test rainbow/ sam la pagaille

Par arthelius

Publié le 14 avr. 2014 • Lecture 5 min. •  2267 vues

test rainbow/ sam la pagaille

L’apparition d’un arc-en-ciel est due à la décomposition de la lumière à travers un prisme, qu’il soit aqueux ou autre. Bonne nouvelle pour faire entrer l’un d’eux dans votre demeure, vous n’aurez pas besoin d’un nuage ou d’un quelconque subterfuge grâce à Rainbows, un jeu d’observation où les arcs-en-ciel sont rois.

Auteur : Cédric Duwelz
Illustrations : Olivier Fagnere (pour la version Sam la pagaille)
Mécanisme : observation, rapidité
Thème : couleurs de l’arc-en-ciel
Nombre de joueurs : 2 à 8 joueurs (tant qu’il y a de la place autour de la table !)
Age : à partir de 4 ans
Durée : 10 minutes
État : en financement sur Ulule
Prix approximatif : Jeu en financement sur Ulule, 1er pallier pour obtenir le jeu à 12€

Les règles :

Rainbow, ça veut dire arc-en-ciel en anglais, non je ne vous prends pas pour des benêts, c’est juste que si jamais vous êtes passé à côté de cette information, vous n’allez pas bien comprendre le rapport et surtout la suite du test. Car dans Rainbow, le but est d’être le premier à retrouver la couleur recherchée et de taper sur la carte correspondante. L’arc-en-ciel ? Quoi L’arc-en-ciel, ah oui et bien on le retrouve sur les cartes et c’est justement lui qui va déterminer la couleur à rechercher.

Le jeu possède 3 modes. Dans le premier le but est de trouver la couleur qui est en double sur la carte en version tandem, ou bien de trouver la couleur absente de la carte dans la version zéro. Dès qu’un joueur a trouvé ladite couleur, il tape sur la carte correspondante, et récupère la carte rainbow comme témoin de point. Si jamais le joueur s’est trompé (c’est balaud), il perd l’une de ces cartes.

Dans le mode intermédiaire, on ajoute 2 règles. La première si les 7 couleurs de l’arc-en-ciel sont présentes, on tape alors sur la carte au centre en criant Rainbow, ce qui aura pour effet de changer la règle de base (tandem ou zéro). La seconde règle indique que si le marron ou le blanc sont présents sur la carte, les joueurs doivent crier out, tout en tapant sur la carte au centre.

Pour le mode confirmé, on applique les deux règles nommées au dessus à l’ensemble de la carte, donc nuages compris.

Enfin en retournant les cartes couleur, on découvre une variante où les noms des couleurs sont inscrits, mais sur des cartes différentes de leur couleur initiale. On peut alors choisir de jouer avec la couleur de la carte, celle du mot, ou bien le nom des couleurs en elles même. Enfin si vous êtes kamikazes, voir un peu foufous de la tête, vous pouvez jouer en mélangeant le mode expert et les règles rainbow et out, et là je vous tire mon chapeau tout en vous offrant cette jolie boite d’aspirine.

Default
Voici l'une des cartes que vous pourrez retrouver dans le jeu.

Le matériel :

La version que j’ai reçue était l’ancienne version, avant que le jeu ne soit rebaptisé Sam la pagaille, donc graphiquement c’est moins joli c’est certain. Ne vous fiez donc pas vraiment aux photos, car la version finale ne sera pas ainsi. Après nous sommes devant un jeu de cartes et d’observation classique, les couleurs se voient bien, la taille des cartes est correcte, aucun souci n’est à relever.

Après il est difficile de juger le matériel étant donné qu’il ne s’agit pas du jeu final, mais il faut le reconnaitre Sam est tout de même bien mignon. (Vous trouverez les nouveaux visuels sur la page d’Ulule ou sur cette news)

Default
Un aperçu de l'ensemble.

Le ressenti durant les parties :

Attention ça va vite, très vite ! C’est normal en 10 secondes vous avez expliqué les règles, retournez une carte et déjà les mains s’entassent sur les cartes. On s’écrase les doigts, les cartes sont aplaties, bref il y a de l’ambiance autour de la table. Et n’est-ce point ce que l’on cherche avec ce genre de jeux ? Oui ma petite dame, le bazar autour de la table c’est normal, ça fait parti du jeu.

Que ce soit avec des enfants (même petit à partir de 4 ans), ou des adultes, le résultat est le même on rigole, on s’amuse. Une fois la première approche finalisée, il est temps de passer aux choses sérieuses, en passant au niveau supérieur. Quelques visages se durcissent, les mains restent tendues au dessus de la table, puis s’abattent à la vitesse de l’éclair !

Si après ça vous avez encore des marioles autour de la table, détendez-les gentiment avec les règles expert, voir même les règles extrêmes avec le nom des couleurs. Vous allez voir des visages retourner leurs sourires dans le sens de leurs pieds.

La première impression est souvent caractéristique pour ce genre de jeu, et pour ma part il m’a totalement convaincu.

Default
Le jeu avant que ne s'abattent beaucoup de mains !

La durée de vie :

Vous aimez Dobble, mais celui-ci commence un peu à vous lasser, et bien Rainbow pourrait bien être sa relève (ou du moins l’une d’elle ne soyons pas sectaire). Rainbow propose plusieurs niveaux ou modes de jeu, ce qui lui permet d’être proposé à un large public, qui passe par l’enfant de 4 ans jusqu’à la mamie du dit enfant, sans oublier les éléments intermédiaires tels que frères et sœurs, parents, oncles et tantes et pourquoi pas même les voisines, les amis, ou encore votre plombier (si celui-ci est joueur).

Plusieurs niveaux, des règles simples, et un large éventail de public, il n’y a aucune raison pour que celui-ci ne passe pas l’épreuve du temps. Mon Dobble a tourné des centaines de fois, mais celui-ci commence à bien fatiguer, alors pourquoi pas le remplacer par un petit Rainbow qui ramènera avec lui un léger vent de nouveauté. Un futur classique des jeux d’observation ? C’est possible.

Default
Serez-vous capable de retrouver l'intrus ?

Mon avis :

Rainbow n’invente rien certes, mais cela ne lui empêche pas d’innover, et dans le bon sens. Avec ses différentes règles et ses multiples possibilités de jeu. Ça reste un jeu d’observation certes, mais un jeu d’observation malin et bien sympathique, générateur d’ambiance et c’est bien là tout ce que l’on peut demander à un tel jeu. Rainbow remplit donc son pari sans souci, et avec les nouveaux graphismes de la version « Sam la pagaille », il n’y plus aucune raison de ne pas craquer.

Si vous voulez participer au financement, il ne vous reste plus que quelques jours, alors dépêchez-vous !

D'autres tests sur le blog des 1D Ludiques.


arthelius

Commentaires

Default