Visual Panic dans votre cerveau !

Par Monsieur Phal

Publié le 31 juil. 2013 • Lecture 4 min. •  4765 vues

Visual Panic dans votre cerveau !

S’il y a bien un spécialiste des jeux d’ambiance à base de trucs simples, toujours à l’affût du petit jeu rapide, fun et sans prise de tête, présent sur tous les salons, toutes les manifestations, traversant les océans et autres territoires étrangers pour aller dénicher la petite perle qui trouvera son public, parfois discrètement, parfois bruyamment, c’est bien Cocktail Games. Pour proposer tout cela sur les étals de manière claire, l’éditeur versaillais a développé une gamme de petits jeux en boîte métal à 10€ avec 3 catégories : le « crétin – crétin », le « crétin – malin » et le « malin – malin ». C’est donc, à mon sens, un jeu « Crétin –Malin » qu’il nous propose avec « Visual Panic ».

Discrimination visuelle.

Quand on dit « c’est un jeu à discrimination visuelle », on peut faire peur. Et pourtant, le plus célèbre des jeux de ce type, le plus pratiqué est « Jungle Speed ». Oui, quand vous jouez à « Jungle Speed » vous jouez à un jeu de discrimination visuelle. Hé oui Madame. Ce n’est pas péjoratif, c’est une discrimination qui n’est pas immorale, ni punie par la loi. Ce principe est décliné en de multiples variantes, mécaniques, principes, car à l’instar du dé que l’on peut mettre à toutes les sauces, le principe de discrimination visuelle n’a pas encore tout dit et ce n’est pas le succès d’un jeu comme « Dobble » qui va clore le chapitre. Loin de là.

La panique dans les yeux.

Alexandre Droit, auteur de « Foutrak » chez Cocktail Games, a donc proposé à son éditeur une petite nouveauté que l’équipe de développement a tout de suite adorée. Comme toujours, il fallait que les 3 règles fondamentales de la collection soient respectées, à savoir un matériel qui tient en quelques cartes, une règle qui se lit et se comprend en très peu de temps et une accessibilité quasi immédiate pour tous. « Visual Panic » remplit tous ces critères, c’est pour cela qu’il arrivera sur les étals en septembre 2013.


- Comment je l'ai défoncé à "Visual Panic" !
- Oui, mais il est daltonien...
- M'en fous, j'ai gagné !

Default

Comment ça marche ?

L’idée globale est qu’il va falloir gagner un maximum de cartes en étant le plus rapide. « Visual Panic » se joue de 3 à 7 joueurs à partir de 7 ans et une partie ne dépassera pas les 15 minutes. Avant de commencer, on mélange toutes les cartes et on forme une pile, faces cachées, au centre de la table et la partie peut commencer.

Le joueur actif choisit à voix haute l’une des six couleurs du jeu (elles sont rappelées sur le dos des cartes), puis retourne la première carte de la pile. À partir de là, il va falloir aller vite puisque tous les joueurs jouent simultanément. Chaque joueur va devoir chercher sur la carte retournée TOUS les mots. Dès que l’un des participants considère être capable de citer les mots en question, il place sa main sur la carte pour en cacher les inscriptions. Puis, sans retirer sa main, il doit citer les mots qu’il pense être de la couleur cherchée, sachant qu’il y a des pièges. Forcément. Il ne doit pas citer les mots sur fond noir ou blanc, ni entouré de noir ou de blanc.

Si le joueur ne fait pas d’erreur, il remporte la carte, s’il s’est trompé, il doit la donner au joueur de son choix.

Le joueur qui a gagné la carte devient le joueur actif, c’est donc lui qui va choisir à haute voie la couleur du prochain tour.

On procède ainsi jusqu’à ce qu’il n’y est plus de cartes dans le paquet.

Et c’est tout ?

Non. Vous imaginez bien qu’il y a quelques broutilles en plus. Comme si la pagaille sur les cartes ne suffisait pas à mettre la pagaille dans votre tête. Sur certaines cartes apparaît un symbole Caméléon, et ce petit dessin va impliquer un petit changement. Lorsqu’il apparaît, il faut être le premier à cacher la carte en disant « Panic ». Attention, il y a là aussi des pièges, il ne faut pas réagir quand le Caméléon est nous ou blanc, ni quand il est sur fond noir ou blanc. Pffffffff…

Bref, si vous êtes le premier à taper en disant « Panic », vous gagnez la carte et, en plus, vous pourrez en chaparder 2 autres à qui vous voulez à la table. Si vous vous trompez, c’est-à-dire que vous avez tapé et crié « Panic » alors qu’il ne fallait pas, vous donnez la carte au joueur de votre choix et vous en écartez définitivement 2 de vos gains (si vous en avez).

Oui, mais comment je gagne ?

Normalement vous devez avoir compris tout seul, mais pour les moins spécialistes je précise. Donc, lorsque toute la pile du centre a été consommée, la partie prend fin et le joueur qui a le plus de cartes est déclaré « Grand Vainqueur ». Rien de plus et rien de moins.


Alors ?

Default

Bien sûr, tout repose sur l’aspect des cartes. Votre vitesse de lecture, votre sensibilité aux couleurs et votre mémoire vont être sollicitées par la « pagaille » sur les cartes. Le travail de mise en page effectué a été particulièrement étudié. Il y a un mélange de mots écrits et de dessin, dans tous les sens, avec une déstructuration graphique qui va vous faire pétiller les neurones. Si vous êtes allergique au genre, il va falloir clairement passer votre chemin. Par contre, dans sa catégorie, et pour son prix, « Visual Panic » risque d’être un incontournable.

La chose est prévue pour courant septembre, c’est distribué par Asmodee, donc cela arrivera un vendredi. Il vous en coutera 10€. Et pour vous faire une idée, nous avons fait une petite vidéo, du coup, vous allez avoir suffisamment d’éléments pour être sûr de votre achat ou pas. C’est ça qui est bien avec Tric Trac.


► La vidéo dans la Tric Trac Tv, c'est pour bientôt !


« Visual Panic »
Un jeu d'Alexandre Droit
Illustré par Olivier Fagnère
pour 3 à 7 joueurs
à partir de 8 ans
pour des parties de 15 à 20 minutes
édité par Cocktail Games
Distribué par Asmodee
Prix public conseillé : 10€
Sortie prévue : courant septembre



Monsieur Phal

Commentaires (2)

Default
thomass7
thomass7

J'ai rencontré aussi l'Alexandre à Cannes et à Paris Ludique, un jeu aussi sympathique que son auteur ! Plein de bonne chose à son jeu et ses futures créations !

Florck
Florck

J'ai eu le plaisir de tester ce jeu avec Alexandre au salon à Cannes, assis en vrac devant une sortie de secours (avec une odeur suspecte...) et bien... il porte bien son jeu et Alexandre est un géni ! Une mécanique simple et cruelle !

Rejoindra ma ludothèque dès sa sortie et sera l'objet de cadeaux étant donné son prix...