20.100

"Robotory", l'abstraction de poche, est arrivé

"Robotory", l'abstraction de poche, est arrivé

La toute petite merveille des jeux abstraits qu'a dégoté Asmodee lors du salon d'Essen dernier, "Robotory" arrive aujourd'hui dans les boutiques. Un investissement quasi automatique si vous aimez les jeux abstraits. Celui-ci a tout pour lui. Une mécanique simplissime qui semble cacher une véritable profondeur, un joli travail sur le look moderne du jeu et un prix défiant toute concurrence car tout tient dans un format kangourou à 10 euros.

Le jeu est l'œuvre du Japonais Susumu Kawasaki qui a déjà signé pas mal de jeux dont "R-Eco" ou "Traders of Carthage", des jeux édités par Z-Man Games.

Dans ce jeu, les deux joueurs manipulent trois petites robots, un blanc, un noir et un rouge. A son tour, un joueur doit choisir entre poser un pion d'énergie sur le plateau ou déplacer un robot. Ce dernier se déplace en consommant des pions d'énergie à sa couleur et donc ensuivant le chemin tracé par les pions en question. Le robot blanc mange l'énergie blanche, le noir itou et le rouge, lui, consomme les deux. La partie s'arrête lorsqu'une des sources d'énergie est vide. Celui qui a alors deux robots dans sa partie du plateau l'emporte.


> Les règles du jeu

> L'annonce chez Asmodee

> Une interview de l'auteur sur Moonster Games


"Robotory"
un jeu de Susumu Kawasaki
pour 2 joueurs
édité par Asmodee
disponible à partir d'aujourd'hui
prix conseillé : 10€

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (12)

Default
poupivolant
poupivolant

Merci Grunt d'avoir laissé un commentaire en rapport avec ce jeu... ça m'aide à me souvenir que je suis sur un site "ludistique"...

Memo
Memo

... et cela tombe très bien puisqu'il n'y à point de "blogueurs" qui se prennent au sérieux non plus et c'est tant mieux... ou temps mieux (hi, hi !!!).

D'accord, je sors !

Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur Paul,

ouf, comme il n'y a pas de "webmestre sérieux et appliqué, ni de vrai professionnel de la communication" ici, tout va bien...

Memo
Memo

Bien à vous ; )

Paul
Paul

Eh bien non, c'est Memo qui a raison.

C'est Adolphe Thomas, chef correcteur des dictionnaires Larousse qui le dit dans l'indispensable Dictionnaire des difficultés de la langue française :

"Malgré certaines hésitations, le commandement usité à la caserne, dans les salles de gymnastique, etc., pour faire recommencer un mouvement doit s'orthographier au temps ! et non autant ! […] En effet, un temps, c'est le "moment précis pendant lequel il faut faire certains mouvements qui sont distingués et séparés par des pauses" : charge en quatre temps, en douze temps. Se rappeler le populaire En deux temps trois mouvements. De plus, l'italien possède l'expression équivalente, qui se dit Al tempo ! et reproduit littéralement le français Au temps !"

Cela dit, faire des fautes de frappe et se gourer dans la grammaire, c'est une chose presque obligée pour l'internaute pressé, et très pardonnable. En revanche, de la part d'un webmestre sérieux et appliqué, de la part d'un vrai professionnel de la communication, c'est toujours pardonnable, certes, mais douloureusement fâcheux.

Certains ont été condamnés au Monopoly à perpétuité pour moins que ça.

Memo
Memo

A tous : Mea culpa !

leonmars
leonmars

@ Memo: on est sûr que Paul n'habite pas ton corps puisque sort n'est pas correct ce serait plutôt sors...ok je...sors...;)

Memo
Memo

Ahhhhhh, je l'attendais celle-là !

On peut tout autant dire "Au temps" que "autant" sachant que "au temps" est une graphie utilisée pour une action militaire. Les 2 sont ,depuis peu certes, présents dans tout bon dictionnaire. Mais effectivement, le jeu semble agréable. Je ne me serais pas permis de faire une telle remarque (corrigée depuis) pour, moi-même, balancer une grosse bourde 2 lignes plus loin.

lambeer
lambeer

alors Memo, on dit "Au temps", et pas "Autant"... et c'est "a" et pas "à"

pour le jeu en soi, ca donne bien envie! :-P

Memo
Memo

Autant pour moi, il y à bien les virgules !

M. Paul, sort de ce corps... Arghhhhhhhh !