Docteur Mops

Tous à l'étable mais en morceaux, pour les petits vifs

Tous à l'étable mais en morceaux, pour les petits vifs

Allez hop ! Tout le monde à la campagne ! Mince c'est tout en désordre comme ta chambre... Allez on range tout. C'est quoi ça une mamelle ?

Peu d'entre-vous connaissent le "Situation 4" sorti en 1968. Un jeu de combat/conquête et de rapidité où l'on doit reconstituer le plateau de jeu qui est un puzzle.

Default

Ici pour les touts petits point de bagarre mais une visite à l'étable où chacun va devoir essayer de terminer en premier son puzzle de 9 pièces.

Vous mélangez toutes les pièces faces cachées autour du pion Fermier.

Hop ! À votre tour vous lancez un dé.
de 1 à 3 vous retournez le nombre de pièce indiquée en espérant en trouver une qui va bien.

Si vous tombez sur le fermier, le premier joueur qui attrape le pion Fermier peut retourner autan de pièces de puzzle qu'il faut pour en trouver une qui complète son puzzle.

Default

Une pincée de Memory, un brin de rapidité, du puzzle, voilà des ingrédients de base classique qui en font un jeu efficace et riche en événement pour le public jeunesse de trois à six ans.

"Tous à l'étable"
Un jeu de Imke Krämer
Illustré par Marina Rachner
Édité chez Haba
Pour 2 à 4 fermiers dès 3 ans
Public Jeunesse
Disponible depuis quelques temps dans les 15€

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cette vidéo

Tous à l'étable
Achetez le sur :
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
Situation 4
Situation 4
2-6 10+ 15´
Achetez le sur :
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Commentaires (2)

Default
bububox
bububox

sinon il y a situation 7 aussi

Dr. Justice
Dr. Justice

Je ne comprends pas qu'aucun éditeur n'ait eu l'idée pour l'heure de rééditer Situation 4 — jeu proprement génial, qu'il vaut la peine de faire venir des États-Unis où on le trouve encore sur le marché d'occasion.
Trop cher à produire peut-être ?

Cher Dr. Mops, mieux vaudrait écrire : "peu d'entre vous connaissent". C'est l'avis d'Adolphe Thomas et d'André Jouette.