Un Colovini surprise

Un Colovini surprise
20.100

Le dernier jeu de Leo Colovini avait su se faire très discret. A tel point que personne ou presque n'en avait entendu parler de par chez nous. Il faut dire que les jeux de chez Phalanx se font souvent discrets en France à leur sortie, surtout lorsqu'ils sont en néerlandais dans le texte. Et voilà que Millennium, à la surprise générale l'annonce disponible en français, là tout de suite maintenant.

Alors forcément, il va y avoir des questions sur qu'est-ce que c'est, de comment ça marche, et est-ce pour moi ce jeu ?

Dans le siècle d'or, les joueurs se trouvent plongés en plein XVIIe siècle , au cœur de la future Hollande. C'est la période la plus riche, à tous les sens du terme, des Provinces-Unies. Rembrandt, Spinoza, les Indes néerlandaises, la montée du protestantisme.

Certes, le thème est sympathique (surtout si on est d'origine batave) et le matériel bien joli (les illustrations sont signées Michael Menzel, la star actuelle du jeu allemand). Qu'en est-il du fonctionnement du jeu. La signature de Leo Colovini rassure, sans vouloir oublier le co-auteur, Giuseppe Baù.

Le plateau se divise en quatre parties : les Provinces-Unies, Les guildes, les colonies et une piste des Provinces.

Sur cette dernière, le pion du Stathouder se déplace au début de chaque tour de joueur. Généralement, il s'arrête sur une case représentant deux provinces et tous les joueurs qui y ont des pions touchent un ou deux florins.

Sur les 10 zones des Provinces, de cinq couleurs différentes, les joueurs vont placer leurs pions, Influence et Mouvement. Sur une zone, une seul pion Influence peut être posé et ils permettront ensuite de réaliser des actions spéciales.

La troisième zone du plateau, les guildes, permet de prendre le contrôle de différentes factions, une par couleur. En contrôler une permet également de réaliser une action spéciale.

A son tour, un joueur peut réaliser des actions "libres", bouger un pion Mouvement, prendre le contrôle d'une guilde en payant le prix nécessaire ou créer un nouveau marqueur Influence.

Les actions "spéciales" permettent d'obtenir des avantages importants et sont le cœur du jeu. Cinq correspondent aux couleurs des provinces et des guildes. A son tour, un joueur peut réaliser une action spéciale s'il contrôle une province (avec un pion Influence) ou la guilde de la bonne couleur. S'il souhaite toucher plus d'argent, un joueur peut ne pas utiliser son action spéciale et la mettre aux enchères. Un aspect essentiel du jeu puisque les actions coûtent généralement trois florins et les revenus moyens sont inférieurs.

Le vert permet de créer de nouveaux pions mouvement ; le jaune d'investir et de toucher de l'argent supplémentaire ; le marron d'acquérir des œuvres d'art qui rapportent des points de victoire ; le bleu d'aller dans les colonies à condition d'avoir trois cartes différentes ; le gris de profiter d'avancées culturelles, une sorte de fourre-tout (des points de victoire, des avantages particuliers ou des effets des autres couleurs). Reste une dernière couleur, le orange dont un joueur ne peut profiter qu'à partir du moment où il a été dans les colonies. Elle représente le commerce des épices, très lucratif en terme de points de victoire.

Bien entendu, un joueur qui contrôle plusieurs provinces et/ou guildes peut réaliser plusieurs actions "spéciales" s'il le désire... et s'il en a les moyens.

L'emporte le premier joueur à atteindre les 33 points de victoire ce qui arrive généralement après une heure de jeu.


Pour voir le plateau de jeu : cliquez là !


"Le Siècle d'or"
un jeu de Leo Colovini et Giuseppe Baù
pour 3 ou 4 joueurs
édité par Phalanx Games
et distribué par Millennium
disponible cette semaine

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (4)

Default
Mistersims
Mistersims

Un jeu de Colovini sur le 17ême siècle abstrait commme tout avec un monsieur à chapeau un peu fort qui fait la gueule sur la boite. Qu'est ce que je pouvais réver de mieux ?

... ou pas :)

poifpoif
poifpoif

Encore le 17ème siècle... Pffff...

Corwyn59
Corwyn59

Oui c'est certain ça va être abstrait à souhait, autant que Mauer Bauer enfin j'espere quelque chose dans la meme veine, léger et subtil

oscardejarjayes
oscardejarjayes

Encore un Colo sans doute superbe et fort bien huilé... mais sûrement avec un thème vague à souhait, voire abstrait, alors j'attends de voir, mais les fans seront sûrement comblés.