Docteur Mops

Tout sur Spyrium, le prochain William Attia

Tout sur Spyrium, le prochain William Attia

Voici un événement qui va éclaircir le ciel chargé de ce printemps 2013. Et pour l'éclaircir, je vous emmène dans une Angleterre victorienne uchronique.

Prenez donc un cigare et installez-vous bien dans les fauteuils de velours grenat moelleux de notre club de gentlemen. Vous comme moi savez que ce doux moment partagé à débattre des nouvelles du Times et nous enquérir de la santé de la reine n'est qu'un répit dans l'affrontement économique et industriel auquel nous avons pris part.

Default

Depuis que ce minerai énergétique en diable, le Spyrium, a été découvert et exploité, la nature même de notre civilisation a changé. il est bien sûr hors de question que notre famille ne prenne pas le train rapide du progrès.

Êtes-vous prêts amis hystariques ?

Un nouvel Ystari est souvent un événement majeur dans la communauté ludique. Surtout celle qui dressent de petits autels avec des kubenbois et des mipeules infatigables.

Il nous avait ravi avec son inoubliable "Caylus", revoici monsieur William Attia en grande forme avec cette nouveauté de jeu de gestion : "Spyrium".
Qu'il y a t-il dans la boîte ?

Dans une boîte de "Spyrium", il y a un petit plateau de jeu mais surtout des cartes, des pièces, des cristaux, des pions et (ô joie!) des tas de mipeules-ouvriers.

On installe

On commence par mélanger les cartes en respectant les trois époques auxquelles elles appartiennent.
On mélange les cartes Événement qui formera une pioche visible.
Chaque joueur choisit sa couleur et positionne quelques marqueurs de début de partie.
Chacun commencera avec 3 Ouvriers, 2 cristaux de Spyrium et 8£.

Une partie de "Spyrium" dure strictement 6 tours.
Trois tours de première époque, deux tours de deuxième et un seul de la dernière.

Comment devenir un patron d'industrie en six tours ?

Au début de chaque tour, chacun recevra ses revenus de la banque indiqués par la position de son marqueur sur la piste Résidence du plateau.

Lisez les journaux James !

On dépose la première carte du paquet Événement à côté de sa pioche.
Cet Événement est celui valable pour ce tour de jeu. Celui qui apparait sur le haut de la pioche sera celui du tour suivant dont tout le monde peut avoir connaissance.

Le marché

On constitue le marché avec les 9 premières cartes de l'époque actuelle. On les place en un tableau de 3x3.

Default

On trouve dans ces cartes des Personnages, des Bâtiments et des Techniques.

Au boulot !

À son tour un joueur peut choisir d'effectuer une action. Par contre il existe deux états différents : non activé et activé.
Les actions possibles différent d'un état à l'autre et on commence toujours non activé.

Un joueur non activé peut :
- Envoyer un ouvrier bosser
- Utiliser l'événement du tour
- S'activer (c'est irréversible)

Un joueur activé peut
- Gagner de l'argent
- Activer une carte
- Utiliser l'événement du tour
- Exploiter un de ses bâtiments
- Passer (c'est irréversible aussi)

Tant qu'un joueur n'a pas passé, il peut continuer à jouer.

Placer un ouvrier est simple. Il suffit de le positionner à côté d'une (extérieur) ou deux (intérieur) cartes du tableau.
On peut être plusieurs au même endroit.

Utiliser l'événement du tour consiste à appliquer les instructions marquées sur la carte Événement en cours.

Par exemple, un joueur peut dépenser des cristaux de Spyrium pour acheter des points de victoire.

Pour gagner de l'argent, le joueur désigne une carte avec un de ses ouvriers placé à côté. Il gagne alors en £ la somme des ouvriers présents autour de cette carte moins le sien. Plus on est plus on gagne !

Default

Pour activer une carte, il faut avoir un de ses ouvriers placé à côté. Si c'est un Personnage, celui-ci nous aide, si c'est un Bâtiment, on le construit et si c'est une Technique, on brevette celle-ci.
Par contre il faut payer le prix indiqué sur la carte et 1£ par ouvrier voisin du vôtre près de cette carte.

Quand le bâtiment va...
Les Bâtiments vont venir prendre place devant les joueurs. Seulement, il va falloir payer son emplacement. Le premier est gratuite mais le suivant coûtera 1, le troisième 2, etc. Il est possible de démolir un bâtiment déjà construit pour poser la nouvelle carte à l'emplacement de l'ancien. Cela économise le coût de placement. Mieux encore, si l'ancien bâtiment possède un symbole commun avec le nouveau celui-ci verra son prix baisser de 3£.

Default

Pour activer le pouvoir d'un bâtiment, il faut en être propriétaire et payer le coût d'activation. Celui-ci peut être exprimer en ouvrier ou cristal de Spyrium. On incline la carte pour indiquer que le bâtiment a été utilisé pendant ce tour.

Eurêka !
Les Techniques brevetées viennent également prendre place devant leur propriétaire mais leur emplacements sont gratuits et illimités. Leur pouvoir est permanent.

Et comment gagne t-on ?

À la fin du sixième tour, il est temps d'évaluer son travail. On additionne les points de victoire indiqués sur nos bâtiments et ceux des techniques brevetées.
L'argent et le Spyrium ne valent plus rien en fin de partie.

Il vaut mieux garder un œil sur ses points de victoire pendant la partie car dès qu'on dépasse 8 points, on gagne un bonus : soit un ouvrier supplémentaire soit une bourse de 5£.
Dès qu'un joueur atteint ou dépasse 20 points, il bénéficie du bonus qu'il n'a pas utilisé.

Les résidences

Il existe sur le petit plateau une piste de résidences. Elle indique le revenu qu'un joueur touche en début de tour.

On trouve sur certaines cartes le symbole Résidence. Il permet d'augmenter son score et donc de gagner plus. Plutôt que d'augmenter son score, on peut également décider de marquer autant de points de victoire que son score de résidence.
Home sweet home !


J'espère que ce petit tour du propriétaire vous aura mis l'eau à la bouche en attendant la prochaine sortie à la rentrée.

En attendant nous nous réjouissons d'apprendre que monsieur Grunt a rejoins l'équipe Ystari. Il faut dire qu'il n'était jamais bien loin non plus.

Vous savez tout ou presque.

"Spyrium"
Un jeu de William Attia
Illustration : Arnaud Demaegd & Neriac
Publié chez Ystari Games
Distribution : Millennium
Pour 2 à 5 capitaines d'industries dès 12 ans
Public : Connaisseurs
Durée : 20 min par joueur
Disponible : Début septembre 2013
Prix : non communiqué

Présentation du jeu par monsieur Cyril au salon du jeu de Cannes 2013 :

Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (19)

Default
barraie
barraie

Testé et approuvé. Pas besoin de faire dix parties pour celui-là. Attention coup de coeur Cannes 2013.

speccy
speccy

J'aime beaucoup l'illustration de la boite... pour le titre, il me semble qu'il a été plaqué vite fait à coup de Toshop sur l'image ce qui expliquerait son coté "arbre de Noel" un peu trop voyant...

Pour ma part aussi, j'aime beaucoup Ystari et changer d'iconographie me parait important de temps en temps ; ici l'ensemble me plait bien donc j'attends de voir les qualités intrinsèques du jeu...

herodote
herodote

Je pense que je vais me faire huer mais je vais le dire tout de même.
Un jeu tel que celui-ci me fait un peu (trop) penser à Tournay.

Par contre, 29 euros, ça me plait bien.
Oui, là aussi, je vais me faire huer. Je les entends déjà :"ouais, mec, tu ne choisis pas un jeu en fonction de son prix !"
certes non mais ça rentre en ligne de compte comme la taille de la boite.
Au-delà de 100 jeux et à deux par semaines, le volume, le remplissage et le prix sont en rapport avec l'innovation.
Qui aime bien chatie bien, car je suis très Ystari !

Himuraken
Himuraken

d'accord avec jokari, l'iconographie me fait penser à du amytis avec un peu d'assyria pour les cartes.

certe reprendre des iconographies claire et compréhensible c'est bien mais donner au jeu son identité propre c'est mieux.

après cela reste accessoire et les joueurs se concentreront sur la mécanique.

lubjisen
lubjisen

J'ai joué une partie à Cannes et j'ai hâte de l'avoir enfin chez moi. Rapide à jouer avec beaucoup de profondeur. Que du bonheur ! Merci beaucoup à William !

altaripa
altaripa

4 parties sur le proto.

C'est très bon, le choix est difficile entre passer en phase 2 rapidement pour être sûr d'obtenir la carte convoitée ou poser plus d'ouvriers pour avoir plus d'actions.

La stratégie la plus évidente est d'acheter des mines pour gagner du Spyrium et acheter des usines pour le transformer en points de victoire.

Mais il ne faut pas négliger les cartes personnages qui peuvent être activées plusieurs fois, les résidences (possibilité de prendre des points de victoire au lieu de monter sur la piste) et les points des cartes vertes en fin de partie (ces cartes donnant des bonus non négligeables pendant la partie).

Les cartes sortant dans un ordre différent à chaque partie, il faut d'adapter en permanence.

fdubois
fdubois

Mouais...Pas hyper convaincu par cet Ystari là.

A tester tout de même à ParisEstLudique (merci Grunt ;-))

Jokari
Jokari

@ M. Phal: vive l'uniformisation alors ! Remarquez, si tout était pareil, des gars comme moi ne pourrait plus avoir de mauvais goûts :D

29 € : A ce prix-là je vais sûrement me laisser tenter !

Grunt
Grunt

Merci pour cette news. Je suis assez content d'avoir (enfin) une date pour Spyrium. Format: Race. Prix: 29 euros.
Les retours à Cannes et Toulouse ont été très positifs, ce qui fait toujours plaisir. Il y aura 2 tables (proto définitif) à "Paris est Ludique" le 22-23 Juin (et la veille à l'Espace Marcel André d'Issy).
Bon, comme me le suggère le bon docteur, au boulot!

Ornifan
Ornifan

Et bah moi elles me gênent pas du tout, ces icônes qui en rappellent d'autres. J'aurais même envie de dire que face aux nouveautés que semblent proposer ce jeu, ça me va très bien comme ça ! :-Pas fan de Caylus, même si je reconnais ses qualités, je risque fort de me laisser tenter par le petit dernier de ce cher William... ;-)