Tric Trac

Santiago De Cuba, de l'explication

Vous ne voyez pas la vidéo ?

Les bloqueurs de pubs peuvent empêcher le bon fonctionnement du player vidéo. S'il y en a un d'installé sur votre navigateur, pensez à le désactiver.


"Santiago De Cuba" est un jeu de Michael Rieneck édité par Filosofia, et comme ni l'auteur ni l'éditeur n'était disponible pour en parler, nous nous sommes débrouillé tout seul. Enfin, seul, avec deux internatateurs qui sont venus nous voir. Alors on leur a expliqué le jeu juste avant de jouer. Avec cette petite vidéo, vous connaitrez les règles, comme ça vous saurez comment ça fonctionne puique eux ont compris. Oui.
/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet vidéo

Les personnes présentes dans cette vidéo

Aucune personnalité trouvée

Commentaires (6)

Default
Alfred Wallace
La rejouabilité est assurée par le fait que les bâtiment sont à chaque partie posés aléatoirement. Et c'est pareil pour les cartes actions.
Les combos et les coups interessants sont donc toujours différents.
Ce ce qui fait l’intérêt du jeu, il est difficile de penser une stratégie avant d'avoir vu la configuration du plateau.
Findel
Findel
Attention : El zorro ne prive pas de l'action d'un batiment. C'est juste que le pion courtier ne se déplace pas, il agit sur le batiment sur lequel il est déjà
Rosti
Rosti
Très bonne formule, que ces explications par M. Phal et la venue de Trictraciens. J'avais adoré l'explication limpide de Hawaï, Santiago en est de même. Bravo, comme quoi parfois du calme et du sérieux c'est bien aussi :)
(et les explications sont meilleures que celles de nos amis canadiens (souvenir d'un monde sans fin laborieux)
Oi-Lionheart
Oi-Lionheart
Surtout que ces marchandises sont vendables par d'autres moyens, par exemple le cigare et le rhum, et théoriquement toutes les autres en les echangant contre ces deux marchandises. Bonne explication, néanmoins il a été oublié que la plupart des actions peuvent s'effectuer pour des marchandises "excepté le bois". J'en suis à une quinzaine de parties, à 2 et 3 joueurs et j'aime beaucoup ce jeu, surtout en tête à tête, où il faut bien calculer ses coups.
CycyX
CycyX
Tu aurais bien vu un autre jeu quoi ! :)

Cela dit, un marché est "inutile", puisque tu gardes tes marchandises pour le(s) bateau(x) suivant(s) et qu'elles te rapportent des points en fin de partie.
Garshell
Garshell
Excellent jeu !
Des illustrations recyclées du jeu "la Havanne" mais avec des mécanismes très différents. (un mélange de Puerto Rico et la Havanne)
Ce jeu me semble moins fourbe que "la Havanne" mais l'utilisation de l'argent est plus stratégique pour faire avancer le taxi.
Dommage que les bâtiments n'aient pas un coût plus ou moins important suivant leur importance. J'aurai bien vu aussi un marché pour vendre des marchandises acquises qui ne nous serviraient plus et la possibilité d'embaucher un personnage (un peu comme l'achat des bâtiments) pour qu'ils nous rapportent des PV ou des Pesos à l'utilisation par les autres joueurs et cela jusqu'au départ du bateau par exemple.
Merci pour cette bonne présentation.