20.100

Une partie de Robot Master et c'est tout !

Une partie de Robot Master et c'est tout !

Chose promise, chose due. Hier, c'est Reiner Knizia himself et en personne qui expliquait plus ou moins clairement le fonctionnement de "Robot Master", le dernier né de la gamme Cocktail Games et un bon jeu à deux, qui plus est. Aujourd'hui, ce sont monsieur Phal et Matthieu "J'vais te mettre ta tôle" d'Epenoux qui s'affrontent sympathiquement.

On passera sur les circonstances qui auraient déstabilisé le big boss mais cela permet de comprendre encore mieux que le but du jeu est que l'adversaire ait la plus mauvaise ligne (ou colonne remarquez). En moins de 10 minutes, désormais, vous savez si "Robot Master" est un jeu fait pour vous et vous avez la certitude que c'est bien un jeu avec la patte Knizia.


> Une partie de Robot Master dans la Tric Trac TV (durée 5'59").

> Robot Master par le docteur Knizia dans la Tric Trac TV (durée 3'19").

> La brève du mois de mai où nous présentions Robot Master


"Robot Master"
un jeu de Reiner Knizia
pour deux joueurs
édité par Coktail Games
disponible aux environs d'Essen, en fin d'année, donc.

*Note : le haut débit et flash 9 sont obligatoires pour voir les vidéos. Si vous ne voyez rien, pensez à mettre à jour votre lecteur...

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Robot Master
Robot Master
Par Reiner Knizia
Illustré par Docteur Borg
1-2 8+ 15´

Commentaires (3)

Default
barbi
barbi

Juste pour donner bonne conscience : j'ai aussi perdu avec un 11 hier soir (mais moi en fin de partie) !

Fox62
Fox62

Knizia réinvente le morpion avec sa maestria habituelle. Quel génie de faire des jeu aussi captivant avec des mécanisme aussi simple. Mais je commence à percer le mystère... Sa marotte c'est le décompte. Tout se joue toujours dans le décompte...

Matthieu PODEVIN

BRRRRR!!! les regards sont glaciaux dans cette vidéo. J'en est tremblé dans mon fauteuil. Le réglement de compte à O.K. corral n'était pas loin...