lecture et du décryptage des livrets de règles, comme sans doute beaucoup de personnes sur le site, mais pour ceux qui n'ont pas franchement envie de se taper 10 pages de lecture, à comprendre, digérer et expliquer aux autres, je trouve ça super! C'est pour moi un outil (cela restera un outil et c'est comme ça qu'il est proposé) de démocratisation du jeu, et quand on a pas sous la main un animateur ou un ludothécaire pour faire le boulot, je pense que franchement ça peut permettre à beaucoup de joueurs, occasionnels ou non, de se faire des parties de jeux moins prises de tête, parfois même sur des jeux plus "complexes" que ceux vers lesquels ils se seraient dirigés... Quand je discute avec des amis, que l'on parle de développement du jeu, de démocratisation, ces derniers temps je parle systématiquement de cette appli, car systématiquement il y en a qui me disent que c'est vraiment trop la galère de se fader des règles de jeu... Bref, il faut le voir comme un livret de règles un peu plus facile d'accès... Bref sans doute pas pour moi, mais je salue l'idée et son développement!
Après ce qui y sera ajouté dans le futur, à voir... C'est pas non plus une vision à la Brazil qui est proposée...
shakaysloupe
shakaysloupe
Waouh, les commentaires sont assez violents. je suis moi aussi allergique aux smartphones partout et tout le temps, mais je trouve qu'il peut y avoir une petite dose de ceci ou cela. La recherche des points de règle me semble très pratique (qui n'a pas déjà passé 3 plombes à refeuilleter six fois de suite toutes les pages de la règle pour retrouver une info ? qui ne s'est jamais rendu compte après moult recherches que la règle était imprécise ?), de même que la mise en relation. Après, les profils de joueurs et les progrès calculés, là, on tombe vraiment dans black mirror à mon sens. Je ne veux pas de statistiques calculées sur moi à mon insu. Il y en a déjà assez, je m'amuse déjà à fausser mon profil facebook pour être mal ciblé par leurs pubs, c'est pas pour plonger dedans volontairement et que des traces de mon emploi du temps et de mon fonctionnement soient gardées éternellement.
Bref, je vais virer au négatif là, alors que je voulais contrebalancer et vous encourager. Peut-etre pourriez-vous créer une option pour désactiver les statistiques ? Il y a quoi qu'il en soit des utilités à votre application, bon courage à vous !
Dized
Dized
Merci pour ton message de soutien ! :)
Et bien entendu, le big data, c'est bien, le consentement, c'est mieux. ;)
jmguiche
jmguiche
Autant je regarde les vidéos d’explications de TT, autant toutes les autres m’ennuient. C’est une question de rythme de ton d’animation. La présence d’un candide qui relance et questionne quand ce n’est pas clair ou qui vanne quand c’est trop long est indispensable. Bref, c’est vraiment pas simple.
Pour les autres fonctionnalités, franchement, je ne suis pas certain. C’est peut être un manque d’imagination de ma part, mais sur un jeu correctement édité tout cela est il utile?
Je préfère rêver à une amélioration de l’édition qu’a Une nécessaire application pour pouvoir comprendre un jeu.
Après je ne suis pas devin. Bonne chance !
Pit0780
Pit0780
Effectivement, bonjour "Black Mirror", en apportant encore le numérique et ses écrans lumineux dans un univers qui s'en passe très bien. Tout le monde sur son portable ou sa tablette : règles, installation, scannage de cartes, règles durant la partie, scoring...

Tout ceci est, pour moi, ce qu'il peut arriver de PIRE au jeu de société. De part mon taff, je passe mes journées derrière un écran... se retrouver avec des potes ou la famille autour d'un jeu de plateau, à expliquer les règles et à jouer, loin de tout écran, est justement un des plus grands bonheur de cette passion. Quand on lance une session de jeu, tous les écrans sont INTERDITS autour de la table. Chacun se concentre sur le JEU.

Si ma passion pour le jeu de société se retrouve envahie par le numérique, il est clair que je laisserai tomber !
Dized
Dized
Forcément, quand on concentre toutes nos idées dans un court texte comme celui-ci, ça donne l'impression que le numérique et les écrans sont partout, et notamment entre les joueurs. Pourtant, l'idée est bien d'être au service du jeu et des interactions directes entre les joueurs. En leur proposant des outils pour se regrouper plus facilement, en diminuant le temps avant de commencer à jouer, en réduisant les interruptions pour trouver un point de règles, etc.
On est loin des écrans qui sortent les joueurs du jeu, au contraire, tout est fait pour plus les immerger un peu plus et les accompagner ensemble dans la partie.

Et surtout : personne ne va forcer quiconque d'utiliser Dized, donc il n'y a aucune raison d'envisager d'arrêter de jouer ! Nous aussi, on est passionnés de jeux de société, et ce n'est pas pour rien. ;)
Skinner
Skinner
Je suis bien d'accord. Alors oui, le numérique peut faciliter la vie dans de nombreux domaines, mais il faut savoir s'en passer aussi. Comme le dit Pit, s'il n'existe plus le moindre "sanctuaire", même autour de la table de jeu, alors je ferai mes bagages également.

On entend souvent dire qu'il faut vivre avec son temps ; personnellement, j'ai décidé de ne pas tout accepter ce qu'on nous propose (et parfois ce qu'on tente de nous imposer, même).
Dized
Dized
Wow, wow, keep calm and play on! ;)
Encore une fois, on ne va rien imposer à personne, et on ne souhaite VRAIMENT pas changer les jeux eux-mêmes. On veut juste proposer des outils, pour ceux qui le souhaitent, des outils pour se simplifier la vie et rendre accessibles les jeux de société à plus de joueurs. Je ne vois pas comment ça empêcherait les autres de continuer à jouer ! :)
Pit0780
Pit0780
Oui oui je sais bien ;)
Mais vous vous permettez d'imaginer ce que POURRAIT être le futur du jeu de société, alors je me permets de le commenter :) Je sais bien que je parle ici d'un extrême. Mais c'est vrai que le numérique a tendance à s'initier partout, à tout dévorer. Donc cet éventuel futur ne me réjoui pas des masses. ;)
Skinner
Skinner
Lorsque je disais "imposé", je ne parlais pas de vous, mais plutôt d'autres fonctions dans la vie de tous les jours. Désolé si je me suis mal expliqué.

Oui, vous ne faites que proposer (et c'est bien de proposer des choses). Je redoute seulement le jour où tous mes amis joueurs sortiront leur téléphone durant le moindre jeu en prétendant que ça les aide ou améliore la partie (j'exagère peut-être un peu mais pas tant que ça). Et ça, je le supporterai difficilement.
Pit0780
Pit0780
Oui, moi aussi, quand je dis tout ça, je ne pointe pas du doigt uniquement DIZED, mais tout ce qui pourrait en découler dans le futur.
Chips
Chips
Dized ne s'adresse pas à moi mais je comprends qu'il puisse être utile et permettre une plus grande accessibilité au jeu de société. De ce côté-là, pas de problème (même si j'estime personnellement que vu la qualité des règles aujourd'hui, entre la mise en page aérée, les illustrations et les nombreux exemples, la barrière d'entrée est plus que basse. Si on n'est pas capable de lire 10 pages, peut-être qu'on n'est pas prêt à s'investir sur 90-120min de concentration derrière... opinion très personnelle).

En revanche, le futur décrit dans l'article ne me fait pas rêver du tout, bien au contraire. Certaines options évoquées n'ont pas la moindre valeur ajoutée par rapport au support physique :

- le guide d'installation est inutile au vu des double page de mise en place proposée dans les livret de règles aujourd'hui, où celle-ci est détaillée point par point et illustrée. De même pour la formation du paquet Usine ou l'attribution des factions/plateaux joueurs ;

- la pioche interactive n'apporte rien et enlève même le plaisir tactile de la manipulation (sans compter l'exemple vidéo où il faut tirer la carte à la main puis renseigner son N° dans l'appli avant d'y voir la même chose que sur la carte...). Ca nous dis bien ce qu'il faut faire en fonction du choix effectué, mais si on en arrive là c'est que les joueurs sont incapables de transcrire une phrase basique en effets de jeu;

- le temps de rentrer les infos de fin de partie sur l'appli, on a déjà calculé les scores. Trois multiplications suivies d'une addition, c'est vraiment le bout du monde (surtout pour des joueurs qui viennent de passer 120min sur un jeu de stratégie) ?

Les plus-values (succès, pourcentage de victoire, etc.) ne m'intéressent pas mais seront un plus pour beaucoup de gens et, à mon humble avis, là où l'appli a le plus à gagner à se différencier, c'est le genre de fonctionnalité qui plaît beaucoup.
Dized
Dized
Comme on le précise bien en début (et en fin) d'article, cette petite fiction est vraiment pour donner une idée de ce qu'on imagine, de ce qu'il serait possible de faire avec un tel outil. Bien entendu, dans les faits, on va encore pas mal réfléchir, on va adapter les différentes fonctionnalités aux publics visés (un groupe de néophytes – qui ne se lancera sans doute pas dans une partie de 2h en effet – appréciera sans doute d'être pris pas la main – notamment visuellement – pour l'installation du jeu, alors que des joueurs plus expérimentés seront plus intéressés par d'autres fonctions). Certains exemples ne se prêtent peut-être pas parfaitement aux jeux évoqués ici, mais on voulait pas non plus faire trop long (encore plus)… :)
Chips
Chips
Ah mais tout à fait, je vois bien que c'est un processus évolutif, c'est pour ça que je soulève les points qui me semblent accessoires/dispensables comme retour au lieu de crier "le carton ou la mort !" ^^
Tom Vuarchex
Tom Vuarchex
La saison 4 de Black Mirror a déjà commencé ? ^^
Dized
Dized
Plus que 2 semaines avant le prochain épisode ! On le sait parce que c'est une appli qui nous l'a dit. :D
Gilou317
Gilou317
Ah non, navré, pour moi JDS et numérique devraient conserver une frontière bien étanche, avec pourquoi pas quelques exceptions pour des jeux conçus à cet effet. Et encore.
Se remémorer les règles ? Je rouvre la notice. En général, il y a un récapitulatif en 4ème de couv. Sinon, bah, ça ne fait jamais de mal de se replonger dans un peu de lecture.
Sérieusement, je ne sais pas où on va avec ce tout numérique. Déjà je passe pour un alien parce que je n'ai pas de compte Facebook, et je rate des tas de com à cause de son hégémonie. Est-ce que demain, je raterai aussi les FAQ et errata de mes jeux préférés, car l'éditeur ne les aura communiqué que sur une plateforme comme Dized ?
Donc non, désolé.
cidrixx
cidrixx
Perso je ne comprends pas cet obscurantisme autour du numérique...
Très franchement, je pense vraiment que les 2 mondes ont beaucoup à s'apporter l'un l'autre.
J'ai plusieurs jeux que je n'aurais jamais acheté en version "boite" si je n'avais pas auparavant joué à la version numérique, ne serait-ce que pour appréhender les règles justement.
Après, chacun fait ce qu'il veut, mais je suis sûr qu'un "Alchimiste" ou un "Unlock!" perdrait en fluidité et en immersion s'ils n'avaient pas leur appli associée.
Dized
Dized
On sait bien que ce n'est pas pour tout le monde, et que certaines personnes ne souhaitent pas ajouter plus de numérique autour de leur table de jeux (ou même juste dans leur vie globalement). Et ça tombe bien, parce qu'on ne compte forcer la main à personne ! :) On étudie d'ailleurs la possibilité de mettre notre système de consultation des règles gratuitement en ligne (sans doute un peu moins pratique, mais accessible par tous).
On pense juste que pour ceux qui ne sont pas réfractaires (quelles que soient leurs raisons), ça peut rendre la vie un peu plus simple. ;)
Gilou317
Gilou317
cidrixx, l'expérience montre que quand le numérique se tape l'incruste quelque part, il a tendance à prendre toute la place, te laissant le choix entre monter dans le train ou rester sur le quai. Je ne crois pas avoir de grands principes, mais une crainte légitime de me retrouver en dehors du coup une fois de plus.
Je n'ai rien contre qu'un jeu utilise une appli (Unlock). Ca m'empêche d'y jouer, mais tant pis. Je détesterai que la sanction devienne globale. Et des projets comme Dized font un pas dans cette direction.
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur Dized,

Ha ben c'est rigolo, dans le futur promis ici, j'ai l'impression que Tric Trac est mort parce qu'on n'en a plus besoin. Il est quand ce futur, avant ma retraite ou après ? :o)
Max Riock
Max Riock
C'est pas l'impression que j'ai eu en lisant l'article, comment est-ce possible de ne plus avoir besoin de Tric Trac, des news, des interviews et des parties !
Dized
Dized
Hmmm, pas sûr de voir où vous voyez ça. Dans les fonctionnalités sociales, qui concurrenceraient le forum ? Elles pourraient aussi ressembler à Facebook, mais c'est pas pour autant qu'on imagine que ça leur fera vraiment du tort. ;)
Pour le reste, on ne prévoit pas d'articles, pas de contenu éditorial, pas de flux vidéo… L'idée n'est pas du tout d'être un organe de presse comme Tric Trac, mais plutôt un outil pour les joueurs. Pourquoi pas avec des synergies lorsque c'est possible (gestion des collections et des avis, par exemple…) ?
Monsieur Phal
Monsieur Phal
:o) Ben, les mecs reçoivent direct les infos des éditeurs sur les jeux, des info direct des boutiques pour dire qu'un jeu dispo, les infos de leurs amis sur les jeux auxquels ils ont joué, et donc aimé ou pas... Bref, plus besoin de venir ici. :)

Sinon, pour la petite histoire, Tric Trac n'est pas un organe de presse et ne s'est jamais revendiqué comme tel. TT c'est toujours revendiqué comme un outil pour les joueurs, un outil pour ne pas se tromper de jeux :)
Dized
Dized
On peut voir les choses comme ça. Perso, on pense que ce n'est la même utilisation. Dans beaucoup d'autres milieux, on a plein de sources d'infos, plein de canaux de communication avec les acteurs, les experts et la communauté, et plusieurs cohabitent sans souci. À mesure que plus de gens s'intéressent au jeux de société, on pense qu'il y aura de la place pour d'autres.
Et entre nous, entre un site leader et installé depuis près de 20 ans et une appli qui n'en est même pas encore à sa beta publique, je pense pas que vous ayez trop d'inquiétude à avoir.
(il faudra attendre encore un peu avant la retraite… ;) )
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Ha mais je ne suis pas inquiet. Je trouve la chose juste amusante. Dans la journée du futur, les gens n'allaient pas une seule fois sur TT mais toutes les infos étaient dans l'appli. ça m'a fait marrer :o)
Dized
Dized
Oui, bon, on n'a pas non plus détaillé toute leur journée-type, on s'est concentré sur notre appli. Les gens auront encore le droit d'aller sur Tric Trac, de passer des soirées dans le café-jeux du coin, de se faire une petite partie impromptue… Mais c'est vrai que j'aurais pu ajouter un petit clin d'œil à Tric Trac qui héberge les traductions françaises de notre blog. ;)
Tomfuel
Tomfuel
le concept est pas mal pour se remmemorer les regles
mais oh punaise ... à la fin, tout le monde se retrouve à nouveau plongé le nez sur son Zombphone !
:-/
Max Riock
Max Riock
A mon avis, il faut juste un téléphone pour une partie, pas un téléphone chacun. Après, je vois pas trop ce qui change entre avoir le nez dans la règle ou devant son tel ??
Dized
Dized
En fait, l'idée est complètement inverse : apporter des outils pour simplifier la vie des joueurs, leur permettre de jouer plus souvent et avec le moins d'interruptions possible. Quand aujourd'hui on peut passer 20 minutes d'une partie le nez dans le livret de règles ou à écumer les forums pour trouver des clarifications de règles, on se dit que trouver ces réponses en quelques secondes sur son mobile ou sa tablette, ça fait plus de temps pour interagir directement avec ses amis. En fait, pendant la partie, il y a 3 cas de figures :
- soit on se retrouve tous à regarder le même écran (pour apprendre une règle), donc sans être isolés les uns des autres (on partage la même expérience)
- soit une seule personne regarde l'écran (pour chercher un point de règle), mais moins longtemps que si on avait pas l'application
- soit tout le monde regarde un écran différent (pour entrer son score ou chercher des infos sur les cartes qu'on a en main, par exemple), mais ça reste assez exceptionnel, et surtout complètement optionnel (encore plus que tout le reste de l'application : on va forcer personne à l'utiliser, hein ! ;) ).

Au final, à nos yeux, c'est un outil numérique entièrement au service d'un loisir physique, donc qui favorise les relations IRL. :)
Chips
Chips
La règle ne t'envoie pas des notifs toutes les deux minutes. J'ai joué une fois avec 3 amis qui avaient leur téléphone sous la main il y a deux ans, c'est insupportable. Entre les sonneries, les vibrations, les coup d'oeil "je réponds pas, je regarde juste ce que c'est"... ça éclate la concentration des joueurs, il faut rappeler des points de règles et corriger une erreur à quasiment tous les tours. Sans perturbations extérieures, les mêmes personnes passent 4h sur un Fief sans s'en rendre compte ni décrocher malgré les pauses pour se servir un verre ou fumer !
Dized
Dized
Bien d'accord ! On étudie justement une option pour bloquer les notifications pendant que l'appli est lancée pour jouer. ;)