Star Wars Legion : La Force est-elle avec vous ?

Star Wars Legion : La Force est-elle avec vous ?
rafpark

Si vous avez toujours rêvé de reprendre Hoth aux Rebels, de diriger une armée droïd sur Naboo, de prendre un poste avancé Impérial, de mener l’attaque du bunker de Endor et bien réjouissez-vous car Star Wars Legion est fait pour vous !! Après X-Wing et Armada, FFG nous gratifie depuis maintenant deux ans d’un jeu de figurines qui nous permet de revivre les grandes batailles de l’univers sorti de l’imagination de Georges Lucas.

 

Tric TracStar Wars Legion est sorti en mars 2018 et il fait partie de mes petits “chouchous”. Sachez que si les jeux de figurines sont une passion et qu’il me plaît de vous les faire découvrir, les jeux de figurines Star Wars sont une véritable “obsession” de ma part !

Le jeu propose actuellement deux starters contenant chacun deux factions, un premier qui a été proposé au lancement du jeu avec un petit contingent de force de l’Empire et des Rebelles et depuis peu un autre avec cette fois-ci les Séparatistes et la République. Ces deux grosses boîtes ont été suivies de nombreuses autres proposant de nouvelles unités diverses et variées, permettant ainsi au jeu de s’étoffer et de varier les forces de vos armées.

 

 

SWL starter 2Sachez cependant que contrairement à X-Wing et Armada le jeu n’est pas un “prêt à jouer”, il va falloir assembler vos figurines et peindre tout ça. Vous allez donc devoir vous mettre au hobby pour pouvoir en profiter pleinement. Sachez qu'entre la simplicité d’assemblage et les “outils” actuels tel que la peinture contrast, cela devient plus aisé de s'y mettre. Comme je l’explique, la gamme propose un système simple pour l’assemblage de vos troupes via un système de picots relativement bien pensé mais qui, en contrepartie, ne permet pas de modifier la posture de vos figurines. Je vais quand même noter quelques exceptions, notamment la notice de montage de quelques figurines de la gamme qui auraient demandé de plus amples détails sur le positionnement de certaines pièces ou la faction Séparatiste qui est certes plus modulable, mais reste un véritable calvaire à monter tellement les pièces sont fines.

 

CONSTITUER SON ARMÉE

Une fois vos figurines assemblées et avant de se lancer dans une partie il va falloir se constituer une armée. Le jeu se joue en format 800 points et reprend le principe devenu classique de FFG du système de X-Wing. Chaque unité est fournie avec sa carte contenant diverses informations comme le type d’unité, le nombre de figurines la composant, sa valeur en points de recrutement et à quelles options d’amélioration elle a accès.

 

SWL cartes stats

 

A vous d’ajouter des options ou non afin de trouver une combo et d’optimiser votre unité. Attention quand même à faire le bon choix, trop d’options peuvent facilement amener à doubler la valeur de base de l’unité, à vous de voir si ces options sont vraiment indispensables ou si deux unités de base ne seraient pas mieux. De toute façon c’est en jouant que vous allez vous en rendre compte.

Sachez aussi qu’il y a quelques obligations et limitations du jeu pour constituer son armée. En effet, il existe 6 rangs d’unités qui devront être plus ou moins incluses dans votre contingent : Commandants, Agents, Troupiers, Forces Spéciales, Soutiens et Lourds. Ainsi chaque armée doit inclure un à deux commandant(s) et vous devrez avoir de trois à six unités de troupiers. Les autres types d’unités sont optionnels mais ont aussi leurs limitations comme les véhicules lourds qui ne pourront pas être plus de deux.

 

Tric Trac

 

Une fois votre armée constituée vous allez encore devoir vous composer un pool de jetons ordres qui correspond à chaque type d’unités incluses. Par exemple si vous avez inclus un commandant, quatre unités de troupiers, deux unités de Forces Spéciales et une unité Lourde vous allez avoir 8 jetons correspondants.

La dernière chose à préparer est sa main de sept cartes commandements qui vont servir à déterminer l’initiative. S’il existe des cartes génériques dans les starters, chaque commandant vient avec son lot de cartes que vous pourrez ajouter à votre main à partir du moment où ce dernier fait partie de votre armée et si vous suivez quelques conditions de création de votre main.

 

INSTALLER VOTRE CHAMP DE BATAILLE

Les parties se jouent sur une table de 90x180 cm où vous devrez installer des décors afin de fournir couverts et caches pour vos figurines. Le choix des objectifs, le déploiement de départ et les conditions sont déterminées par un système de cartes avec votre adversaire ce qui permet de varier grandement vos parties. Vous pouvez aussi créer vos propres scénarios ou utiliser les fiches d’opérations proposées sur le site FFG US qui permettent de faire des “mini campagnes” avec des conditions de jeux particulières pour encore changer de style. Un mode escarmouche est disponible qui lui se joue sur une table de 90x90cm et dont les limitations sont différentes. Il propose surtout un style de jeu encore plus rapide (et qui prend moins de place). Et pour les furieux il existe même un mode en 1600 points et par équipe. Bref suivant vos envies, le temps et l’espace dont vous disposez, il y a un mode de bataille fait pour vous.

 

SWM partie 3

 

LE TOUR DE JEU

Au début d’un tour de jeu, c’est la phase de commandement et chaque joueur va choisir une carte idoine face cachée afin de déterminer l'initiative. Elle est dévoilée simultanément afin de savoir qui commence à jouer. Les cartes peuvent aussi posséder un pouvoir spécial à utiliser lors de ce tour comme un attaque spéciale, un bonus ou un malus à attribuer à des troupes, etc. La dernière information qui se trouve sur la carte est le nombre et le type de pions d’ordres que vous pouvez attribuer

  Tric Trac

 

En effet les cartes vous permettent de poser immédiatement des pions ordres sur certaines unités pour choisir quoi activer lors de votre tour. Le reste des pions ordres non utilisé est mis de côté pour constituer une réserve.

 SWL jetons ordre

 

Ensuite vient la phase d'activation où les joueurs vont jouer leurs unités de manière alternée. Le premier joueur va donc activer une unité et il a le choix entre une unité qui a un reçu un pion d’ordre lors de la phase précédente ou piocher dans sa réserve et s’en remettre au hasard.

 
Si je reprends mon exemple des 4 unités de troupiers, et que le joueur ait posé un jeton ordre sur une des unités lors de la phase de commandement, à son tour de jeu, soit il active celle qui a déjà un jeton ordre, soit il pioche dans la réserve. S'il prend cette seconde option et récupère un jeton ordre Troupier, il devra obligatoirement jouer une des 3 unités restantes mais pas celle ayant déjà avec un pion. S’il pioche le jeton commandant il devra activer son unité de commandant et pas une autre.

 

Tric Trac

 

On a ici clairement le “coeur” du jeu. Alors bien sûr le choix des actions, la réussite aux dés comptent aussi dans la partie mais là c’est tout le côté tactique du jeu qui apparaît et qui démarre dès la composition de votre armée. Le choix du bon commandant et donc de ses cartes, des unités qui correspondent aux pouvoirs, des pouvoirs qui correspondent à votre tactique, sont déjà une première étape.
Vient ensuite le choix des unités de votre armée, car prendre plein de rangs différents permet d’avoir un panel de forces variées qui vont se compléter mais à contrario votre pool de jetons sera trop diversifié et va limiter votre choix d’activation lors de la pioche du jeton ordre. Bref, il va falloir trouver la bonne symbiose à la composition de votre force et le bon timing lors de la partie.

 

MAY THE FORCE BE WITH YOU !!

Une fois que vous avez choisi quelle unité jouer, celle-ci pourra effectuer deux actions parmi celles-ci : se déplacer, attaquer, viser, esquiver, attendre, récupérer ou jouer une action de carte. Attention tout de même, exceptée l’action de se déplacer qui peut être jouée deux fois lors de la même activation, les autres ne peuvent être utilisées qu’une seule fois.

Là encore à vous de voir pour choisir le meilleur duo. L’action viser vous fait récupérer un pion idoine et le dépenser permettra de relancer des dés lors d’une attaque. Esquiver augmente votre défense. Attendre permet de couvrir une zone et si une unité passe par là de faire feu. Certaines cartes ont des actions supplémentaires et Récupérer permet de réactiver certaines de ces cartes et de retirer des pions suppressions (obtenus quand on vous tire dessus).

Bref le champ d'action est vaste et là encore suivant votre situation à vous de faire le bon choix.

 

Tric Trac

 

Je vais terminer les règles par le système d’attaque et de défense avec les dés. D'abord il faut savoir que le jeu contient 5 dés différents, oui vous avez bien lu !! En fait c’est assez simple, vous avez 3 types de D8 pour l’attaque : le Rouge puissant, le noir intermédiaire et le blanc le plus faible (un peu comme Armada pour ceux qui connaissent). Viennent ensuite les dés de défense qui sont des D6 de deux couleurs : le rouge pour une défense forte et le blanc pour le faible. Le type de dés à lancer est de toute façon indiqué sur la carte suivant l’arme que vous utilisez : au corps à corps, à distance, à distance avec un certains angle de tir, etc …

Sans entrer dans les détails, les résultats peuvent être modifiés ou non avec des relances, des couverts, des pouvoirs, j’en passe et des meilleurs. A la cible de se défendre en lançant autant de dés de défense que de touches (là aussi ça peut se modifier) et on inflige les dégâts et/ou les pertes. Je passe vite fait sur le système de moral, les fameux pions de suppression dont j’ai parlés plus haut qui peuvent faire fuir votre unité si elle ne se remet pas, voir partir définitivement du jeu si elle sort du terrain.

 

Tric Trac

 

Comme beaucoup de jeu de figurines, pour en profiter pleinement il faut des décors et là je dois vous dire que ce jeu a été un déclencheur en ce qui me concerne. FFG propose certes des décors qui servent aussi à ajouter des conditions de parties, mais quel plaisir de se construire sa table à thème. Les possesseurs d’imprimante 3D s’en donne à coeur joie, les fabricants de décors en mdf aussi. Entre les bâtiments et les véhicules exotiques pour égayer la table vous n’aurez que l'embarras du choix. Mais utiliser ses vieux jouets, se fabriquer des décors avec des bouts de carton et de la ficelle fait aussi partie de ces petits plaisirs que le figuriniste hobbyiste adore. Et je peux vous dire que la satisfaction de jouer sur une table à thème faite avec amour et est un bonheur sans nom.

 

Bref vous l’avez compris, Star Wars Legion est un jeu de figurine très complets, et si certains ont le tourni à la lecture de l’article, pas de panique. Comme tout jeu de figurines ça s’apprend, le tour de jeu reste très simple et on attrape vite les mécanismes de base. Clairement les actions standards des unités restent dans les classiques du jeu de figurines. Le système d’initiative lors de la phase de commandement et d’activation via un système de token est très original et un petit bijou que je vous invite à découvrir. Les choix cornéliens seront de la partie et il va falloir anticiper vos actions et ajuster votre tactique à la pioche de l’unité à jouer. La “difficulté” vient des capacités des unités qu’il faut ajouter et si les starters sont là ce n’est pas pour rien. Ils permettent de bien démarrer avec quelques unités simples et à force de les jouer on maîtrise les bases du jeu pour que ça devienne des automatismes. C’est à ce moment là que vous pourrez ajouter de nouvelles unités pour varier vos plaisirs et découvrir de nouvelles forces et de nouvelles tactiques.

 

Tric Trac

 

Et si vous êtes un fan de la licence, c'est avec un bonheur non dissimulé que vous pousserez ces "pitous" sur le terrain de jeu. Faire avancer Dark Vador vers les troupes rebelles, renvoyer les tirs laser d'un coup de sabre, lancer cette "arme noble d'une époque civilisée" pour commencer à décimer à distance les troupes ennemies et finir au corps à corps telle la scène mythique du finish de Rogue One. Non ne souriez pas, c'est typiquement ce que vous pouvez faire avec ce jeu.
Vous voulez des sensations fortes, essayez de naviguer avec vos speeder bike entre les maisons pour faire un "hit & run". Attention à bien calculer votre trajectoire sans quoi vous finirez écrasé contre un mur. Envoyer son snowspeeder pour lancer son harpon afin de bloquer le AT-ST qui décime vos troupes au sol.
Voilà autant de solutions que vous pouvez croiser lors d'une partie de Star Wars Legion. 

Alors maintenant à vous de jouer, à vous de reconstituer vos batailles, de participer au maintien de l’équilibre de la Force et/ou de conquérir de nouveaux systèmes séditieux dans une galaxie for for lointaine !!

RAF Park

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (7)

Default
adel10
adel10
tout ça pou se la péter pour montrer qu'on sait peindre je ne dirais qu'une chose beurk c'est dégoutant

toute personne pensant que ce post est de la pure méchanceté gratuite aura entièrement raison je suis jaloux du talent exprimé ici
j'aimerai réellement être capable après plus de 20 ans passer à tenter de peindre d'avoir ce type de résultat , , du coup pour que ce soit équitable on va couper des main,
fera moins le malin pour peindre avec des moignons encore que vu le niveau que vous avez vous êtes encore capable de faire mieux que moi

beurk
Nissa la Bella
Nissa la Bella
Dommage que le jeu Assaut sur l’Empire (que j’adore et dont j’ai presque toute la collection) ait été lâchement abandonné au profit de celui-ci sans aucune rétro-compatibilité.
rafpark
rafpark
je te rassure j'ai aussi la totale de assaut sur empire ... Mais clairement les deux jeux ne boxent pas dans la même catégorie !
Kane
Kane
C'est magnifique ! uniquement pour passionnés...
rafpark
rafpark
Oui et non ;)
Pour arriver à des tables comme ça oui il faut être passionné, mais le jeu en lui-même reste très simple !!
zoukata
zoukata
Ouais tout ça est très sympa, mais ça coûte une blinde !
rafpark
rafpark
Comme beaucoup de jeu de figurines ;)

À suivre dans la rédaction...