Starfighter, analyse de parties

Par Thot

Publié le 22 août 2015 • Lecture 7 min. •  2767 vues

Starfighter, analyse de parties

Starfighter est un jeu de cartes pour deux joueurs simulant une bataille spatiale entre deux gros croiseurs et leur myriade de chasseurs, les fameux starfighters.

DefaultBeri m'a gentiment proposé de réaliser quelques vidéos Komenkonjou sur le jeu, fin juin.

Le concept du Komenkonjou : il s'agit d'une partie filmée lors de laquelle les règles sont expliquées. Ainsi, vous n'avez pas besoin d'avoir suivi une explication de règles pure et dure, vous voyez et comprenez directement comment "qu'on y joue". Une sorte de deux-en-un.

Nous nous sommes donc retrouvés, courant juillet, pour filmer une partie en mode Entraînement, une partie en mode Transition (intermédiaire entre le mode Entraînement et le mode Escarmouche avec un paquet commun de 40 cartes ajoutant aux effets du mode Entraînement l'effet Retournement) et une partie commentée en anglais.

Ces parties sont disponibles sur la chaîne Berijeux.

Les premières parties de Starfighter peuvent être difficiles à appréhender, le jeu semblant parfois hasardeux et assez chaotique.

Si, comme dans tout jeu de cartes, le hasard de la pioche existe, il est, en réalité, assez contrôlable en raison des nombreuses décisions que chaque joueur doit prendre en cours de partie et qui influeront directement sur son issue.

Bien souvent, une décision, prise à un moment donné, et qui semble avoir peu d'impact sur le moment, se révélera avoir une incidence forte sur la suite de la partie.

Quelques analyses de nos actions pertinentes ou de nos erreurs manifestes pour chaque partie ci-après.

Partie en mode Entraînement

Manche 1

DefaultLa carte de Beri qui a été mon cauchemar pendant les deux premières manches.

Une carte de votre adversaire, avec un effet puissant qui n'est pas rapidement gérée peut devenir une véritable plaie si votre adversaire se débrouille pour le déclencher à plusieurs reprises. C'est exactement ce qu'a fait brillamment Beri durant notre partie.

03:30

Suite au déploiement de ma carte de niveau 2 et au déclenchement de l'effet de déplacement latéral, je n'aurais pas dû déplacer ma carte de niveau 2 dans le secteur de droite. Je l'ai fait car je possédais une autre carte de niveau 2 en main que je voulais déployer au tour suivant.


Il y avait mieux à jouer après réflexion pourtant :

  • choix 1 : soit déplacer ma carte de niveau 2 dans le secteur de gauche. Je libérais ainsi l'emplacement du secteur central de niveau 2 pour déployer mon autre carte de niveau 2 en main au tour suivant.
  • choix 2 : soit déplacer la carte de niveau 0 de Beri qui le fait piocher dans son secteur central (meilleure solution, comme le montrera la suite de la vidéo).

En procédant ainsi, j'aurais forcé Beri à potentiellement passer lors de son prochain tour pour tenter de protéger sa carte qui le fait piocher en déplaçant ultérieurement son croiseur à gauche ou à droite.

03:46

Beri a profité de mon erreur et a déployé une carte de niveau 1 sur sa carte avec l'effet pioche. Il a pioché donc une troisième carte durant cette manche alors que si j'avais opté pour le choix 2, Beri n'aurait pas pu jouer tout de suite sa carte de niveau 1 avec le déplacement libre et surtout n'aurait pas pioché une troisième carte.

04:28

Après avoir déployé ma carte de niveau 2, je n'ai toujours pas déplacé la carte de Beri qui le fait piocher dans son secteur central, pour tenter à la place une stratégie d'asphyxie, en réalité peu pertinente à ce moment là.

04:41

Beri n'aura qu'une seule carte à piocher à la prochaine manche, mais à condition qu'aucune de ses cartes ne soit détruite au cours de la phase de bataille qui est imminente. Evidemment, vu que chaque carte de Beri ne comporte qu'un seul chasseur, il va perdre forcément des cartes durant la bataille.

04:44

Beri aurait dû jouer sa dernière carte de niveau 0 sur l'emplacement de niveau 1 de son secteur central ou à la rigueur de son secteur le plus à gauche mais il n'avait aucun intérêt à recouvrir un de ses chasseurs, comme il l'a fait.

04:51

Suite au déploiement de ma carte de niveau 3 et au déclenchement de l'effet de pivotement, j'aurais dû plutôt pivoter ma carte de niveau 2 dans le secteur central afin de faire réapparaître l'effet de déplacement libre qui m'aurait donné plus de marges de manoeuvre ensuite :

  • en déplaçant sur mon plateau dans un secteur vide la carte que j'ai finalement pivotée (me procurant un chasseur de plus qui attaquera lors de la phase de bataille à venir)
  • en déplaçant sur le plateau de Beri, soit la carte qui le fait piocher dans le secteur central, soit n'importe laquelle de ses cartes dans son secteur le plus à droite, secteur qui, quel que soit le déplacement du croiseur de Beri, ne participerait à aucun combat. Ainsi, la carte déplacée ne serait pas détruite et le ferait piocher une carte de moins lors de la manche suivante.

05:30

Beri a déplacé son croiseur vers la droite, ce qui est la bonne décision puisqu'il a choisi de privilégier sa carte qui le fait piocher en lui évitant d'être détruite au cours d'un combat.

De mon côté, aucune de mes cartes n'a été détruite lors de cette phase de bataille.


Finalement, Beri a perdu toutes ses cartes engagées dans des combats, ce qui va lui permettre de piocher trois cartes comme moi au début de la manche suivante.

Avec les trois cartes piochées grâce au déclenchement répété de l'effet de pioche, il va posséder six cartes en main contre trois pour moi.

Manche 2

08:00

Beri a peur de déployer des cartes dans son secteur 4, estimant que je risque de déplacer mon croiseur vers la droite, ce qui entraînerait que les chasseurs des cartes déployées dans son secteur 4 tireraient dans le vide. A première vue, c'est une supposition erronée.

A ce moment là, je disposais de cinq chasseurs visibles dans mon propre secteur 4. Je n'avais donc aucun intérêt à déplacer mon croiseur vers la droite, ces chasseurs tirant alors dans le vide.

08:12

Bonne décision de Beri de déplacer verticalement ma carte avec trois chasseurs qui se retrouvent alors recouverts. Ayant passé, je n'ai pas pu réagir.

09:00

Bonne décision de ma part : j'ai déplacé la carte qui a fait piocher quatre cartes à Beri pour la détruire lors du prochain combat. Il était temps !

Manche 3

11:17

Beri aurait dû déplacer sa carte avec l'effet de destruction sur son secteur le plus à droite (pour pouvoir ultérieurement le recouvrir en déployant une nouvelle carte dans ce secteur) au lieu du secteur central (où il ne pourra pas en l'état le recouvrir puisque le secteur est intégralement rempli par des cartes).

12:07

J'aurai dû décider de résoudre les combats de gauche à droite et non de droite à gauche.

Si j'avais procédé ainsi, voici comment les choses se seraient déroulées :

  • deux dégâts au croiseur de Beri
  • trois dégâts sur Beri (sur son secteur 4) et quatre sur moi (sur mon secteur central). J'aurais encaissé les quatre dégâts d'abord. Deux de mes cartes auraient été détruites, révélant un effet de déplacement latéral qui m'aurait ouvert deux possibilités : soit déplacer une des cartes du secteur 4 de Beri dans son secteur le plus à droite pour qu'il pioche une carte de moins à la prochaine manche, soit déplacer une de mes deux cartes restantes du secteur central vers mon secteur 4 pour infliger un point de dégâts supplémentaire pour le combat restant.

Beri aurait encaissé ensuite ses trois points de dégâts, révélant :

- après le premier point subi, un effet de déplacement latéral (annulant potentiellement le déplacement que j'ai pu faire juste avant). En tout état de cause, il aurait pu sauver sa carte avec l'effet de destruction de son secteur central en la retirant du futur combat et en la déplaçant sur le secteur de gauche (son secteur 2), révélant un effet de pivotement.

- après le troisième point de dégâts subi, un effet de déplacement libre.

Autant dire que là, il est difficile de deviner comment Beri et moi aurions joué dans cette hypothèse mais il peut raisonnablement être pensé qu'en choisissant cet ordre de résolution des combats au lieu de celui que j'ai choisi au final, j'aurais potentiellement évité de subir trois points de dégâts.

  • un ou deux dégâts sur Beri (sur son secteur central) et deux ou trois sur moi (sur mon secteur 4).

Manche 4

14:05

Beri a très bien joué le coup, enchaînant les déclenchements d'un déplacement vertical, puis d'un pivotement, pour révéler trois chasseurs (il aurait pu aussi révéler l'effet de destruction).

Par la suite, il a continué à très bien jouer, profitant des bonnes cartes piochées au bon moment pour remporter la partie.

Mon croiseur termine finalement à -2 de blindage à la fin de la manche 4.

Si j'avais évité de prendre les trois points de dégâts de la manche précédente, nous aurions joué une manche supplémentaire.

Mon croiseur serait alors à 1 de blindage et celui de Beri à 9.

J'avais conservé en main deux cartes. J'avais pioché trois cartes avec des effets de pioche et j'aurais pioché trois cartes durant la phase de renforts de la prochaine manche, soit un total de huit cartes.

Beri avait conservé deux cartes en main et en aurait pioché deux à la prochaine manche, soit quatre cartes.

Même si j'étais très mal engagé, un retournement de partie aurait été encore possible.

L'analyse des autres parties bientôt.


Thot

Commentaires (1)

Default
Arkhanor
Arkhanor

Excellents comptes rendus, on sent le niveau, du "haut" de mes 3 parties, je n'en suis pas encore là :D

Un excellent jeu, vraiment sans fautes.