Docteur Mops

Uno Totem Power, quelle histoire !

Uno Totem Power, quelle histoire !

Connaissez-vous Merle Robbins ?
Je parierais que non.
Merle était un coiffeur qui aimait bien jouer aux cartes avec sa famille. Il jouait avec sa femme Marie, son fils Ray et sa belle-fille Kathy.

Voilà qu'un jour une dispute éclate entre Merle et Ray au sujet d'une règle un peu imprécise du "Crazy Eights" que l'on connait dans nos contrées sous le nom du "Huit Américain".

Afin de lever l’ambiguïté et ramener l'harmonie familiale, Merle créé un jeu de cartes spécial dessiné à la maison qui résoudra le petit souci de règle.

 

Uno Totem Power, quelle histoire !

Tiens en voilà une idée qu'elle est bien se disent-ils ! Nous sommes en 1970 et le "Uno" vient d'être créé.

En 1972, Merle revend les droits du jeu à un fan (monsieur Akeman) dont la famille tient les pompes funèbres à Joliet dans l'Illinois tandis que lui vient de quitter la Indiana National Bank d'Indianapolis. La transaction rapportera à Merle 50$ et 10 cents pour chaque jeu vendu. Ce premier éditeur se nomme International Games Inc. Un nom qui claque.
Il se vendra près de 5000 exemplaires du jeu cette première année.

 

Uno Totem Power, quelle histoire !

En 1992, International Games Inc. se fait racheter par la société Mattel pour que Barbie puisse jouer aux cartes en plus du Scrabble.

Le petit jeu de cartes coloré se vend à des millions d'exemplaires un peu partout sur la planète.

Avec un produit pareil à son catalogue, le challenge devient un peu différent. Certes le jeu de cartes se vend toujours bien mais pour ne pas qu'il sombre dans les méandres de l'oubli, poussé par des plus grands, plus forts, plus jeunes que lui, il faut le renouveler encore et encore.

Un coup d'électronique par ici, un coup de rose Barbie par là, un petit coucou de Dora, des licences en veux-tu-en-voilà et paf ! Il fallait y penser. Un truc qui marche bien c'est le totem.

Alors on dirait que celui qui attrape le totem serait protégé contre certains effets des cartes. Mais attention, si on arrive à capturer les quatre c'est Uno direct. Alors on dirait qu'on peut se les voler.

Le rapport avec Merle ? Il est assez lointain désormais d'autant que le brave homme nous a quitté depuis 1984.

Du moins c'est ce qu'on raconte dans l'Illinois. D'autres disent qu'on l'a vu jouer avec Elvis, Thomas Vuarchex et Pieric Yakovenko et que tout ça se ne sont des histoires. Craché juré ! Pftiou !

Certains disent même qu'Asmodee referait un nouveau "Jungle Speed"... Mais quelle histoire !

Un ancien article sur la succes story de Uno dans le Milwaukee Sentinel 1984 (english)

"Uno Totem Power"
Un jeu inspiré par Merle Robbins
Illustré par quelqu'un
Publié chez Mattel
Pour plusieurs joueurs dès 7 ans
Public : Tous
Durée : 20 min
Disponible un peu partout dans les 20€ mais c'est très variable

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (5)

Default
thierry lefranc

De l'utilisation de la virgule...

matmax54
matmax54

@ant1
Il me semble qu'il faut lire que l'auteur a touché un chèque de 50$ et qu'en plus, il toucha 10cents pour chaque jeu vendu...

Kerquist
Kerquist

Un des quelques jeux du domaine public relookés et qui ont fait un carton commercial.
C'est parfois dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes.

ant1
ant1

50$ et 10 cent vous êtes sûr ? 9a fait beaucoup... par jeu vendu !

Archibald Tuttle

On l'a vu dans le Vercors sauter à l'élastique ?
Voleur d'amphores au fond des criques ?