Docteur Mops

Road to the palace, la guerre du trône au japon

Road to the palace, la guerre du trône au japon

Default

Yokouchi Muneyuki est l’auteur de « Age of Assassins » que vous nous avions déjà exposé dans un article précédent (voir lien en fin d’article). Présenté comme un représentant du microjeu à la japonaise, on pouvait déjà noter les influences animant la créativité de cet auteur avec ce petit air de « Citadelles » que l’on y retrouvait. Voilà une confirmation avec « Road to the Palace » paru initialement en 2012 et qui nous entraine dans un jeu de majorité avec personnages façon guerre du trône.

Tout comme le désormais célèbre « Love Letter », nous nous retrouvons dans un royaume médiéval et féodal ou la toile du pouvoir est finement et sournoisement tissée entre les différent composant de la cour.

Bien entendu nous sommes nous aussi tout titillés pour devenir des gens importants et indispensables et tels des princes de Machiavel nous allons nous servir des avantages des uns et des autres pour gravir les échelons de la postérité, de la domination et de la richesse.

Default

Un de nos soucis est que les différents représentants du pouvoir (Roi, Reine, Nobles, Soldats, Prêtres) sont autant d’échelons vers le pouvoir suprême mais cajoler les uns risque de froisser les autres. Pas facile quand on a besoin de tout le monde. Et c’est encore moins facile car la place de numéro un du monde est curieusement convoitée par les autres joueurs qui vont méchamment profiter de toutes nos faiblesses à leur propre profit. Vraiment le monde est très cruel ! Heureusement, il y a encore quelques politiciens qui, tout comme nous, n’ont pas de scrupules à ratisser large et qui viendront nous apporter des bonus dans notre vaste entreprise de lèche bottes.

Alors comment tout cela se déroule t-il ?

Le jeu se compose en grande partie de cartes qui représentent les différents personnages ou classes du jeu. Celles-ci sont disposées aléatoirement sur la table de jeu sous forme d’un tableau et les joueurs vont venir y faire leur marché pour se constituer leur propre influence.

Default

À son tour un joueur va devoir choisir un des premiers personnages disponibles. Sur cette carte va se trouver un jeton de couleur qui est une sorte de mission. La couleur de ce disque indique dans quelle catégorie nous souhaitons marquer un score. Seulement voilà le personnage désiré et le disque ne sont pas forcément de la même couleur. C’est là une des problématiques qui se pose au joueur d’optimiser ses pioches de personnages et les obligations de résultats des jetons qui s’y trouvent.

Chaque perso pioché va venir se ranger devant chaque joueur qui va les disposer en fonction de la force des séries. Une série représente plusieurs cartes du même perso.

Une fois cette phase de choix terminée, on passe à l’évaluation.

On commence par le Roi et la Reine. Celui qui est le plus influent auprès du Roi va devenir le premier joueur du tour suivant. Un avantage certain d’autant que c’est lui qui pourra choisir comment on réparti les jetons missions sur les cartes à choisir.

Les joueurs les moins en vogue chez la Reine vont devoir donner des points d’influence aux joueurs qui ont le plus sa faveur.

Ensuite les joueurs vont marquer des points d’influence en fonction des missions qu’ils ont pioché. Trois points s’ils ont une très bonne influence sur ce domaine et un peu moins en fonction des cartes piochées. Mais attention, des missions piochées sur lesquelles nous n’avons que peu d’influence vont nous obliger à payer des points au joueur qui est à notre droite.

Default

Imaginons que j’ai pioché 3 jetons missions Jaunes (Finance) mais que je ne suis pas du tout copain avec les Nobles et bien je vais devoir verser 3 points d’Influence à mon voisin de droite qui ricane depuis tout à l’heure en me piochant tous les nobles sous le nez !

Une partie va se composer de deux manches. Lors de la seconde manche, on conserve les cartes déjà piochées à la première et donc notre jeu est déjà bien orientée ce qui permet d’imaginer plus facilement qui est intéressé par quoi.

Un peu de souplesse ?

Le fait de piocher pour se constituer des majorités rend la place du joueur très important et peut-être parfois très frustrant. Le jeu propose donc des alternatives pour redonner un peu de contrôle dans ce chaos. D’abord des pots de vin.
Ces pots de vin sont des cartes dont disposent chaque joueur en début de manche. Pour chaque manche chaque joueur en choisira une, après avoir pris connaissance des cartes persos disponibles durant cette phase. Ce pot de vin représente un personnage supplémentaire et celui ci est assuré. On ne le révélera qu’après la phase de pioche. Surprise !

Default

Les politiciens sont une classe de personnages qui font offices de joker. On peut les associer à n’importe qu’elle famille pour renforcer son influence auprès de celle-ci. Par contre les politiciens sont versatiles et disparaissent entre les deux manches contrairement aux autres personnages.

Ceux qui ont déjà pratiqué le jeu savent qu’une bonne voie vers la victoire est d’être fort auprès des Soldats, prêtres ou Nobles en tête puis le Roi ou la Reine en seconde place. Mais c’est bien de le savoir, ce n’est pas forcément évident à réaliser.

Pour l’instant nous n’avons pas d’information sur une possible édition francophone mais on peut encore trouver le jeu par correspondance et vous trouverez ici même une traduction de règles de la famille Athimon. Merci à eux.


Road to the Palace - 王宮の歩き方
Un jeu de Yokouchi Muneyuki
Illustré par AKAIIE
Publié par Ayatsurare Ningyoukan
2 à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Langue de la règle: Japonaise
Durée: 60 minutes
Prix: 2700,00 ¥
Disponible dans les boutiques d'imports ou par correspondance


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (3)

Default
tranber19
tranber19

Bonjour, pouvez vous me dire ou je peux me procurer ce jeu ainsi que d'autres jeux japonais tels que candy chaser et lost legacy.

merci pour vos réponses

Izobretenik
Izobretenik

Aussi absurde que cela puisse paraître, les jeux de Yokouchi font partie de ces jeux que je possède depuis plusieurs années déjà et que je ne parviens pas à comprendre. J'ai lu et relu la règle japonais et à chaque fois que l'on essaie d'y jouer, ça ne tourne pas. Je dois être réfractaire à ses mécaniques. C'est très frustrant, d'autant plus que ses deux jeux ont bonne réputation.

Si quelqu'un décide un jour de faire une vidéorègle parce que là, ça dépasse le problème de langue.

Mops, je te les envoie ? :)

johan
johan

Les dessins sont biens sympas!