Smash Up est arrivée ohé

Par Docteur Mops

Publié le 19 mars 2013 • Lecture 2 min.

Smash Up est arrivée ohé

La position du jeu de société dans elle... Oui dans elle. La société. Sinon je faisais une répétition.
La position du jeu de société dans la société...
C'est moche non ?
Ou alors j'utilise un dérivatif comme "jeux de plateau"... Ou alors je parle juste de "jeux". Ce qui peut prêter à confusion avec les novices non ?

Donc dans le contexte socio-ludique (c'est bon ça coco...) beaucoup n’aperçoivent que la face visible de l'iceberg. (je mets un point parce ça fait plus mystérieux. Le lecteur se demande où je veux en venir. Moi ? Mais bien sûr je sais ! ... m'enfin...)

Ils ne voient que des images lissées, des stéréotypes où des caricatures de femmes dénudées le disputent à moult monstres ou personnages masculins phéromonés dans la plus parfaite et misogyne insouciance du geek ludique tandis que son engeance se nourrit de couleurs baveuses appliquées sur des animaux néoténiques (là je vous laisse chercher; ça permet de respirer aussi.) dont l’anthropomorphisme dissimule mal une culture blanche post-colonialiste dont l'objectif, qu'il soit destiné à l'adulte immature ou à l'enfant, est de combattre afin de déterminer le meilleur, le plus compétent, l'alpha !

Le jeu est parfois (souvent) l'outil de la cruauté vitale que certains darwinistes extrémistes brandissent comme un objet de sélection du bon grain de l'ivraie. L'essentiel est de participer disait machin. Voilà de quoi rassurer les faibles.

Le jeu est le représentant du monde qui l'a créé. Il n'est pas en soi cruel mais il est le regard de cette cruauté qui est elle-même exaltée par le domaine du symbole dans lequel il existe.

Pourtant... Il serait bien grossier de résumer l'univers ludique à de simples batailles pour déterminer le mâle ou la femelle alpha. Des auteurs se battent aussi pour décrire la complexe fragilité du monde, les bénéfices que l'on peut tirer de l'altruisme et de la coopération !

...

Ce qui n'est absolument pas le cas de "Smash Up" qui est un pur jeu de baston.

Vous avez des lieux objectifs qu'il faut conquérir car vous êtes un conquérant ! Sous vos mains pleines de puissance vibrante, de petits être appartenant à de misérables factions ne demandent qu'à être vos esclaves et vos outils dans la marche vers le pouvoir et la victoire !

Prenez en deux et mélangez les dans un éclair d'avidité et pendant votre tour jouez une créature et une action !

Rien de plus simple. Conquête, baston, élimination, victoire !

Il est clair et net ce nouveau jeu de chez Iello. Après un joli petit buzz chez les geeks ricains de la GenCon le voici qui arrive en français avec ses petites cartes bien colorées. De la combo, du cheufeule-boulding comme ils disent dans le pays de la liberté individuelle. Ça doit être AEG l'éditeur américain qui a eu l'idée de ce mot mais normalement, il devrait vite disparaitre parce que cela n'a absolument aucun sens ! Muhahahaha !

Alors ce qui est génial c'est que tout cela n'a rien d’innovant. Sauf si vous pensez que mélanger deux paquets de cartes entre-eux est une révolution... Moi pas.

Par contre c'est efficace. C'est rapide, ça ressemble à Magic en plus simple, les mélanges font que le jeu se renouvelle bien d'autant que (ne râlez pas bougre de grmbll!) la boîte est pleine de vide pour accueillir plein d'extensions à venir. Comme ça on peut tout ranger dedans et même avec OUI ! OUI ! Même avec des protèges-cartes ! Je savais que tu allais me poser la question René... Tu la poses à chaque fois !

Bref.

"Smash Up" c'est des petits decks de combats pour se foutre aimablement sur la tronche. Il y a des combos, il y a de la stratégie et il y a du hasard.

Alors maintenant vous savez tout ou presque ET OUI RENÈ, il y aura des Tric Trac TV ! Tu es gentil ! Tu attends !

Désormais vous savez tout ou presque.

"Smash Up"
Un jeu de Paul Peterson
Illustré par plein de types talentueux
Publié chez Iello
Pour 2 à 4 combattants décomplexés dès 12 ans
Public... geeks moins
Disponible là ou peu s'en faut dans les 28€



Docteur Mops

Commentaires (11)

Default
foogyboy
foogyboy

Un jeu super sympa pour jouer en famille avec des ados qui ne pensent qu'aux fights en tout genres. Les cartes sont de belles comme tout et les règles s'assimilent très vite.

Vu le prix, ce jeu doit évidement trouver une bonne place dans toutes les ludothèques digne de ce nom :-)

Blodkhag
Blodkhag

j'ai reçu, j'ai déballé, je vais bientôt tester, mais d'emblée ça a l'air très frais léger et printannier :)

ça a surtout l'être d'être furieux et speed mais pas trop prise de tête et en ce moment c'est ce que je recherche.

par contre quand tu vois la gueule du thermoformage, tu te dis que c'est un jeu à extension(sss) et du coup j'ai envie de dire: quand est ce qu'elles sont prévues en vf ?

Kerquist
Kerquist

Autrefois, on aurait pu dire : "la position du jeu de société dans icelle".

fontrexTmp
fontrexTmp

Y a des fois, bah, c'est vrai qu'on ricane.
Voire on rit..
..en lisant, je veux dire.
Oui en lisant l'invraisemblablité.
Quoi?
en lisant l'invraisemblance? ok.
Donc en lisant l'invraisemblance de l'ecriture mopsienne, on rit.
Bon, c'est vrai qu'on ne peut pas dire que ce soit réellement invraisemblable.
Toujours est il que la phrase :
"La position du jeu de société dans elle... Oui dans elle. La société" est en passe de devenir culte dans les salons b(r)ande-bourgeois.
A l'instar (qui c'est ce gars là?) de la réplique: "Le jeune est tourné vers l'avenir mais aujourd'hui l'avenir ne se tourne plus vers le jeune, doit-il aborder l'avenir en lui tournant le dos... le jeune ?", la phrase mopsienne sera d'ici peu publier dans les plus grandes revues scientifiques et litteraires.

Merci Docteur pour votre savoir sachant.

c'etait un commentaire vraiment très interssant.

au revoir

Ingalls
Ingalls

Si je comprends bien la verve du docteur est inversément proportionelle au nombre de neurones qu'il faudra mobiliser pour jouer à Smash Up.

gwailo
gwailo

Ce qu'il y a de bien avec le Docteur c'est que quand il utilise dans "jolis mots" c'est pas pour avoir l'air intelligent !

Salmanazar
Salmanazar

Les graphismes sont superbes. Il est aussi plus marrant de jouer les martiens ou les robots que les ninjas ou les magiciens.

Kerquist
Kerquist

Quelle ironie grinçante, Dr Mops !
Ca fait presque peur.

Mais on reconnait le philosophe derrière la façade du discours bouffon.

Mustela
Mustela

Le geek ludique se fait bien vanner, hein René?
Docteur, quand je vous lis, je ris. Merci !

Yusiborg
Yusiborg

Essayé en VO, ce jeu est vraiment sympa par contre c'est très bourrin (mais c'est ça qui est bon)