Scorpion Masqué

Scorpion 2017: en chiffres et en impressions

Scorpion 2017: en chiffres et en impressions

Inspiré par l’éditeur Steve Jackson, je publiais il y a un an une rétrospective de l’année qui se terminait. Un espèce d’instantané où je mêlais chiffres et impressions. Ce fut, je crois, très apprécié, car peu d’éditeurs ouvrent leurs livres de cette façon. Certains lecteurs nous ont d’ailleurs fait part de leur surprise de voir une entreprise dévoiler son chiffre d’affaires sur la place publique. Et oui, je le donne à nouveau, à la toute fin ;)

Démasquer le Scorpion
Scorpion Masqué est un éditeur de jeux de société. Notre métier consiste à…
1. Choisir les jeux que nous publions.
2. Les développer, les améliorer.
3. Leur donner une forme (format de boîte, illustrations...).
4. Les fabriquer.
5. Assurer leur promotion auprès du public francophone.
6. Les faire distribuer sur les marchés internationaux.

Nous comptons trois employés à temps plein: Christian Lemay (moi-même), président-fondateur et Grand Boubou; Manuel Sanchez, directeur créatif et chargé de projets; Hélène Vigneault, aux événements, marketing et coordination. De nombreux pigistes nous aident également pour le site ouèb, le graphisme, l’animation, etc.

Tric Trac

Le Grand Boubou des Bisons des prairies... J'ai tellement écouté les Pierrafeu!

PUBLICATIONS
Conformément à mon souhait de l’an dernier, nous avons fait passer le nombre de sorties de cinq à quatre: trois titres originaux et une extension. En rétrospective, je préfèrerais me limiter à trois… Ce sera difficile, considérant le nombre d’excellents jeux que nous avons en développement! Eh! Moi aussi j’ai le droit de dire que nos jeux sont bons ;)

33dfdeff47b4027850d77587a1e01030460d.png

Mot pour mot
Mot pour mot a reçu un accueil critique extraordinaire (et gagné plusieurs prix, j’y reviens), de la part des joueurs comme des professionnels. Lancé en avant-première au Festival de Cannes, le jeu a su s’installer rapidement et trouver son public. Il a vraiment le potentiel de devenir un classique, malgré la fausse (et parfois effrayante!) image de “jeux de lettres” qu’il projette. Nous devrions atteindre les 15 000 exemplaires vendus d’ici la fin d’année. Comme nous ne possédons que les droits francophones, nous ne pouvons le vendre à l’export, alors que la demande est bien là!

ab820115a01ee9b2c8c24d63a912d091d7c8.jpe

La légende du Wendigo
Pour la deuxième fois en deux ans, je me permets d’éditer une de mes créations. Quel plaisir de voir son oeuvre aussi bien illustrée! Le tandem NIKAO - Sanchez (artiste - directeur créatif) s’est surpassé… Je m’émerveille chaque fois que je contemple le reflet des flammes sur les visages des petits scouts de la couverture. Et même si les ventes n’atteindront probablement pas celles de la Chasse aux monstres, je demeure très fier de cet opus. Les joueurs et les boutiques ont bien compris ce que nous avions tenté: un jeu d’identité secrète adapté aux tout petits. C’est justement le Le Passe Temps Toulouse, qui soulignait à quel point Wendigo déployait une ambiance vraiment particulière, et pas que chez les plus jeunes! Wendigo a aussi été le premier jeu où nous avons planifié une sortie dans 4 langues simultanément. Ventes totales cette année, un peu plus de 12 000 exemplaires.

Le monstre arrive

MonstruYeux
C’est Thomas ou Cédric de Repos Production qui disait, dans une entrevue de Plato Magazine, que le plus grand risque en édition était de n’en prendre aucun. Affirmation à laquelle j’adhère totalement. MonstruYeux fait partie des risques. Un truc débile, mais tellement réjouissant. Un matériel improbable, bruyant. Un jeu qu’on pourrait se fabriquer à la maison. Un thème décalé, avec de la cire d’oreille qui coule sur la couverture... Et pourtant... Même s’il est tôt pour se prononcer, je crois que ce risque en aura valu la peine. Nous sommes tombés en rupture au Québec à la sortie du jeu. Boum!

Tric Trac

Les Recettes pompettes - le jeu: deuxième tournée
Après le succès phénoménal du jeu de base (plus de 80 000 exemplaires vendus), nous ne pouvions pas ne pas lancer une petite extension. Dès l’implantation, 11 000 exemplaires ont été achetés par les boutiques. Malheureusement, des révélations sont venus troubler l’après-lancement. J’y reviens un peu plus loin.

Et en France...
Les Recettes pompettes en France sont l’oeuvre de Monsieur Poulpe et des studios Bagel. Malgré qu’elle ne soit diffusée que sur le ouèb, cette émission rencontre un immense succès populaire, dépassant le million de vues pour chaque épisode. Mes partenaires dans l’affaire “Pompettes” ont vendu les droits d’exploitation pour le territoire français. Et donc bien qu’il s’agisse à peu de chose près du même jeu (l’équipe de Monsieur Poulpe a développé de nouveaux défis très sympathiques), Scorpion Masqué n’a pas grand chose à voir avec cette édition.

 

FAITS SAILLANTS
L’affaire Recettes pompettes
Cette revue de l’année se veut la plus honnête possible, sans complaisance. C’est pourquoi j’aborderai de plein front cet épisode. J’ai appris, comme tout le monde au Québec, les agissements reprochés à Éric Salvail, animateur vedette de l’émission Recettes pompettes, le matin du 18 octobre. J’ai été choqué. Ayant discuté avec lui moins d’une minute depuis les tout débuts du projet, j’ignorais évidemment tout. Comme je le craignais, les révélations ont beaucoup affecté les ventes. Je le comprends parfaitement. Étant donné que je suis lié par contrat avec deux “partenaires”: la compagnie Salvail & co et Duvernois, je ne peux piloter comme je le voudrais. J’ai dû engager un avocat. Non pas que cette histoire tourne au vinaigre, au contraire, mais considérant les enjeux, mieux valait me faire conseiller... Comme cette affaire suit encore son cours, je vais m’arrêter ici. J’aimerais remercier sincèrement les nombreuses boutiques qui m’ont signifié qu’elles comprenaient la situation dans laquelle je me trouvais et qui m’ont témoigné leurs “sympathies”. Ça me touche profondément.

Passons maintenant aux choses joyeuses, elles sont plus nombreuses!!

 

Tric Trac

Mot pour mot remporte le Lys grand public
Oh! La belle surprise! En toute honnêteté, j’espérais la nomination de Mot pour mot, mais pas sa victoire. Les adversaires étaient de taille, avec notamment Magic Maze et Kingdomino, respectivement finaliste et vainqueur du prestigieux Spiel des Jahres, le jeu de l’année allemand!

Les trois lys existent depuis 2009. Ils ont récompensé de grands jeux, notamment Dixit, Mysterium, Colt Express, Concept et Expressio, devenu Creativity en Europe. C’est la toute première fois que nous l’emportions dans cette catégorie.

Tric Trac

(Oups! C'est la boîte allemande!)

 

Et nous raflons (presque) tout aux Palmes des jeux
L’organisme Ludo Québec, qui réunit tous les professionnels du jeu au Québec (commerçants, éditeurs, intervenants…) remettait pour la première fois en 2017 Les Palmes des jeux. Les boutiques locales votent pour élire le meilleur titre dans 5 catégories: illustrations, jeu éducatif, jeu d’ambiance, jeu conçu au Québec (soit par l’auteur, l’éditeur ou le fabricant), jeu familial. Il faut payer 50$ pour inscrire un jeu dans une catégorie, ce qui limite grandement le nombre de concurrents, mais j’espère que le sérieux des organisateurs fera en sorte que le prix ait une portée significative dans l’avenir.

Nous allons manquer de place pour faire tenir tous les prix remportés sur la boîte!

Bref, tout cela pour dire que Mot pour mot a gagné dans les catégories “Meilleur jeu d’ambiance” et “Meilleur jeu conçu au Québec”, alors que La légende du Wendigo l’a emporté au chapitre des Illustrations. Tous les détails sont ici.

Tric Trac

Maudite momie, pas nominé, mais…
Une source bien informée m’a murmuré au creux de l’oreille, lors du Festival de Cannes de février dernier, que Maudite momie avait passé bien près de recevoir une nomination à l’As d’or, mais que étant donné son positionnement un peu ambigu, s’agit-il d’un jeu enfant ou “grand public”?, il n’avait pu se rendre jusqu’à la fin. Qu’à cela ne tienne, cette information représente beaucoup pour moi en tant qu’auteur. Peut-être qu’un jour je pourrai me débarrasser de ce fichu syndrome de l’imposteur!

Plus d’huile de coude!
Alors que Scorpion Masqué était l’affaire d’une seule personne naguère (voyez la vidéo...), nous formons vraiment une équipe aujourd’hui et je sais que je peux compter sur des gens qui prennent de plus en plus de responsabilité.

Hélène travaille maintenant à temps plein. Ça nous a permis de participer à un très grand nombre de salons et de foires au Québec en plus de recommencer la formation du personnel en boutiques, ce que j’avais dû abandonner en grande partie dans les dernières années, faute de temps. Elle prend aussi à sa charge tout ce qui concerne la fabrication des jeux une fois les fichiers envoyés par Manuel: s’assurer que les délais sont respectés, planifier le transport…

En plus de la direction créative, Manu devient de plus en plus ce que plusieurs collègues appellent “chargé de projet”. Il fait en sorte que nos jeux “avancent”: planifie des tests, la réalisation de prototypes, travaille sur les devis de fabrication.

Avec toutes ces tâches en moins, je peux davantage me concentrer sur le développement des affaires et surtout celui des jeux eux-mêmes! Merci! :)

DE NOUVELLES CONVENTIONS

Tric TracGathering of Friends
Au printemps dernier, je me suis rendu pour la première fois au Gathering of Friends. Un événement ultra-sélect sur invitation organisé par Alan Moon. S’y réunissent des joueurs évidemment, amis de l’auteur, mais aussi des éditeurs, des distributeurs, des membres de la presse ludique. J’estime que des 100 à 150 participants, 80-85% travaillent ou sont actifs dans le monde du jeu. L’événement se déroule sur 10 jours dans un hotel près des chutes Niagara. Je m’y rendais principalement pour rencontrer la mafia du jeu de société (!) et pour faire tourner Decrypto auprès des influenceurs américains (Dice Tower, Boardgame Geek). Il s’est passé quelque chose de magique. Après 2 ou 3 jours, je n’avais même plus besoin de l’expliquer. Des fans enthousiastes l’avaient pris sous leur aile et se chargeaient de “propager la bonne nouvelle”. J’aimerais particulièrement remercier Dave Arnott et Adam K de BGG, qui ont dû faire chacun une bonne dizaine de parties! Ils ne lisent malheureusement pas le français… Bref, Decrypto aura été, je crois, le jeu le plus joué de l’événement.

 

Tric Trac

Château Stahleck
Je travaille en Allemagne avec Heidelberger (aujourd’hui sous le giron d’Asmodee) depuis fin 2008. Chaque année, je recevais une gentille invitation pour un événement qui semblait trop beau: une fin de semaine de jeux complète avec l’ensemble de leurs partenaires européens dans un château de la vallée du Rhin transformé en auberge de jeunesse. Le genre de convention dont on ne peut pas rêver ici. J’y allais “en touriste”, dans tous les sens du terme, ne sachant trop à quoi m’attendre sur le déroulement et la façon de “jouer” (est-ce qu’on ferait des explications seulement ou des démonstrations complètes, combien de personnes défileraient à ma table…) et cette région dévoilant un paysage, ma foi, très appréciable, je me suis promené longuement! C’est donc avec toute ma naïveté et mon enthousiasme que j’ai commencé à expliquer Decrypto, dans mon anglais approximatif, à des joueurs majoritairement allemands, qui jouaient dans leur langue, à partir d’un prototype en anglais. Et de nouveau, la magie a opéré. Tant et si bien que certains animateurs Asmodee-Heidelberger sont restés après le démontage du dimanche pour une dernière partie!!!

JEUX DE L'ANNÉE PAS SCORPION
Nous n’avons pas le monopole des bons jeux!Voici donc les jeux que j’ai préférés parmi ceux découverts cette année.

Tric Trac

Crossfire
Crossfire insulte le consommateur par son prix: 16 USD (13,50 €) pour 22 cartes et 1 sablier. Crossfire propose des règles peu originales sur le papier. Crossfire nous ment: une partie ne dure pas 45-60 minutes comme annoncé. C’est 3 minutes, sablier en main! Mais Crossfire est un des meilleurs jeux à identité secrète au monde. Les joueurs disposent de beaucoup plus d’information que dans les autres titres du genre, ce qui rend les déductions plus “solides”, sans être évidentes. Les interactions entre les rôles sont riches et variées. Probablement mon jeu de l’année.

Tric Trac

ARGH
Amateurs de Kaker Laken Poker et autres Toc Toc Toc, jouez à ARGH. C’est jubilatoire. Parties rapides (5-10 minutes). Un gros melting pot de double-guessing, bluff, prise de risque, léger calcul de probabilités. Tous les joueurs sont à 1 ou 2 cartes de la victoire comme de la défaite. C’est tendu, stressant mais surtout explosif!

Tric Trac

Cry Havoc
Vous aimez les plaisirs coupables d’adolescents, tapocher sur vos amis? Jetez un coup d’oeil du côté de Cry Havoc, un jeu nerveux, assez rapide (moins de 30 minutes par joueur), où il vaut mieux ne pas trop s’attacher à ses unités. Cry Havoc mélange habilement une touche de deckbuilding, développement technologique, gestion de main, diplomatie, dans un ensemble à la fois tactique et quelque peu stratégique. Le système de combat s’avère extrêmement original, rapide et violent! La configuration à 4 joueurs ne m’a pas totalement convaincu.

HEIN ? Cinéma & Personnalités

Hein?
Scorpion Masqué aurait pu éditer HEIN?. Un jeu d’ambiance pour grands groupes (jusqu’à 17 personnes!) laissant une grande place à la créativité et à l’imagination. Le but: faire deviner des films ou des personnalités de façon à ce qu’un minimum de personnes dans l’assemblée comprenne. Par exemple, je vous dis “c’est un film où un homme d’affaires se réjouit de l’insuccès de son usine”, il faut trouver “La liste de Schindler”. C’est le genre de jeux où je peux montrer l’étendue de mon “vernis de culture”. Si bien que mon ami Jean-Sol s’est limité à seul indice pour faire deviner le dernier film sur sa carte: “ce sont des adolescents.” Auriez-vous trouvé? Je donne la réponse à la toute fin.

Tric Trac

Alien Artifacts
Deuxième jeu de l’éditeur polonais Portal Games à faire ce palmarès! Alien Artifacts occupe la même place que Roll for the Galaxy l’an dernier. Un jeu de développement rapide (calculez 22 minutes par joueur) dont le niveau d’interaction frôle le néant, qui se déroule dans l’espace, le tout agrémenté d’une large part de hasard qu’il faudra gérer au mieux (et qui vous servira d’excuse en cas de défaite). Colonisez de nouvelles planètes, développez des technologies et assemblez une flotte de vaisseaux guerriers… Vous construirez chaque carte soit du côté logistique, qui donne un avantage connu, ou du côté opérationnel, qui offre de nouvelles façons de marquer des points, mais d’une façon incertaine, reposant plus sur le hasard. Donne envie de rejouer chaque fois que je termine une partie.

 

De chauvinisme, de proximité et de différences culturelles - Une réflexion sur les marchés québécois et européens
Les discussions les plus animées au Scorpion Masqué portent généralement sur le grand écart que nous devons accomplir au-dessus de l’océan Atlantique pour plaire à la fois aux marchés québécois et européen. Notre situation s’avère complexe. Nous sommes situés au Québec, un marché de 7 000 000 de personnes. Nous parlons français (oui! je vous assure!), ce qui nous donne un accès presque direct à un marché 10 fois plus grand en Europe.

Tric Trac

Pas pareils, mais pas si différents :)

 

Je dis presque, car j’ai l’impression que Scorpion Masqué demeure un éditeur “étranger”. Certains titres, notamment de la gamme Petits Monstres, se vendent en plus grande quantité ici. À l’inverse, je suis convaincu que certains éditeurs français ou belges n’ont pas le même succès au Québec qu’en Europe. Chauvinisme des Québécois ou des Français? ;)

Évidemment, une distance physique joue. Le fait de n’être présents que sur une poignée d’événements dans l’année rend plus ardu de créer des liens de proximité qui, inévitablement, favorisent les ventes. De plus, on constate une différence dans le goût. Certains illustrateurs de jeux très populaires en France trouvent moins d’écho ici, alors que notre côté américain surprend parfois en Europe.

Tric Trac

Pareils, mais différents

Avec le temps, j’ai tiré les conclusions suivantes.
1- Le marché québécois n’est pas aussi mature que celui de France. Il y a moins de boutiques spécialisées dans le jeu de société. La majorité des points de ventes sont des librairies ou des boutiques de jouets tenant des jeux. Les boutiques vraiment spécialisées le sont généralement dans le jeu très “core”, comme Magic, Warhammer et compagnie. Moins dans le Aventuriers du rail et autres C’est pas faux! Ceci dit, je perçois un grand changement localement et je crois que cet écart sera comblé dans les prochaines années.

2- Il est plus facile d’implanter un jeu au Québec qu’en France. Sauf exception, l’implantation d’un jeu Scorpion Masqué (les ventes dans le premier mois) au Québec (entre 1500 et 2000 exemplaires) surpasse celle d’Europe, qui oscille plutôt entre 900 et 1500 jeux exemplaires. Au Québec, les boutiques achètent les jeux qu’elles pensent vendre dans les prochains mois alors que celles d’Europe commandent pour quelques semaines tout au plus. La façon québécoise augmente le risque de rester pris avec des stocks invendus, mais diminue celui de manquer un titre important qui tomberait en rupture, en plus de réduire la charge de travail. Il n’est pas plus long de commander 24 exemplaires d’un jeu que 6.

Aussi, je crois que les boutiques d’ici commandent de façon plus uniforme, prenant au moins quelques copies de chaque titre. Le marché européen semble plus polarisé: plusieurs revendeurs passeront devant certaines sorties, alors que les titres d’un éditeur majeur français auront un traitement royal. Par exemple, le Québec se trouvant quelque peu en dehors du giron de la communication française d’un Space Cowboys, Splendor a d’abord dû faire ses preuves ici. Ne voyez ici aucun jugement sur la qualité des jeux Space Cowboys (je suis fan de Splendor!), juste une description la plus objective possible de leur réception ;)

Le marathon de Montréal - une métaphore bien choisie pour ce paragraphe ;)

3- Il est plus facile de vendre un jeu dans la durée en France qu’au Québec. Si l’entrée s’avère plus difficile sur le marché européen, on sait par contre qu’un jeu qui a du succès depuis 24 mois se vendra pour plus longtemps. Il aura été pris sous son aile par un nombre critique d’acteurs du milieu, de vendeurs en boutiques, pour pouvoir vivre. Le marché québécois étant plus restreint, les nouveautés ont tendance à chasser même les bons vendeurs, les classiques.

4- Le “gameur” québécois s’informe plutôt sur les médias américains que Trictrac. Le “moubourrage” français semble moins nous atteindre que celui de BGG...

 

Tric Trac

Scorpion au-delà du temps
Le chiffre d’affaires de Scorpion Masqué cette année fut de 1 038 000 $ canadiens (environ 692 000 €) versus 1 500 000$ l’an dernier. Devant ce recul, plusieurs pourraient craindre pour notre futur. Pas moi. Cette chute s’explique simplement par la déconfiture des Recettes Pompettes, qui représentaient près de la moitié de nos recettes l’an dernier (pardon pour le mauvais jeu de mot!). C’était un coup très spectaculaire, mais qui pouvait difficilement durer. Même sans les événements que nous avons connus. L’émission télé s’essoufflait déjà au Québec.

Le chiffre d’affaires en dehors des Recettes pompettes, lui, est passé de 835 000$ en 2016 à 916 000$ en 2017. Un progression modeste d’environ 9%, mais qui témoigne de la santé financière de la compagnie. Pour comprendre une année, il faut également regarder la précédente. Sur les 4 “sorties” de 2016, 2 n’étaient que des “rhabillages” (Qui paire gagne et Chasse aux monstres), elles n’ajoutaient pas une référence supplémentaire (source de revenus) au catalogue; 1 n’était destiné qu’au Québec (Miss Poutine), avec un marché limité; et 1 a connu une jolie vie sans être un succès planétaire: Maudite momie s’est vendu à environ 20 000 exemplaires depuis sa sortie. Forcément, si les jeux d’une année ne s’installent pas dans le temps, leur impact sur le chiffre d’affaires ne se fait pas sentir longtemps au-delà de l’implantation.

Tric Trac

Tiré de Study in Sweden

 

Cette année, nous avons lancé Mot pour mot, qui s’installera dans la durée, je n’en doute pas un instant. Pour Wendigo et MonstruYeux, il faut attendre pour le savoir. Nous avons également lancé les productions de Decrypto, qui se trouvera dans 17 pays (Québec, Canada, USA, France, Belgique, Pays-Bas, Italie, Allemagne, Danemark, Suède, Finlande, Royaume-Uni, Suisse, Norvège, Islande, Pologne, Autriche!!). C’est une première pour nous de voir un jeu s’implanter dans autant de territoires dès son premier tirage. Cela montre la confiance des professionnels du milieu pour ce jeu. Comme nous nous facturons les productions à l’export avant de les fabriquer, une partie des revenus liés à ce jeu entrent déjà dans nos livres comptables.

Découvrez DECRYPTO

Un défi de taille attend le Scorpion Masqué dans les deux prochaines années: celui de la croissance. Je crois que nous allons passer au “niveau supérieur”. Il faudra négocier ce virage de la bonne façon. Aujourd’hui, l’équipe fonctionne à pleine capacité et je sais que la charge de travail augmentera. Rapidement. Qui donc ajouter? Dans quel ordre? Un ou une graphiste en support à Manu? Une personne permanente en sol français pour renforcer notre présence? Une ou un adjoint pour dégager Christian des tâches administratives? Un vendeur à l’international? À temps plein, partiel? À quel moment?

Notre stratégie de croissance repose à la fois sur la consolidation des marchés “domestiques” et l’expansion dans de nouveaux territoires. Le travail d’Hélène sur le terrain québécois a solidifié notre position localement. Les 1001 foires et formations auxquelles elle a participé résonnent avec la campagne de presse que nous avons menée cette automne. Je vois bien que la “marque” Scorpion Masqué a ici une notoriété qu’elle n’avait pas il y a 3 ans encore auprès du grand public et des médias (alors que tous les détaillants nous connaissaient très bien).

Grâce à l’aide de nos distributeurs francophones, IELLO (France) et Asmodee Belgique, nous nous assurons d’avoir une plus grande visibilité auprès des joueurs grâce à une présence accrue sur les festivals européens. Je constate aussi l’attention accrue sur la marque.

Je rédigerai un autre article début 2018 pour vous faire connaître plus en détail les jeux qui devraient sortir l’an prochain: Decrypto, C’est pas faux: patates et ninjas, Globulo et la réédition de Zombie Kidz.

Tric Trac

Ce sont eux que je suis allé voir au cinéma quand j'avais 10 ans...

 

“Ce sont des adolescents” Jean-Sol devait nous faire deviner “Teenage Mutant Ninja Turtles”. Évidemment, ce ne pouvait être un film d’ados comme il y en a eu tant à la fin des années 1990 et au début 2000, la liste était trop longue. Il fallait donc miser sur un titre où le mot adolescents était explicite. Teenage Mutant… devenait une réponse presque trop facile ;)

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (10)

Default
--- JD ---
--- JD ---
Super article Christian et bravo à toute l'équipe du Scorpion pour cette belle année. Depuis 2/3 ans, l'évolution est impressionnante.
Entre Maudite momie, Mot pour Mot, Wendigo et bientôt l'excellent Decrypto (très très hâte d'y rejouer), il devient difficile de faire l'impasse sur les jeux du scorpion :)
Et en attendant je vais me renseigner sur Crossfire dont je n'ai jamais entendu parler..
Herr Nidé
Herr Nidé
Wow, article passionnant. Merci !
Ludism
Ludism
Merci pour ce bilan passionnant à lire, et longue vie au Scorpion !
Monsieur Guillaume
Merci aussi de ta fidélité à poster cette rétrospective sur Tric Trac :)
Belle année 2018 en attendant de se retrouver ;)
Scorpion Masqué
Merci de supporter le gros boulet technologique que je suis ;)
Lapinesco
Lapinesco
Merci Christian pour cet article !
Je suis fan du Scorpion depuis la première heure
Scorpion Masqué
Merci, ça fait chaud au coeur.
Timi
Timi
Merci bcp pr ce bilan. Tres interessant et bonne continuation.
ReiXou
ReiXou
Merci Christian, cet article bilan est passionnant. Que 2018 soit belle.
Scorpion Masqué
Je ne sais pas si c'est passionnant, mais c'est honnête.

Merci aussi d'y réagir. Si jamais tu veux en discuter autour d'un micro ;)