"Risk Legacy" : Le premier jeu de plateau évolutif ?

Il en a connu des rouges et des pas mures le "Risk" depuis sa création en France à la fin des années 50 dans un chalet de vacance de la famille Lamorisse...

Parmi celles-ci toutes les adaptations et variations ne furent pas de qualités équivalentes. le "Risk 2210" fut une des versions les plus appréciées par les joueurs; les traditionnels et les amateurs.

Voilà de quoi alerter car c'est le créateur de cette version SF qui s'attaque au nouveau projet de "Risk Legacy" à savoir monsieur Rob Daviau assisté pour l'occasion de Chris Dupuis, son complice sur l'aventure "Heroscape".

Si "Risk Legacy" est bien un nouveau risk-like en version futuriste, c'est aussi une expérience.

Rob & Chris ont décidé de créer le premier jeu évolutif tout en sachant que la communauté ludique allait surement réagir. Vous allez vite comprendre pourquoi.

Default


Dans ce "Risk Legacy" vous trouverez les habituels éléments communs à tous les risks comme des figurines, une carte du Monde, des cartes, des dés, le tout sobrement habillé graphiquement.

Vous y trouverez également des marqueurs, des enveloppes scellées et des auto-collants. Et c'est là que tout bascule...

Si tout est prêt pour jouer la première partie vous noterez que les villes ne sont pas nommées, que des pans entiers des règles sont laissés en blanc avec un emplacement vide et que les enveloppes contiennent des objectifs mais quelles sont cachetées.

Default


Imaginez-vous pendant votre première partie.
Dans ce monde neuf (toujours en guerre) vous allez pouvoir fonder des villes que vous nommerez comme bon vous semble et hop ! Vous écrivez le nom sur un auto-collant et zou sur le plateau.

Ha... J'en sens déjà qui sont fébriles.
Si ça se décolle ? Non. C'est votre ville dans votre campagne et même si ce n'est pas votre boîte, il ne fallait pas vous inviter !
Et puis les autres vont faire de même...

Vous avez besoin d'un point de règle pour résoudre une situation de jeu et le passage est vide ?
Regardez parmi les auto-collants correspondant à ce passage, choisissez celui-qui vous convient et collez le.
Et... ça se décolle ? Non toujours pas.
Les prochaines parties se dérouleront désormais avec cette règle.

Parfois, il vous sera demandé d'ouvrir une enveloppe qui vous dévoilera de nouveaux éléments. Ce seront parfois des objectifs qui, contrairement aux autres version du "Risk", seront communs à tous les joueurs.
Une fois dévoilées, ces cartes seront effectives pour les parties suivantes.

Attention ! Le passage qui suit peut choquer les plus sensibles des joueurs. Passez directement à la conclusion ou asseyez-vous confortablement en prenant une longue inspiration et lisez en soufflant doucement.

Vous détruisez un élément de jeu de façon radicale. Prenez la carte représentant les caractéristiques de cet élément et déchirez là.
- Et ça se recolle ?
- Ben non.
Continuez de souffler doucement. Ça va se passer...

Alors le jeu se termine quand tous les puzzles sont terminés ?
Oui et non.
Vous avez un espace sur le plateau de jeu qui vous permets de noter les vainqueurs (et ça s'efface ? Non!) des 15 premières parties. De l'aveu de Rob Daviau, le jeu est fait pour être pratiqué pour être joué entre 15 et 25 fois.
Si vous êtes mordu, il faudra se racheter une boîte.
Si vous êtes comme beaucoup vous allez trouver un moyen pour que rien ne soit vraiment définitif parce qu'un jeu c'est saaaaaacré !

Alors ? Concept révolutionnaire ou arnaque marketing ?
Attendons de voir sur pièce avant de juger.

Le concept, du point de vue de la création, est une expérience parfaitement enthousiasmante. Du point de vue du joueur, si vous mettez de côté le fait d'intervenir sur du matériel que certains considèrent comme d'essence quasi divine, l'idée d'un jeu qui évolue au fur et à mesure des différentes parties est une idée brillante. Brillante et novatrice du moins pour le jeu de plateau puisque le jeu de rôle ne fait rien de moins depuis sa création.

Ensuite, il faut voir que cette expérience se déroule chez Hasbro US. On pourrait imaginer facilement une demande du service marketing pour créer des jeux périssables sans passer par la case "matériel pourri".
Mais n''oublions pas qu'Hasbro US a aussi travaillé pour les joueurs avertis en proposant d'anciens jeux Avalon Hill et qu'ils ont les droits du "Risk" qui, à l'évidence, se prête particulièrement bien à l'expérimentation.

Default


Ce qui est plus étonnant c'est le parti pris graphique très classique de "je repompe un peu partout" de Narnia à Warhammer 40000... Bon en même temps se sont des américains... L'expérience va déjà assez faire parler comme ça, si en plus l'imagerie était complètement originale, il faudrait mobiliser tous les psy de NY pour remettre la communauté des geeks sur pied.

Hasbro donc... mais ne comptez pas trouver le jeu dans un hyper ou super aux USA si vous y passez. Le jeu ne sortira que dans les boutiques spés ou du moins leur équivalent aux USA. Pas si marketing que ça pour l'instant donc.

Il se peut qu'à cet instant, puisque vous en êtes déjà assez avancé dans l'article (les autres sont déjà partis) vous avez soit rendu votre repas sur votre clavier ou vous êtes blotti dans un coin de la pièce en serrant votre boîte de jeu préférée en lui disant que vous ne laisserez aucun méchant lui faire du mal ou que vous sautiez de joie en trouvant l'idée géniale.

Il me semble quand même qu'il y a la matière à penser sur des développements de jeux à venir non ? Il y a bien des auteurs qui passeront par là à qui cela va titiller les neurones.

On s'en reparle à la sortie ? Celle-ci devrait avoir lieu aux USA en fin d'année et les boutiques d’imports devraient recevoir la mallette du premier jeu évolutif.

Je remercie une fois plus monsieur Hadoken qui a été extrêmement clair (et menaçant brrr) concernant cette annonce. Merci à lui !

Le sujet sur les forums de Tric Trac où vous pourrez découvrir un texte de Rob Daviau paru sur BGG mais traduit en français
Les règles en anglais à télécharger, un peu planquées chez Hasbro

"Risk Legacy"
Un jeu de Rob Daviau & Chris Dupuis d'après Albert Lamorisse et Jean-René Vernes
Illustré par des gens
Publié chez Hasbro et Heidelberger
Distribué sans doute par Heidelberger en Allemagne
Pour 3 à 5 combattants à partir de 13 ans
Durée estimée de partie : 1 heure
Prix non communiqué




Commentaires (38)

  • hrvlef

    Vous l'avez vraiment acheté???? Ben oui plus possible de revenir en arrière...

    Je sais pas, mais je le sens pas!!!

  • flashsolaar

    Pour ne pas prendre de risque en dégradant irréversiblement son exemplaire, il faudrait qu'il sorte en version print and play...

    Fred

  • Verdoux

    Bien à vous Docteur Mops! Je profite de mon passage ici pour vous dire tout le bien que je pense de vos articles et de votre présence dans les TTTV. Indispensables!

  • Mes gosses n'ont pas attendu Hasbro pour déchirer les cartes.

    Heureusement, un Risk sur les vide-grenier, ça se négocie entre 2 et 5 €. On m'en a même donné un une fois.

    Pour ce qui est des règles, j'ai déjà constaté qu'il les inventaient et réinventaient au fur et à mesure. "Ah non, quand il n'y a plus qu'une armée au Brésil, on ne peut pas la détruire !"

    Bref, pourquoi tant d'embarras : Un plateau vierge, des cartes blanches, des figurines à peindre (et encore, pourquoi des figurines ?), un cahier pour écrire la règle à msure qu'on l'invente, le tout dans une belle grosse boîte avec illustration à colorier, et vive l'imagination.

    Merci Hasbro.

  • Renardod

    Les jeux auxquels je fais plus de 15 parties sont très très très rares, et ce sont uniquement des jeux "petit format". Le concept m'intéresse donc vraiment. Reste à voir si l'expérience de jeu est meilleur en lancer plus de liberté aux joueurs, ou si ce n'est qu'un simulacre de liberté (youhou je nomme ma ville "renardopolis" !).

    A voir donc... Mais je suis quand même impatient de lire des retours :D

  • Hebus San

    A tout ceux qui pleurent sur le côté définitif : la même chose avec des magnets ou des feutres effacables, et c'est 90% de l'expérience qui fout le camp. L'irréversibilité est la clef des plus fortes émotions de la vie, n'importe quel psychanalyste, fut-il de comptoir, vous le dira. Mais en 2011 l'être humain a besoin d'un bouton "undo" sur lequel cliquer... ce qui est fort regrettable.

    Non, Hasbro a complètement raison sur ce coup là. Et je dis ça sans même considérer le jeu, je n'ai jamais joué à Risk. Donc si ca se trouve, ce sera chiant comme la pluie, mais comme le souligne le bon Docteur Mops, il est évident que certains auteurs doivent déjà avoir le cortex en fusion pour exploiter au mieux cette idée de génie. Et tant pis pour le marché de l'occase! :P

  • Karzrack

  • Karzrack

    Pour ma part, je crains que l'aspect définitif soit perçu comme une innovation de gameplay. Hors ça n'en est pas une.

    Je suis d'accord, cela altère l'expérience-joueur mais au niveau du core-gameplay, on reste sur celui d'un Risk, un jeu où la part de hasard est très importante et peut façonner une partie entière, entre les jets de dés et la pioche de cartes... On gagne et perd du terrain souvent et l'idée de marquer une ville définitivement est étrange, lorsque le vainqueur est sensé s'approprier le territoire. Premier arrivé, premier servi ?

    Et c'est tout ?

    L'aspect évolutif quant à lui est sensiblement identique à celui d'une campagne, à ceci près qu'au lieu de fonctionner comme Planetary Empire, extension de Warhammer 40k, à savoir proposer une carte composée d’hexagones à capturer en fonction des multiples parties, on reste là encore sur de la simple utilisation (et destruction) du matériel.

    Au final, j'ai du mal avec cet argument d'évolution définitive pour un jeu qui n'a pas la portée stratégique d'un Twilight Imperium (gestion de ressources, vote de lois, recherches technologiques, construction d'empires...) ni la même implication au niveau de l'usage. Et pourtant il cherche à proposer une dimension évolutive, plus adaptée à un jeu possédant un vrai background selon moi et une dimension définitive, dont seul le matériel serait garant.

  • Mr Maduar

    Moi je trouve sa tres interressant comme concept et je ne pense pas que ce soit un complot marketing de Hasbro. Si hasbro veut faire du cash, ils font un Dora candyland ou un clue Harry Potter, pas un risk vendu en boutique specialise...

    Donc bravo au petit departement de R&D chez Hasbro.

    Et comme le dis Hebus San, si vous voulez du Undo les p'tites fille, c'est pas pour vous ;)

  • Denfer

    ça me fait penser à un tournois de Magic il y a quelques années, pour le passage de la 6eme à la 7eme édition.

    Un paquet scellé dans lequel toute carte allant au cimetière était déchirée !

    Un des tournois les plus excitant que j'ai fait. Fallait y penser à 2 fois avant de jouer une rare à 15 euros. Sans compté que le pool de cartes dispo d'une partie à l'autre fondait comme neige au soleil. A la fin c'était vraiment des decks de brique et de broque. :)

    Ce coté définitif est vraiment grisant...

    Franchement j'adore le concepts !

    En plus à la fin on a un jeu vraiment à sois de pas comme celui des autres parce que celui là c'est le notre avec plein de souvenir d'autres parties dedans :D

  • @ tous ceux qui trouvent le concept génial: Invitez moi à votre table lors d'une de vos parties (à un autre jeu que celui-ci)!

    Armé d'un marqueur indélébile, je saurai transformer votre édition collector en un jeu à usage unique...

  • enpassant

    Ça me rappelle un vieux wargame: NATO.

    Pour simuler la guerre nucléaire stratégique la règle indiquait de mettre le feu à la carte.

  • sbedhy

    Et le développement durable??!!

    Je ne vois pas l’intérêt d'un tel jeu pour moi :

    1 - Déchirer les cartes bof! Ou alors, on en fait des confettis et on les lance sur le vainqueur??!!

    2 - Je suis un joueur assez occasionnel et surtout je ne joue pas toujours avec les même personne. donc aucune suite entre 2 parties. Du coup, pas de délire à long terme sur ce jeu.

    Bref, si vous voulez vous amusez à écrire des règles autrement sur sur un cahier à coté, bah allez-y à la 3ème boîte, vous relancerez peut être l'industrie du jeu que tout le monde pleure...

    Moi, je vais rester sur mes quelques jeux durables et joliment fait.

    Séb.

    PS : J'ai des feuilles blanches, des pions, des dés, on se fait un risk Legacy? Pas besoin de plateau, on le dessine, les règles on les crée et c'est partis.

  • swat

    J'ai déjà posté dans le forum à ce sujet mais, moi, un jeu qui se prête à 15 ou 20 parties et puis qui ne sert plus à rien à part pleurer dessus........je dis qu'au final c'est une arnaque commerciale. Le principe des règles/plateau/cartes modulables, c'est pas mal mais, une fois arrivé au bout d'une "Histoire" il serait intéressant de pouvoir recommencer à zéro.

  • Verdoux

    Facthe! Si l'idée, le concept, le sujet, bref le jeu ne vous intéresse pas, pourquoi être aussi inquiet et angoissé, personne ne vous oblige à l'acheter!

  • Mr Maduar

    @Sbedhy, avec une feuille, des pions et des dés, on peut faire tout les jeux qu'on veut, pas seulement risk mon ami.

    Et pour ce qui est de ceux qui pensent que c'est une arnaque commerciale...sans commentaire. Comme si hasbro serait la seule compagnie a vouloir faire de l'argent.

  • Aspres

    Il en faut pour tous les joueurs, et si ce jeu trouve son public, tant mieux pour lui et pour son public.

    Mais perso, je ne ferais pas partie des gens qui feront vivre ce jeu, je l'oublierais vite, sans intervenir, ni pour le planter, ni pour le sauver.

    J'aime les beaux jeux bien pensés, mais celui ci, me semble moche et inintéressant, en plus de ne rien apporter au monde du jeu de société, mis a part tenter de soutirer quelques euros à des clients potentiels qui pourraient se laisser attirer par la licence " RISK " imprimée sur la boite.

    A quand un plateau tout blanc, avec une boite blanche, un livre des règles vide, plein de pions de couleurs et de sorte différente, et des cartes de jeu blanches ?

    Il sera vendu 49€ et nommé :

    " Faites votre jeu de société vous-même ! " :)

  • sbedhy

    Mr Maduar,

    Loin de moi l'idée de copier tous les jeux (je suis bien trop attiré par le coté graphique que je ne me passerai pas d'un vrai plateau :-) ). Là je voyais le concept de celui-ci comme un jeu jetable et évolutif. evolutif au point qu'on a quelques petites choses et qu'on fait tout nous même.

    donc quitte à faire un jeu "maison", autant le faire entièrement soit même.

  • Gloomy

    Je trouve personnellement cette idée de jeu destructible abyssalement stupide: le propre d'un loisir tel que le jeu de plateau, c'est d'acheter une boîte rejouable à l'infini. Imaginez un jeu console du même type: vous mourrez, paf la console raye le disque. Vous trouveriez ça génial? 'Faut arrêter de rire, là...

  • Creacore

    ""Risk Legacy" : Le premier jeu de plateau évolutif ?"

    Mmmh... je ne sais pas trop, il y a pas longtemps j'ai joué à un jeu évolutif qui s'appelait "Blood Bowl". Il est plus vieux, je crois.

Aucune publicité commerciale, ou nom de boutique ne sera toléré dans cet espace. Nous nous accordons le droit de supprimer tout message.
Default