Stella - Dixit Universe : les chasseurs d’étoiles

Par François Décamp

Publié le 31 oct. • Lecture 3 min. •  4400 vues

Stella - Dixit Universe :  les chasseurs d’étoiles

Depuis l’apparition de Dixit en 2008, de très nombreux jeux sont apparus avec comme mécaniques principales interprétation d’images et discrimination visuelle. L’adhésion à ce type de « moteur » de jeu a même donné dans le langage ludique l’expression « Dixit like ».

Parmi les plus connus, Mysterium, toujours chez Libellud, connait même depuis sa sortie un franc succès.

Il était donc logique pour l’éditeur pictavien de ne pas s’arrêter en si bon chemin, et d’aller encore plus loin dans la convergence avec la gamme Dixit.

Tric Trac

C’est ainsi que Stella, qui est vraiment un jeu différent de Dixit, utilise le même vecteur de communication : les cartes Dixit.

La boite de Stella contient donc un nouveau set de cartes Dixit, magnifiquement illustrées par Jérôme Pélissier, qui était déjà à l’oeuvre sur Dixit Memories (sixième du nom) et Dixit Anniversary. On peut y jouer également avec n’importe quel autre paquet de cartes Dixit, et les cartes de Stella vous permettront de varier les plaisirs pendant vos parties de Dixit.

Tric Trac

 

L’originalité de Stella

Avoir le même matériau, mais pas le même jeu, tout en restant dans la famille Dixit : le challenge n’était pas si évident que cela à relever.

Stella se joue sur une grille de 15 cartes Dixit, organisée en trois lignes de 5 cartes.

Puis on pioche une carte mot, commune à l’ensemble des joueurs et joueuses. Chacun va alors secrètement indiquer sur sa plaquette combien de cartes Dixit lui semblent « coller » au mot indice, en mettant une croix dans la case correspondant à la carte.

Tric TracQuelques exemples de mots parmi les 96 cartes fournies. On notera la présence du mot Disco, signe de bon goût et de jeu réussi.

Ensuite, en commençant par le premier éclaireur, chacun va montrer du doigt successivement les cartes qu’il ou elle aura sélectionnées : si plusieurs ont fait le même choix, chacun gagne deux étoiles ; si un seul autre joueur a fait le même choix, alors les deux marquent les deux étoiles plus l’étoile bonus de la case : la super étincelle.

Par contre, si personne n’a trouvé la carte désignée, c’est la chute, puisque l’éclaireur passe la main au joueur suivant, et perd toute possibilité de marquer d’autres étoiles jusqu’à la fin de la partie.

Tric Trac

Installation du plateau de jeu. Il y a une ardoise et un stylo effaçable par personne.

Et c’est là une des brillantes idées de Stella : introduire de la prise de risque et de la psychologie dans ce type de jeu. Pour marquer le plus de points, il vous faudra bien réfléchir à l’ordre dans lequel vous allez choisir de dévoiler vos cartes. L’ordre dans lequel on va jouer sera également très important, puisque les derniers à jouer auront peut être tous leurs choix déjà validés. La sélection initiale va donc dépendre de votre sens de l’observation et de votre imagination, mais aussi de votre goût pour la prise de risques et les calculs tactiques.

Enfin, la notion de risque se retrouve également dans le nombre de cartes choisies au début de chaque manche. En effet, cocher de nombreuses croix permet d’espérer marquer plus de points, mais si on est seul à en avoir coché le plus, on risque de perdre des étoiles supplémentaires en cas de chute.

 

Et pour quelques renseignements de plus

 

Stella est un jeu de Gérard Cattiaux et Jean-Louis Roubira, illustré par Jérôme Pélissier. Il est édité par Libellud, et vous pourrez le trouver chez tous les ludicaires pour la somme de 35€.

On peut y jouer de 3 à 6, à partir de 8 ans, et pour une durée de partie de 30 à 45 mn.

Gérard Cattiaux était déjà l’auteur du remarqué Master Word, sorti il y a tout juste un an.

Jean-Louis Roubira est l’auteur, entre autres, de Dixit, Dixit Odyssey, ou Feelings.

 

Stella plaira bien évidement à tous les amateurs et amatrices de Dixit. Mais aussi à celles et ceux qui avaient du mal avec la phase de prise de parole dans Dixit, grâce au côté plus guidé du thème imposé. Les expressions les plus débridées sont certes contenues, mais le s tactique et de prise de risque est fort plaisant.

Stella - Dixit Universe : les chasseurs d’étoilesQuelques magnifiques cartes du jeu 

 

Vous pouvez revenir à une activité ludico-normale, je m’en vais faire une partie de Stella avec les cartes de Marie Cardouat.


François Décamp

Commentaires (7)

Default
AlexBool
AlexBool
Une bonne manière de reexploiter le potentiel des cartes de Dixit. Bien vud 🤪
Fbien
Fbien
Un lien vers l'explipartie ?
Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
l'explipartie arrive... mais le papotache est déjà disponible :
https://www.youtube.com/watch?v=oZEjPQUbya8
prunelles
prunelles
Oh, celui-ci ne va pas tarder à rejoindre ma Ludothèque, quelle merveille encore ! Père-noël ?
greenangel
greenangel
Hum ! Si vous ^^etes le seul à avoir trouvé un rapport entre le mot et la carte, vous perdez ?
Un peu bizarre, non ?
Libellud
Libellud
Bonjour,
Dans Stella - Dixit Universe, le but est de faire des étincelles avec les autres joueurs, et donc de "déduire" les mêmes associations mot-image qu'au moins un joueur autour de la table. Donc, en effet, si personne ne fait la même association que vous, vous chutez.
En revanche, vous chutez que pour la manche en cours, pas pour toute la partie :)

J'espère vous avoir "éclairé" ;)

Dorine de Libellud
dindon76
dindon76
Hum intéressante variante pour magnifique jeu...plein de bons souvenirs avec Dixit :) !