SANCTUM : la review diablo-like

SANCTUM : la review diablo-like
axelian73

SANCTUM

2-4 joueurs – Dès 12 ans – 75-120 min

Tric Trac

Attention review subjective. Comme toute review me direz-vous. Mais l’auteur de ce texte pourfendait du démon en 1997 dans un certain Diablo premier du nom. Et quand 20 ans plus tard vous êtes à parler entre initiés de Parangon et de cubes de Kanaï, vous vous dites que forcément ce jeu va vous plaire et on va voir pourquoi juste après. Et aussi ce qu’on peut espérer comme amélioration dans l’extension qui semblerait en développement. On y voit peut-être la boîte de base d'une série amenée à s’étoffer et se diversifier dans le temps. Bon c'est peut être le côté fan de Diablo et autres Torchlight ou Grim Dawn qui parle...mais rien que l'idée d'adapter un style de jeu joué depuis si longtemps par un public gamer c'est louable et mérite d'y consacrer une petite review.

 

Et avant d'oublier : sachez qu’une playlist Diablo existe sur Spotify et vous met une belle petite ambiance pendant la partie.

Confinement oblige je n’ai pu le tester de suite avec mes habituels acolytes explorateurs des donjons de Diablo 3. C’est mon ado qui voyant la boîte a voulu essayer et plusieurs belles après-midi de confinement ont été dévouées à taper du démon…sur un plateau, et sous le soleil. Et mon grand était ravi et est toujours partant après avoir joué les 4 persos.

Tric Trac

La question sera plutôt de savoir si des joueurs plus adultes qui ne sont pas branchés hack and slash en jeux vidéos aimeront. C’est vraiment incertain et généralement on conseille d’essayer en boutique en précisant que la toute première partie est très longue et permet tout juste de comprendre ce qui arrivera à votre perso à la fin et l'importance de tout ce qui précèdera. Regardez la boîte et les photos qu’on met par ici et vous verrez si ça vous parle. On a vu passer des avis très divers sur le jeu et on peut le comprendre : c'est presque fait sur mesure pour les joueurs venant des jeux vidéos...mais qui apprécie aussi les jeux de plateau autour d'une table avec des vrais gens (sinon rien qu'en rythme ça ne tient pas la comparaison). 

Malgré son apparence « costaud » ce jeu est assez casual en termes de mécanismes, un jeu plein de dés avec de multiples petits trucs à prendre en compte. Complexe certes mais vraiment rien de compliqué comme on le dit souvent. Voyons tout cela en deux temps.

Tric Trac


Aperçu du jeu



70% du temps de jeu : l’approche, phase d’amélioration et petites bastons

 

On approche doucement de la cathédrale finale en se promenant dans les bois et autres doux paysages. De très jolis plateaux sont fournis.

 

Tric Trac



On rencontre en se promenant des monstres de 3 niveaux qui nous lâcheront de l'équipement, on débloque en les neutralisant (on dit comme ça ?) des compétences liées à notre personnage par le biais de déplacement de gemmes qui une fois récupérées permettent d'équiper des objets de niveaux supérieurs. Ouf. Au fait les 4 fiches persos sont évidemment différentes.

Chemin faisant une petite compétition (mais essentielle en fin de partie) se déroule entre les joueurs, le premier qui fait ceci ou cela récupère des hauts faits et des tuiles bonus associées. C’est l’une des rares interactions entre les joueurs. Mais ça vaut souvent le coup d’être devant pour choisir le premier quel objet bonus vous récupérez en fin de plateau.


Tric Trac
10 % du temps de jeu : la cathédrale, phase de temporisation, dernière optimisation


On sort du bois et on rejoint le premier joueur, le temps de gérer les monstres qu'on avait engagés auparavant et terminer certains hauts faits. Un peu de nettoyage et on tente de ne pas traîner pour ne pas se compliquer la fin.



20 % du temps de jeu : phase de baston(s) finale

 

Le combat final, ou plutôt les combats contre le boss et ses sbires.

 

Moment le plus fun et jouissif du jeu, le seul moment où notre perso va encaisser lourdement des dégâts et, assez souvent au début, y rester.

Plusieurs joueurs peuvent réussir à sortir "saufs" de cette baston finale : celui qui a le plus de vie l'emportera mais on peut aussi partager la victoire … et parfois personne ne gagne.

 

Tric Trac

Focus 1 : la promenade initiale

 

 

Sanctum, c’est tout d’abord des bastons en mode promenade : l'auteur a trouvé une façon de faire avancer le jeu sans qu’on s’éternise sur l’un des plateaux. Si on veut attirer 2 nouveaux monstres il faut choisir l’action déplacement.

 

Dans cette phase et quand c’et son tour, un joueur peut choisir entre SE DEPLACER, COMBATTRE ou SE REPOSER.

Tric Trac

SE DEPLACER

 

Personne n'étant jamais sur la même case on avancera toujours à la première place du groupe. Du coup on traverse en somme assez vite chaque plateau surtout à 4 joueurs ! Les paires de monstres qu’on rajoute à chaque fois sur un plateau se cumulent et vous en choisissez une qui se rajoutera à votre plateau personnel. Libre à vous de cumuler, 2, 4 ou 6 démons avant de combattre par la suite…et c’est souvent utile (histoire de ventiler les valeurs possibles des dés…)

Tric Trac

Les plateaux sont au passage recto verso est très réussis esthétiquement. Vivement la suite on en espére plusieurs autres petits ou grands avec des bifurcations et tout…

 

L’action SE DEPLACER est la seule qui permet de rajouter des monstres à son propre plateau. On ne peut pas simplement les attirer sans bouger. Une nouvelle paire de monstres se rajoute sur le plateau commun chaque fois qu'un joueur avance.

 

En arrivant en bout de plateau, les monstres de ce plateau sont retournés et les joueurs choisissent 1 objet gratuitement, en commençant par le joueur arrivé au coffre de fin de plateau. Très utile et du coup cela accélère le jeu.

Tric Trac

 

 

 

COMBATTRE

 

Et bien on vous a dit que c’était un jeu de dés. Les combats se jouent donc aux dés. 

Tric Trac

Chaque carte monstre indique les combinaisons à faire pour occire ces monstres, hop vous lancez les dés et voilà, si vous êtes chanceux, tant mieux. Mais c’est rarement le cas non ?

Tric Trac

Vient alors l’un des côtés très intéressants du jeu : la gestion de nos personnages et notamment les ressources rouges et bleus, endurance et concentration.

Tric Trac

Chaque perso dispose de zones capacités. Avec des modificateurs de dés par exemple ou des boucliers. Si un lancer de dé est pourri, pas de soucis : vos ressources peuvent activer ces modificateurs et modifier la valeur de certains dés.

Tric Trac

D’où l’intérêt d’avoir le plus de zones possibles et le plus d’endurance ou de concentration possible aussi : les objets de niveaux 1 puis 2 ou 3 vous permettent justement de booster votre perso.

 

Les objets que vous trouverez sur les monstres une fois battus vous offrent des améliorations : plus de boucliers, pour vous défendre, de nouveaux modificateurs… Ainsi que davantage de concentration et d’endurance avec certains objets. Bref les objets sont ce qui fera tourner ce jeu. Des combats pour en récupérer, de la gestion de gemmes pour les porter.

Tric Trac

Une fois vos lancers terminés, tous les monstres survivants frappent une fois (le nombre de dégât est sous leur dessin). Des zones boucliers sont fort utiles : vous placez à nouveau des disques pour les activer.

 

Une fois utilisée une zone capacité reste occupée jusqu’à une phase de repos.

Du coup après plusieurs phase de combat … c’est plutôt conseillé.

 

Vous êtes vraiment poisseux ? Si un dé n’a touché aucun sbire et n’a donc servi à rien ce tour ci, vous déclenchez un jeton rage (ou deux selon le perso) et cela vous donnera « carte blanche » pour un dé au prochain combat. Autant les utiliser, ils se rechargent à chaque échec avec un dé.

 

Du coup les petits monstres rencontrés dans le jeu jusqu’à la cathédrale ne vous feront pas vraiment mal : des boucliers bien gérés et vous arrivez intact à la baston finale. Reste à voir avec quel équipement et quelles compétences. Et c’est là qu’il faut parfois prendre des risques….avancer, vite, loin, pour attirer un max de monstres et les affronter d’un coup. Et récupérer plus d’objets en un combat et ainsi arriver plus fort au combat final qui sera une sorte de test d’épreuve de votre perso et de ses compétences débloquées.

 

SANCTUM : la review diablo-like

Les compétences ?

 

Dernier détail mais d’importance : une fois les monstres battus et leur cartes retournées pour les placer dans votre inventaire (le verso indique l’objet qu’ils ont lâché), vous gagnez 1 à 3 niveaux de compétences de la couleur indiquée sur la carte monstre.

Tric Trac

Cela vous permet de déplacer les gemmes de votre zone de compétences vers le haut … et libérer au passage au plus vite des tuiles ou des cartes compétences.

Le tableau de compétences offre donc 2 choses : des tuiles ou cartes (avec des pouvoirs supplémentaires parfois essentiels en fin de partie) ET des gemmes (à placer sur les objets qu’on veut porter).

 

 

 

On suggère de rajouter les ressources qu'on peut gagner sur les tuiles, pour ne pas les oublier

SE REPOSER

 

Le moment du jeu où l’on…réfléchit. Parce que ce ne sera pas souvent qu'on choisit cette action sauf au début.

 

Loin d’être un simple moment pour récupérer ses forces (on replace les disques rouge et bleu dans notre réserve), c’est aussi là qu’on aura le droit d’équiper notre perso de nouveaux objets. C’est très libre du moment qu’on a les gemmes requises…et le jeu est habilement conçu on portera difficilement du niveau 3 avant un certain avancement dans la partie.

 

Le repos permet aussi d’acheter des potions colorées qui libèrent des zones déjà  occupées par les jetons endurance ou concentration de la même couleur.

 

Tric Trac

Hauts Faits ?

 

Des sortes de bonus à qui atteindra le premier tel ou tel objectif. Tant d’objets portés, tant de gemmes récupérées ou compétences débloquées. Très utiles également dans le combat final. Petit aspect compétition entre les joueurs pour récupérer le premier certaines tuiles dont on ne connaît toutefois pas le verso.

 

 

Focus 2 : la cathédrale

 

Inspiration Tristram oblige, une cathédrale sonne un peu la fin de la promenade. Ici les joueurs vont rapidement se regrouper le temps de faire quelques tours parfois : combats pour récupérer des objets voire gagner quelques hauts faits.

Tric Trac

Une fois qu’un joueur n’a plus aucun monstre il peut percer les murs et on rajoute le tout dernier plateau.

A ce moment, les autres ont encore 2 tours au maximum pour choisir de « combattre » s’il leur reste des bêtes sur leur plateau (toujours pour récupérer des objets parfois essentiels). Mais c’est risqué car vous ferez face à 1 ou 2 évènements négatifs supplémentaires… bref quand un joueur perce les murs en général on est tous groupés, on fait un dernier tour de repos et on arrive à la phase finale très amusante…ou pas pour les poisseux qui en plus ont mal optimisés leur perso.

 

Tric Trac

Focus 3 : le Boss final

 

Après avoir dû gérer 2 (parfois plus) évènements négatifs qui auront un peu affaibli votre perso c’est très simple : chacun se faire son chemin de croix, à savoir un mélange de monstres et d’évènements.

Tric Trac

La phase est jouable est simultané mais c’est plus amusant de regarder les copains gérer leurs misères et pester ou pas.

Quand ce sera votre tour, vous faites une action de combat : jouez vos dés et à chaque fois que le monstre est battu (quitte à utiliser des modificateurs évidemment) vous avancez à la carte suivante, un évènement. Vous perdez soit de la vie, soit des capacités… bref quand tous vos dés ont servi c’est au joueur suivant.

Tric Trac

Entre 2 tours, le boss se fâche et balance 2 évènements (ou 3 ou 4 si niveaux élevés). Et on continue, mais sans pouvoir se reposer : vos emplacements capacités seront vite saturés et arrive ce qui peut être injuste : on en vient rapidement a espérer de la chance pour gérer les divers monstres rencontrés. Aux tours suivant les évènements sont moindre (un seul puis aucun).

Et oui, le final se jouera parfois à rien du tout…et mieux vaut avoir pris des modificateurs souples pendant la partie et un bon paquet de compétences et de hauts faits…donc avoir pris des risques pendant la partie pour avoir un max d’objets de haut niveau. Et oui, c'est vrai que les objets qu'on découvre derrière les monstres ne sont parfois pas ceux qu'on espère (on a juste la couleur des gemmes requise et le niveau), d'où l'intérêt de finir un niveau (plateau) avant les autres. 

Si plusieurs joueurs sont encore vivants arrivés au bout de leurs 9 cartes épreuves (et des 3, 6 ou 10 rugissements du boss), et bien celui qui possède le plus de santé l’emportera.

Bon dans nos parties il n’y a jamais eu d’égalité et souvent 1 ou 2 gagnants bien amochés.

SANCTUM : la review diablo-like

 

- BILAN -

 

Passé la première partie de ce jeu (deux fois 1h30 !) pour prendre le jeu en main, SANCTUM tient ensuite sous les 75 min à 2 joueurs qui le connaissent (90 -120 min à 3 joueurs). 

Si vous êtes encore à lire ceci, c’est que l’univers et le principe ne vous auront pas fait fuir. Et vous pourriez même apprécier du coup. Alors on ne fait pas ici 80 victimes en 15 secondes comme sur ordinateur…c’est du 20 combats environ dans une partie pour chacun, à vue de nez.

Tric Trac

Alors si le jeu recèle de bonnes idées et de petits détails bienvenus (en plus d'une règle touffue mais bien fichue),  voici les quelques bémols qui nous viennent à l’esprit en terminant cet avis.

1/ On aurait aimé la possibilité d'engager davantage de monstres (quitte à prendre des risques et se faire poutrer tôt dans la partie, l’auteur a écarté cette éventualité dans le jeu de base, si on veut pécho du monstre il faut avancer.

 

2/ Des monstres encore plus variés seraient aussi appréciés. Ils sont de 3 niveaux actuellement, avec le même visuel au recto, et offrant au verso des objets toujours variés certes…mais des mini boss qui ne sortiraient pas forcément toujours ce serait top. Sans doute prévu par la suite.

3/ Quid des sets d’équipements qui orienteraient certains choix de joueurs comme dans le jeu Diablo ? 2 ou + objets du même set et hop un bonus ou deux. Avec un système de deck à part qui garantirait la présence des objets à un moment du jeu.

4/ Des chemins alternatifs seraient également appréciés (on fait un petit tour loin du groupe pour gagner d’autres choses). A priori ça en discute entre fans voire avec les auteurs sur un forum anglais parcouru durant l’hiver mais impossible de retrouver maintenant ce forum pour le coller ici et y lire les avancées des discussions sur le jeu.

5/ Ce serait beau de petits plateaux annexes, tirés au hasard avec leurs propres sets de cartes monstres également au hasard…et objets rares à trouver… bon oui ça risque de partir à plus de 2h à trois joueurs mais quand on aime…et il faudra changer la table.

6/ Un mode aventure à plusieurs serait chouette aussi, ou une version legacy et 3 scenarios et leur plateau par exemple. Oui ça ferait une grosse boîte de plus.

7/ Un peu plus de coopération entre joueurs ? Des combats collectifs ? Le final se joue trop au hasard mais cela participe au côté « suspense » on ne peut le nier. On verrait bien un pool de dés collectifs ou des cartes qui ne se jouent que vers les partenaires de jeu pour les aider (genre des modificateurs qui ne servent qu’une fois, des potions collectives…)

Tric Trac

SANCTUM n'est donc pas exempts de défauts loin de là mais il propose une aventure suffisamment immersive pour qu'ados ignorant tout de Diablo et adultes un peu gamers qui y ont goûté souhaitent y revenir et pourquoi pas maximiser les chances de faire 100% à la baston finale à 4 joueurs.
Effet du confinement peut-être on a aimé se plonger et replonger dans le building de perso, découvrir les 4 héros proposés avec leurs spécificités et tenter diverses approches (prudentes, tête brûlée).

Alors oui l'acte 6, le final, est empreint de hasard mais en optimisant mieux son perso on peut encore bien gérer les divers dés. Et c'est vrai, le hasard rend parfois la fin plus facile...offrant la victoire à un partenaire de jeu. Mais ce serait oublier toute la partie du jeu ou une impression positive se dégage, que ce soit à travers la progression-baston sur les plateaux et dans la recherche d’amélioration de notre perso et de ses compétences. C'est le plaisir ludique vient ici comme dans diablo dans ce que vous aurez pu optimiser et découvrir pendant votre partie.

D’ailleurs il n’y a pas vraiment de gagnant à Diablo en multi  et le jeu marche fort depuis tant d’années... alors nos bémols soulignent ce côté inachevé mais tellement prometteur de ce jeu dont on espère n'avoir ici qu'un début. Pöur ceux attachés aux notes on proposerait un solide 7-7.5 actuellement aux critères Bgg.

On le disait en intro, l’immersion n'aura peut-être pas lieu pour vous si vous entrez à reculons dans cet univers (autant jouer à autre chose !). Mais si le hack’n slash vous rappelle de bons moments et que vous aimez les jeux avec un peu d’optimisation (et tolérez le hasard dû au dés), vous avez là de quoi passer une très belle soirée à bastonner à coup de dés et optimiser vos persos sur un plateau avec les copains !

 

La fiche du jeu sur Trictrac

Notre blog instagram AdayAgame dont les photos sont issues 

Tric Trac SANCTUM : la review diablo-like SANCTUM : la review diablo-like

  

 



 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (2)

Default
fatmax66
fatmax66
Bravo pour la mise en lumière de ce jeu. Perso je suis fan, même si je suis conscient qu'il ne plaira pas à tout le monde.
axelian73
axelian73
Merci c'est sympa, effectivement c'est un peu un jeu de "niche"' par son thème fort, ceci dit quand on aime ce genre de jeux sur ordinateur difficile de ne pas apprécier y replonger en version plateau, différente, mais très plaisante pour les amateurs :-)