test de vendredi 13

Par arthelius

Publié le 12 sept. 2014 • Lecture 5 min.

test de vendredi 13

S’il y a des superstitieux derrière cet écran, qu’ils quittent cette pièce, car ce qui suit risque de ne pas beaucoup leur plaire…après tout, ils ont été assez fou pour cliquer sur un titre qui comportait le nom vendredi 13 !Eh oui, dans ce jeu vous allez jouer avec tous les clichés superstitieux :ces malheureux chats noirs, les grandes échelles ou les miroirs brisés qui ne réfléchissent plus grand-chose. Il vous en faudra du courage pour lire la suite de ce test et surtout jouer ensuite avec ces funestes prémonitions.

Default


Vendredi 13
Un jeu de Reiner Knizia
Illustré par Jessica Lindsay
Publié par Le Scorpion masqué
3 à 6 joueurs
A partir de 8 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 30 minutes
Prix: 12,50 €


Préambule :

Faut-il encore présenter le sieur Knizia ? Si vous êtes dans le jeu de société depuis quelque temps, il y a de fortes chances pour que vous ayez déjà entendu parler du monsieur tant sa production ludique est prolifique. Il officie plutôt dans les jeux abstraits et de réflexion, qu’ils soient de cartes ou de plateaux. En ce qui concerne Le Scorpion Masqué, ils nous viennent du Québec et ont publié de très bons jeux pour enfants comme La course aux étoiles ou La chasse aux monstres (de notre Antoine Bauza national). On leur doit également des jeux plus familiaux comme j’te gage que, que l’on connait chez nous sous le nom de Bluff Party, coédité par Cocktail Games. Pour la petite histoire, vendredi 13 n’en est pas à sa première édition. Avant il se nommait 13, édité par Amigo,puis Poison lors de sa ressortie en 2005 chez Playroom.

Les règles :

Vendredi 13 se joue en 4 manches, le but étant d’avoir le moins de points de malchance à la fin du jeu. Au début de chaque tour, l’ensemble des cartes est distribué de manière aléatoire entre les joueurs. À votre tour de jeu vous allez pouvoir poser une de vos cartes sur l’une des trois piles qui correspondent à vos cartes en main. On retrouve 4 styles de cartes : les chats noirs, les échelles, les miroirs brisés et enfin les calendriers qui sont les jokers du jeu et valent toujours 4. Les autres cartes comporteront une valeur allant de 1 à 7 qui va s’additionner aux autres cartes de la même pile lorsque vous la poserez. Si la somme fait 13 ou moins aucun souci ; si elle dépasse 13, vous devez récupérer l’ensemble des cartes de cette pile et laisser la carte que vous avez jouée afin de débuter cette nouvelle pile.

Chaque carte récupérée compte 1 point en fin de manche, tandis que les cartes calendrier en valent 2. Petite subtilité du jeu, si vous réussissez à avoir la majorité de cartes d’une catégorie, vous pourrez toutes les défausser en fin de partie (sauf les calendriers) et ainsi ne pas marquer de points pour ce symbole.

À vous de choisir entre ramassage intempestif et prudence.

Default

Le matériel :

Vendredi 13 se présente dans une boite aimantée (future norme de cette catégorie de jeu ?) où vous trouverez la règle imprimée sur les cartes (numérotées, je vous rassure), ainsi que les cartes de jeux, toutes carrées. Le graphisme est mignon, joli et surtout bien lisible. L’éditeur n’a pas visé l’économie et propose même des illustrations différentes pour chaque chiffre ce qui, bien que pas indispensable,se révèle plus pratique et surtout plus sympa à l’usage. Les cartes ne sont ni trop fines ni trop épaisses et le tout tient très bien dans le thermoformage. Il n’y a rien à redire, c’est une très bonne édition compte tenu du prix du jeu(une quinzaine d’euros).

Default

Le ressenti durant les parties :

Quelques minutes suffisent pour expliquer le jeu et ce que l’on soit un adulte ou bien un enfant. La partie débute doucement, le temps de se familiariser avec les cartes et de laisser aux bambinsle temps de calculer et de retenir les résultats. Et voilà le premier paquet ramassé pour son propriétaire qui fait la lippe. Le suivant se réjouit de se débarrasser d’une grosse carte, tandis qu’un autre jette son dévolu sur la pile des chats noirs, qu’il espère récupérer en nombre afin de pouvoir les défausser à la fin. Les piles se remplissent et les valeurs montent, 2 d’entre elles affichent 13, le chiffre maudit, et poser la moindre carte donne des sueurs froides ou déclenche des fous rires. On prie pour ne pas récupérer de pile, on râle lorsque c’est le cas, on rigole lorsqu’on sait que le prochain va être dans la galère. Il y a de l’ambiance, tout s’enchaîne vite et on se prend parfois à réfléchir à notre stratégie que l’on espère maline et surtout fructueuse. On déplore juste une chose : que tout le monde n’est pas le même nombre de cartes au départ.Pour éviter les chipoteries on peut en retirerquelques-unes afin que tous partent à égalité.

Vendredi 13 sait animer une table de jeu et proposer une expérience amusante, deux très bons points pour lui.

Default

La durée de vie :

Il est amusant de voir le nombre de jeux de cartes qui sort chaque année, c’est impressionnant, le format et les coûts de production aidant cela est assez logique. De plus, cela permet de proposer des jeux à des prix attractifs et à un large public. Enfin tout ceci pour dire que malgré ces nombreuses sorties, je suis toujours subjugué de voir que les jeux ne se ressemblent pas, les créateurs arrivant à rester inventifs et à nous surprendre.

Vendredi 13 ne déroge pas à la règle puisqu’il est simple à prendre en main, rapide à jouer et un brin chahuteur. Un subtil mélange qui a déjà fait ses preuves et qui permet toujours de mettre de l’ambiance autour d’une table. Bien entendu tout ceci sera lié au nombre de joueurs, le jeu étant plus sympathique avec un nombre important de participants même si celui-ci peut se jouer en petit comité.

Si vous recherchez un jeu de cartes qui ne prend pas de place, ni la tête, et qui est amusant, Vendredi 13 devrait vous plaire et n’aura aucun mal à sortir de manière régulière pour alimenter vos soirées entre amis ou en famille.

Default

Mon avis :

Vendredi 13 est un jeu de cartes sympathique qui peut se consommer en 4 manches comme cela est préconisé, ou bien sur une partie rapide. Simple à expliquer, encore plus à jouer, rapide et capable de mettre l’ambiance autour d’une table. Un jeu qui plait autant aux enfants qu’aux adultes, et cela même s’il va devoir se frayer un chemin dans la jungle des petits jeux de cartes, tant ils sont nombreux. Vendredi 13 n’a pas à rougir face à la concurrence et reste un jeu très sympathique (un brin pédagogique avec ses calculs) qui pourra plaire à un public large.

Et ne vous inquiétez pas, après plusieurs parties, il ne m’est rien arrivé. Mais pour rien vous cacher, je croise les doigts.

Default

Merci à Chips pour sa correction.


arthelius

Commentaires (2)

Default
arthelius
arthelius

bah oui je sais bien, mais après il fallait que j'attende le mois de février 2015. Pas terrible.

Professeur_TAAK
Professeur_TAAK

C'est con de tester Vendredi 13 un vendredi 12 ???