Rockwell, Sit Down! crowdfunde

Rockwell, Sit Down! crowdfunde
Monsieur Phal

Sit Down ! est une maison d’édition de jeux de société. En fait, cet éditeur est une branche de Magalopole, l’éditeur de la revue Plato. Oui, par translation, la revue Plato édite des jeux. Par exemple, ils ont fait « Wiraqocha » et « Karnag », ce qui laisse entrevoir que leur spécialité est plutôt le jeu un peu velu pour joueur qui aime bien jouer. Ce qui est plutôt pas mal pour un éditeur de jeu qui est aussi une revue spécialisée.

Essen 2013.

Sit Down ! prépare un jeu pour le salon d’Essen. Ils l’ont fait en 2011, puis en 2012, les revoilà sur le coup pour octobre 2013. Mais cette année, ils font les choses autrement. Ils sont dans le mouvement de la transformation de l’économie ludique. Oui. Il passe par le financement participatif. Le crowndfounding ! Ils ont déposé leur projet sur la plateforme américaine Kickstarter, et à l’heure où nous publions ces lignes, le financement n’est pas terminé, mais la production est assurée.

La société Rockwell, acteur important dans l’industrie minière internationale, vient de racheter quatre compagnies mineures. Afin de déterminer à laquelle d’entre elles elle octroiera ses projets futurs, les dirigeants de Rockwell mettent en compétition ces compagnies les unes contre les autres dans un projet d’envergure: celui d’atteindre le centre de la Terre. Mais à des kilomètres sous terre, les équipes de forage concurrentes réalisent bientôt qu’elles ne pourront réussir cette tâche seules; -elles devront coopérer – souvent à contrecœur –si elles veulent creuser encore plus profondément…

Rockwell

Le jeu est signé Bruno Crépeault et les illustrations par Yuio. Si c’est le premier jeu du premier, ce n’est pas la première fois que le second s’illustre. Le pitch (lire l’encadré au-dessus) laisse deviner un jeu de gestion pure du type comme on les aime par chez nous. Une analyse du matériel du game play confirme la chose. Chaque joueur va avoir son petit plateau personnel pour gérer sa compagnie, un paravent pour cacher ses ressources, il y a du cube en bois, des jetons… Tous les ingrédients sont là, mais avec un plateau surprenant puisqu’il est rond. Un cercle. Oui. Composé de 33 morceaux que l’on peut moduler pour avoir des parties différentes. Plein.

Default

Oui, mais donc ?

Nous sommes devant un jeu de gestion pur qui va se gérer en tour divisé en 4 phases. Des appels d’offres et des poses de vice-présidents qui vont se gérer avec des enchères à poing fermé. Une phase de forage et d’extractions d’importance puisque c’est là que vous allez tenter de ramasser un max de ressources, alors du coup elle va se diviser elle même en 4 étapes et que vous allez vous confronter aux autres sur le terrain avec de la majorité dedans et tout ce genre de choses… Il y a même de la corruption à ce moment-là. Yark Yark. Tout ça pour passer à la phase III qui va vous permettre de vendre ou d’acheter des ressources. Et enfin vous allez tenter d’améliorer toute votre équipe, votre industrie en phase IV afin d’être plus efficace les tours suivants…

Oui, mais tout ça pour quoi ?

Durant la partie, il va falloir atteindre des objectifs. Il y en a 9 et ils sont indiqués sur la carte de votre compagnie. Lorsque vous atteignez un de ces objectifs, vous le dites, vous le démontrez et vous récupérez une tuile « réalisation ». Et ça, c’est bien.

Le centre du monde !

Si le plateau est rond, c’est que vous creusez vers le centre de la Terre pour en extraire des richesses. La partie prendra fin quand la majorité des joueurs aura atteint le centre de la Terre avec au moins une équipe de forage, ou, lorsqu’un joueur a réalisé ses neufs objectifs. On compte alors les points.

Pour chaque ressource où un joueur est majoritaire, il marque 3 points. 2 points seront attribués au joueur suivant dans la majorité, et enfin 1 point pour le dernier. On fait la même chose pour l’argent et celui qui a le plus de points de victoire est déclaré « Grand Vainqueur ». Simple.

Du survol.

Bon, j’ai fait un survol rapide du principe sans entrer dans les détails, mais c’est normal de cela ne sert à rien d’en faire plus puisque c’est un projet participatif et que pour séduite les « pledgeurs », Sit Down ! a mis un max d’info en ligne, avec des visuels et tout, et notamment une règle complète. Tout ce qu’il faut pour savoir si le jeu est fait pour vous ou pas.

De la cerise sur le gâteau.

Mais, chez Tric Trac, nous avons un petit plus. En effet, l’auteur a écrit un petit texte sur le making of de comment il a pensé à tout cela. Oui. Et c’est en ligne sur Tric Trac. Un bon moyen de voir ce qui se passe dans l’esprit d’un auteur lorsqu’il conçoit un jeu. Merci à lui et à l’éditeur de nos avoir fourni ce texte.

Default

Crownfounder.

Bon, maintenant, il vous reste à aller voir le projet sur Kickstarter. Pour décider de participer ou pas. Sachant qu’il reste 10 jours pour atteindre des paliers qui rendront le jeu plus beau d’avec des figurines, des ressources qui claquent et même une extension ! Oui. La mise minimum pour avoir le jeu est de 49$, mais comme d'habitude pour les projets les mieux préparés, il y a des tas de choses prévues pour le «pledgers».

Bon, pour ceux qui ne veulent pas prendre de risque, il restera la forme standard, la classique consistant à attendre que les boîtes arrivent en boutique, voire qu'il y est quelques retours histoire de voir si ça leur convient. Mais il ne faudra pas vous plaindre de ne pas avoir la version+ !

► La page du projet sur Kickstarter, c'est par là !

► La règle complète en cours de mise en page, par ici !

► Le journal de l'auteur, c'est par là !

NdlR : l'accès au journal de l'auteur est en avant-première pour les abonnés. L'accès sera ouvert à tous Lundi 1er juillet 2012.


« Rockwell »
un jeu de Bruno Crépeault
Illustré par Yuio
pour 2 à 4 joueurs
à partir de 14 ans
édité par Sit Down!
pour des parties de 90 minutes
Prix public : 45€
Sortie prévue : octobre 2013


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Rockwell
Rockwell
Par Bruno Crepeault
Illustré par Yuio
2-4 14-99 90´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Commentaires (8)

Default
Loigane
Loigane

Premier test sur proto hier soir, bilan:top. Excellent jeu strategique ou les voies pour se developer et gagner sont multiples.... Je trouve les règles relativement simples et accessibles.... Un bon "bouge neurone"....

Case Départ
Case Départ

J'ai aussi eu la chance de pouvoir essayer le proto et j'ai trouvé ça très bien foutu.

Beau et bien pensé au niveau "ergonomique" (comme les précédent Sit Down) mais surtout fluide, méchant et riche en possibilités stratégiques.

J'en ai commandé une bonne quantité sur Kickstarter pour le magasin.

Et c'est ça le grand plus je trouve, Sit Down a pensé aux magasins en leur permettant, pour toute pré-commande Kickstarter, d'avoir leur marge habituelle en plus de tous les bonus débloqués pour leurs clients. Taban avait fait ça pour Escape et Flatlined pour Twin Tin bots.

Ca implique les magasins sans les exclure du circuit, ça aide le projet à se monter (plus grosses sommes misées), ça permet à des clients qui se tâtent, sans visa, rtardataires ou ayant peur de la douane de pouvoir avoir "la totale avec bonus" sans pledger.

Que du bon pour tout le monde...

le trio
le trio

Joué au festival de Cannes sur le proto, c'est très bien !! un peu long, mais très bien. Au final, on a écourté la partie en se "suicidant" au centre de la terre !! :-)

Les illustrations de Yuio sont en tout cas super belles....Ca donne envi d'y revenir...

olivarius
olivarius

Il manque un bouton pour voter pour une TTTV :)

Le jeu est joli en tout cas !

Slapash
Slapash

Bizarre j'avais pas vu le com de Mr Phal, bon ça rejoint ma pensée.

Mr Phal a bien racheté ses concurrents : TicTic et TacTac...

Slapash
Slapash

Certes, mais cela arrive bien souvent.

Société X achète sociétés Y, Z, W et U. Elle fusionne les 4 sous un même nom, soit celle qui est la meilleure des 4 ou sous le nom de la société mère, voir un nouveau nom.

Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur @matinciel,

Ha, vous n'y connaissez manifestement rien en affaire :) Quand on rachète des entreprises de son secteur, on rachète aussi des concurrents. L'idée là est d'avoir racheté 4 concurrents et d'en fermer 3 au profit d'une seule... C'est rude le monde des affaires ;o)

matinciel
matinciel

C'est un peu bête d'acheter quatre société pour n'en garder qu'une non ? :-)