Monolith Editions

Claustrophobia 1643 - Replacer le risque au cœur du modèle

Claustrophobia 1643 - Replacer le risque au cœur du modèle

 

Tric Trac

Replacer le risque au cœur du modèle

Comme vous le savez, Monolith a toujours eu pour ambition d’utiliser Kickstarter non pas comme un outil de protection contre le risque, mais comme un outil de meilleure répartition de la valeur entre les joueurs et les éditeurs. Ainsi, nous avons systématiquement utilisé la plateforme pour réaliser des projets qui ne peuvent se révéler rentables dans un circuit intermédié, du fait notamment de leurs énormes investissements en développement et de leur contenu en matériel (souvent pléthorique). Jusqu’alors nos offres se sont toujours révélées extrêmement avantageuses pour nos pledgers, en contrepartie de la part du risque qu’ils acceptaient d’assumer (délais longs, risques de retards, d’erreurs, de malfaçons…). Avec le temps et l’expérience (les leçons tirées de nos « erreurs de jeunesse ») nous nous sommes considérablement améliorés (notamment via l’embauche de spécialistes pour chacun des postes clefs de l’édition (aux premiers rangs desquels figurent le Game design, le Testing, mais aussi la production et la logistique : en gros tous ces postes qui demeurent dans l’ombre et qui ne brillent pas pendant a campagne, mais qui sont indispensables à la bonne réalisation d’un jeu). Fort de cette expérience et de la trésorerie dégagée par nos précédents projets (Conan, Mythic Battles, Batman…) nous avons décidé d’aller toujours plus loin dans la prise de risque en en assumant la totalité, tout en conservant une offre imbattable pour nos pledgers (une valeur allant du simple au double avec l’équivalent boutique du réseau intermédié). Pour ce faire nous allons expérimenter un nouveau modèle qui n’est que l’aboutissement de ce que nous cherchons à mettre en place depuis la création de la société.

Mythic Battles: Pantheon 1.5 - Fin de campagne KS

Comment allons-nous procéder ?

C’est très simple. Nous sommes en train d’utiliser notre trésorerie pour non seulement développer, mais aussi produire et acheminer vers nos hubs, les boites de Claustrophobia 1643 (5000 vers notre hub Américain et 5000 vers notre hub Européen), sans qu’aucun backer, ni qu’aucun distributeur, ne nous ait préalablement commandé quoi que ce soit (donc sans l’ assurance de les vendre, comme c’est habituellement le cas dans le circuit classique ou sur Kickstarter). Nous avons évidemment rencontré les responsables de Kickstarter afin de nous assurer que cela ne poserait pas de problème à la plateforme. Ainsi, nos pledgers n’auront plus ni à nous avancer la trésorerie, ni à attendre une longue période avant d’être livrés, ni même à craindre un écart entre ce qui leur est montré pendant la campagne et ce qu’ils auront une fois livrés… car la totalité des jeux sera déjà en attente de leur futur propriétaire dans les entrepôts de nos partenaires locaux. Nombre d’entre nos soutiens pourront d’ailleurs jouer et manipuler le produit final avant même la campagne et tous seront livrés chez eux dans les six semaines qui la suivent. Il n’y aura aucun pledge manager post-campagne et nous nous contenterons d’utiliser le questionnaire en ligne de KS afin de récolter les données des pledgers.

Mythic Battles: Pantheon 1.5 - Fin de campagne KS

Le partage de la valeur dégagée par la désintermédiation ?

Là encore c’est très simple. Aujourd’hui, sur le marché classique, plus de 60% de la valeur d’un jeu est captée par l’intermédiation (distributeurs + boutiques). Nous proposons tout simplement à nos pledgers de répartir équitablement cette valeur entre eux et nous. Ainsi nous pourrons consolider nos marges, contrôler nos prix et nous assurer de pouvoir continuer à investir très lourdement dans le développement de nos projets. Dans le même temps, sans n’avoir plus ni à attendre, ni à prendre le moindre risque, vous réaliserez, à chaque fois, une affaire bien supérieure à tout ce que vous pourriez faire en boutique.

 

Mythic Battles: Pantheon 1.5 - Fin de campagne KS

Pourquoi changer un modèle fonctionnel ?

Plusieurs raisons :

Le crowdfunding a évolué :

Il serait illusoire (ou de l’ordre du déni) de ne pas voir que Kickstarter et le crowdfunding en général sont devenus des marchés à part entière. Des marchés où règne une concurrence acharnée qui plus est. Monolith a toujours eu pour ambition d’être un innovateur sur ces marchés et surtout pas un suiveur (la micro campagne Conan du Livre de Set était un test. Nous avions simplement sous-estimé la demande. Avec 10 000 exemplaires de Claustrophobia 1643, chacun aura eu le temps pour se décider). Si nous voulons rester « à la pointe », nous nous devons de continuer à innover.

Parler davantage de jeu et moins d’argent :

Au cours des années passées, nous avons vu peu à peu les discussions sur les forums se focaliser non plus sur les jeux eux-mêmes (c’est-à-dire leurs systèmes et leurs univers) mais sur leurs performances en termes de financement. Nous-même avons participé à ce mouvement et aujourd’hui nous regrettons la relégation du ludique au second plan. Il s’agira donc de replacer le jeu au centre des conversations.

Le système des stretch-goals n’est qu’un artifice markéting :

Nous le savons d’autant mieux que nous le pratiquons nous-même. Aujourd’hui les stretch-goals sont déjà prévus dans le plan de financement des campagnes et ne servent que de variable d’ajustement. On les étire ou les ressert en fonction des sommes récoltées, mais ils ne sont jamais des « cadeaux » offerts aux backers. Quel que soit son issue, vous aurez peu ou prou la même valeur en stretch-goals à la fin de la campagne.  Autant en finir avec ces artifices marketing et présenter une offre franche, bonifiée de la valeur des stretch-goals d’entrée de jeu.

Attirer de nouveaux pledgers :

Chacun aura pu constater que, campagnes après campagnes, le taux de nouveaux pledgers se dégrade, jusqu’à devenir aujourd’hui ridiculement faible (bien souvent sous les 10%). Cela s’explique d’une part par le nombre mécaniquement croissant de « réguliers », mais aussi par le fait que le réservoir de nouveaux backers prêts à payer plus d’un an à l’avance un jeu aux qualités hypothétiques se tarit (tandis que dans le même temps le nombre de nouveaux projets explose). Aussi, si nous voulons renouer avec des taux plus élevés (autrement dit amener du sang neuf sur KS), il nous faut nécessairement attirer sur la plateforme une population moins « aventureuse », mais prête à accepter des délais drastiquement réduis et un risque (de retard, de non-conformité…) quasi nullifié.

Mythic Battles: Pantheon 1.5 - Fin de campagne KS

 

L’avenir

Si l’expérimentation se révèle concluante, nous reproduirons ce modèle à chaque fois que notre trésorerie nous le permettra (évidemment si nous échouons nous l’abandonnerons, mais au moins nous aurons appris de notre échec). Nous ne doutons pas qu’en cas de succès il sera repris par nombre de nos confrères et pourrait même devenir la norme, attirant ainsi toute une nouvelle population sur la plateforme. Il est de toute façon évident qu’il se passera du temps avant que nous soyons à même de reproduire ce modèle pour nos projets « Blockbusters », tant ceux-ci sont consommateurs de trésorerie. Mais qui sait, peut-être un jour…

 

- Monolith

 


 

D'autres informations sur Claustrophobia 1643 ici:

https://www.trictrac.net/actus/mythic-battles-pantheon-1-5-fin-de-campagne-ks-a-second-success

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

À suivre chez les professionnels...

Commentaires (73)

Default
Garibaldi31
Garibaldi31
J'aimerais revenir sur la notion de risque, et de son partage dans la chaîne qui part de l'idée du jeu jusqu'au produit fini dans les mains du joueur.
Avant le crowdfunding, cette chaine partageait le risque entre l'auteur (et ses éventuels mécènes), un éditeur (et son banquier), le distributeur, et le marchand. N'hésitez pas à me corriger si j'en oublie.
La proposition de Monolith, aussi alléchante soit-elle (encore un retard de livraison annoncé cette semaine...) vise à assumer ce risque, finalement tout seul, puisqu'on voit bien que KS n'en porte aucune part. Ils souhaitent donc assumer le risque de proposer un jeu fini, produit, et prêt à livrer sans qu'aucun autre intermédiaire ne vienne donner son avis, en dehors des présentations du jeu sur des salons, des évènements dédiés, ou par de la communication sur le Net. Je trouve que c'est sacrément courageux, car cela revient à une forme d'art (c'est mon avis) totalement indépendant des partenaires (les clients), qui proposeront leurs fonds pour rémunérer (car la notion de financement n'a plus de sens) directement son auteur et son équipe.

Si on imagine bien que la volonté de Monolith soit de proposer, à terme (mais ça prendra du temps), un tel modèle à l'ensemble de leur catalogue, comment cela pourra-t-il s'envisager, et quelles pourraient être les conséquences?

Sur le 1er point, et à mon avis, la pérennité d'un tel système n'est possible qu'avec une image de marque béton, et une base de client solide.
- Leur clientèle, aussi solide soit-elle, il faudra un moment arriver à l'élargir vers un public nouveau, et j'ai déjà exprimé plus tôt combien l'article me semble esquiver la question de l'offre (quelle modification apporter au pledge d'entrée avec un ratio coût/matos attractif pour un primo pledger?).
- Sur l'image de marque, celle de Monolith est à ma connaissance dans le top de ce qui se fait en France, sans pour autant être exempt de polémiques, en partie du fait d'une communication souhaitée comme transparente. Qu'en sera-t-il si ce modèle est appliqué à l'ensemble du catalogue ? Monolith ne va-t-il pas à un moment décider que certaines informations n'ont plus à être communiquées (au risque de donner l'impression d'un repli sur soi)?

Sur les conséquences de leur volonté d'appliquer ce modèle à leur futurs Blockbusters, cela sous-entend que les fonds propres de la boîte soient suffisant pour encaisser un échec de temps en temps. Aucune boîte ne me semble à l'abri, particulièrement en ce moment, même quand on y met tout son cœur et son énergie. Surtout quand on multiplie les projets sur KS (3 cette année, et déjà 2 l'an prochain), sans avoir une source de revenus alternative.

Donc à moins que Monolith ne développe une activité en-dehors de KS, je ne crois pas trop que le modèle soit exportable sur l'ensemble du catalogue. Sur des projets nécessitant plusieurs milliers de clients, et étant donné le cadre de KS, cela me semble présenter un risque trop important pour Monolith s'ils veulent l'assumer exclusivement seul. Ou alors, il faudra à un moment proposer des projets beaucoup plus modeste pour pouvoir gérer un coup dur.

Je ne connais pas de studio de cinéma indépendant qui proposent des blockbusters. Certes, dans le jeu vidéo cela peut éventuellement se trouver, mais j'en doute. Pour ma part, je préfères continuer à assumer une part de ce risque, et recevoir le 7ème Continent et Clash of Rage avec du retard, car je sais qu'à la fin ce seront de bons jeux. Leur modèle de développement, même s'il reste perfectible sur la phase de production, me donne confiance et me semble surtout plus sain pour la pérennité de leur activité.
Cysterion
Cysterion
S'il n'est plus question de financement, pourquoi ne pas simplement vendre en ligne sur votre site ? Vous économiseriez ENCORE un intermédiaire (KS) et les frais qu'ils prennent lors des campagne... non ?
C'est pas ça la logique ? Alors pourquoi s'arrêter à mi-chemin ?
gSigh
gSigh
La raison est le rayonnement de Kickstarter. Ils toucheront un plus grand public sur Kickstarter que sur leur site.
Le jour où ils pourront se passer de Kickstarter, ils s'en passeront ;)
korgal
korgal
Puis la réponse à déjà été faite :)
fred henry760
fred henry760
Pourquoi les éditeurs mettent leurs jeux en boutiques ? Pour qu'ils y soient visibles. C est le même raisonnement. Sauf que là j'ai une boutique éphémère qui me propose ses services pour 10% au lieu de 50.
fred henry760
fred henry760
... et avec une typologie de clientèle qui correspond parfaitement avec ma clientèle.
Cysterion
Cysterion
@Korgal : je sais, mais en fait c'était une accroche purement rhétorique pour enchaîner derrière ;)

@fred henry : C'est bien ça le problème à mes yeux... même si tout est voué à évoluer, les plateformes de financement par les foules (non, je ne parlerai pas de "participatif" ^.^ ) ne devraient pas devenir de simples boutiques de VPC.
Pourquoi ? Parce que nombre de créateurs n'ayant pas la trésorerie pour lancer leurs projets (y compris dans le monde du jeu) auront BESOIN d'endroit comme KS (ou ululle, ou pleins d'autres sites...)
Or, si d'autre mastodontes comme Monolith vous embrayent le pas, on va rapidement habituer les clie... pardon... les contributeurs à ne plus avoir à attendre pour recevoir leurs contributions et les projets classiques livrés dans "un an + retards" risquent de se retrouver désertés... et là ce sont la création et l'originalité qui vont morfler. Un exemple : le 7ème continent, qui n'aurait jamais vu le jour sans un quelconque système de "paiement d'avance"

Après, d'un point de vue purement pragmatique, je ne vois pas en quoi c'est une évolution. Proposer à la vente des produits expédiés rapidement sur une plateforme à forte visibilité, ça existe depuis le catalogue de la redoute (voire même avant... mais je ne suis pas encore assez vieux pour avoir connu ça, même si j'y travaille :p ).
Donc à part prendre le risque de déstabiliser un modèle économique alternatif (qui, philosophiquement, a déjà bien pris dans l'aile de surcroît) qu'est-ce que ça a d'innovant ?
L'envie, que dis-je, la nécessité d'évolution est une chose. Mais encore faut-il que les évolutions soient cohérentes avec les fondations sur lesquelles elles seront bâties. Et là, je ne la vois pas, la cohérence...
korgal
korgal
OK, j'avais pas saisis ^^
Sinon pour revenir à ce que tu dis, en fait je pense que les 2 solutions peuvent coexister sans problème à partir du moment ou tout est clairement communiqué. Donc, avoir un projet KS deja produit VS un projet KS non produit, a partir du moment ou tu sais ou tu met les pieds, why not. Le truc c'est que Monolith tente des choses, donc forcement ça peu déstabiliser certaines personnes (tout comme le débat KS vs Boutiques) et plus on avance dans le temps, plus ça s’estompe car finalement le débat n'a pas lieu d’être vue que KS propose des choses et les boutiques en proposent d'autres. Et puis si le prochain KS Claustophobia fonctionne avec ce systeme, pourquoi ne pas recommencer ça sur les prochains KS ? Je pense que Monolith en tireras des conclusions et continuerons de toute façons à chercher de nouvelles solutions car j'ai l'impression que ce sont des gens qui aiment le changement pour satisfaire au mieux les joueurs.

ps: Tout ce que je dis sont des suppositions et des avis d'un oeil extérieur et n'engage que moi bien entendu.
Cysterion
Cysterion
La comparaison avec le débat KS vs boutiques est inadaptée je pense... on a bien vu à terme qu'il s'agissait de 2 choses différentes : jeux différents, clientèle différente, tout ça...
Dans le cas présent, utiliser KS pour des projets déjà ficelés, ça revient à monter un boutique amazon... donc le circuit existe déjà par le biais de sites/plateformes qui se sont déjà spécialisées en la matière

De plus, ce n'est pas réellement ce que monolith souhaite pour son futur qui m'inquiète, c'est le collatéral.
C'est surtout la façon dont la mentalité de la clientèle KS va évoluer quand tous les éditeurs "moutons" vont leur embrayer le pas... il ne faut JAMAIS sous-estimer la gourmandise d'un client et, qu'on le veuille ou non, Monolith est actuellement l'un des moteurs de l'industrie du jeu sur KS, un de ceux qu'on prend en exemple et qui ont cette faculté à entrainer la masse à leur suite (comme Apple dans le domaine de l'informatique ou CMON lors de l’apparition des KS kiloplastique)
Parce qu'il faut pas se leurrer : Monolith + Claustrophobia = ça VA marcher ^.^
fred henry760
fred henry760
Cysterion.
- Encore une fois, l objectif d une plateforme n a jamais été d aider les créateurs sans fonds, mais toujours été de bassement gagner de l argent. Sans quoi il serait tres facile aux plateformes d interdir l'accès aux sociétés dépassant un certain CA (mais ce faisant elles se priverait de ce qui fait 80% de leur croissance). Or elles ne le font pas car elles préfèrent l argent a une mission sociétale qui ne s avère n être qu'un vernis marketting dès lors que tu creuses un peu. Il n y a jamais rien eu d "alternatif" chez KS (peut etre sur d autres plateformes mais j en doute grandement). Il n'y a eu que des consommateurs qui ont été leurrés quant à la nature de leur pratique.
- j aimerais bien qu on me montre un quelconque effet negatif des "gros projets" sur les projets des "petits createurs". Il faudrait que je retrouve le document dont est issu l un des tableau de l article de Guillaume pour prouver que si il y a incidence des "gros" sur les "petits", celle ci est positive et neutre au pire.
- j aimerais vraiment qu un jour les gens lisent le paragraphe "KS n est pas une boutique" et s arment de quelques notions de common law pour qu ils s aperçoivent enfin qu il ne s agit la que d'un "disclaimer" permettant a la plateforme de se désengager en cas de soucis entre le vendeur et l acheteur.
- Si je vais sur KS c est simplement parce que j y gagne plus d argent qu en vendant directement via ma propre boutique en ligne. Le mec qui te dit le contraire te baratine a dessein ou vie dans le dénie.
Cysterion
Cysterion
Bien sûr que le modèle est hypocrite... et les pledgeurs ne sont pas dupes.

La vente c'est du théâtre. Le marketing c'est du spectacle ! (j'en sais quelque chose, je suis commerçant)
Mais c'est cette hypocrisie qui permet actuellement à des lanceurs de projets n'ayant pas les fonds complets d'espérer les mener à bien (comme c'était le cas pour la campagne de Conan si j'ai bien compris).

De plus, je ne suis pas en train de parler des petits/gros projets, ni même de la politique commerciale de KS, je parle de la clientèle, de leur rapport au temps dans leur retour sur investissement ainsi que de son côté décisif dans le cadre de la décision d'achat et de la façon dont leurs habitudes peuvent évoluer.
Concrètement, : je parle d'avenir, pas de débats (ponctuellement constructifs et souvent stériles) ayant déjà eu lieu 25 fois.

Vouloir faire du fric, c'est NORMAL... mais tant que les projets mettront 2 ans pour être finalisés, qu'ils soient lancés 2 ans avant livraison ou 6 semaines ça ne change rien pour des sites comme KS, ils n'auront pas plus de projets pour autant.
Or ça peut avoir un impact sur le mode de consommation des contributeurs actuels et à venir (et donc sur l’existence ou non d'éventuels ovni ludiques à venir) tout en replaçant un risque dispensable au coeur du processus de création là où, actuellement, les lanceurs de projets payent justement KS (par exemple) pour s'en prémunir/libérer.
Cysterion
Cysterion
Ah... et juste histoire de répondre à l'argument (que j'ai zappé) "l objectif d une plateforme n a jamais été d aider les créateurs sans fonds" : bien sûr que si.

Il ne faut pas oublier que les "créateurs sans fonds" ne leur rapporteraient rien s'ils ne pouvaient pas bénéficier de l'avance de pognon procurée par les contributeurs.
Du coup, leur donner l'opportunité de mener à bien leurs projets (souvent irréalisables dans le circuit classique) permet à ces plateformes de prendre une part d'un gâteau qui n'aurait pas existé si elles n'avaient pas pris en compte ces fameux "créateurs sans fonds".
Garibaldi31
Garibaldi31
Complètement d'accord avec cette dernière remarque, ce n'est pas parce que les projets des créateurs sans fonds sont moins visibles que ceux des porteurs de projet qui en ont, qu'il n'en existe pas sur KS, Ulule, ou consort. Donc même si l'objectif pour eux est clairement de faire le plus de pognon possible, une part de leurs revenus viennent bien de projets sans fonds, parce qu'ils auront su trouver leur public a l'aide des moyens qu'ils auront mis à leurs dispositions.
Maintenant il ne faut pas oublier que ces plateformes ont pas mal pris le relais des réseaux de financement classique, et leur croissance est pour moi en partie due à la période de crise qu'on traverse encore, alors que les banques devenaient très frileuses pour prêter leurs fonds.

Après je suis d'accord que ces plateformes ne proposent rien qui ne relève d'une mission de service public. Si ça se plante, elles se désengageront forcément. Donc aucun risque pour elles, il est partagé entre le porteur de projet et ses clients.
KUROFUNE
KUROFUNE
Moi je trouve l'idée plutôt bonne, le truc qui a toujours été un frein pour moi avec KS c'est les délais ente le moment de l'achat du jeu et la livraison du jeu en question, c'est vraiment la chose que j'arrive pas à acceptée et c'est pourquoi j'ai toujours été super réticent pour acheter sur KS.
Bon c'est dommage pour ce jeu car je l'ai déjà depuis pas mal d'années et c'est un jeu que j'adore vraiment, donc je risque pas d'acheter cette nouvelle version c'est sûr, mais peut-être sur un futur projet qui me branche et si le prix n'est pas abusif non plus alors pourquoi pas.
Par contre j'arrive pas bien à comprendre les personnes qui disent que le jeu est mal équilibré dans sa version originale, ça fait des années que je me fais des parties que je ne compte même plus aujourd'hui et ce avec de nombreux joueurs différents, et ni moi ni un autre joueur ne nous sommes jamais posé la question d'un problème d'équilibrage. Je vois vraiment pas comment c'est possible de sortir une ânerie comme ça, à moins de n'avoir qu'à peine joué à ce jeu et d'y avoir mal joué, alors oui, c'est toujours la même rengaine, on est mauvais à un jeu mais c'est pas nous puisque c'est le jeu qu'est mal équilibré, la bonne blague quoi. Cette nouvelle version va peut-être faire bouger le curseur de la difficulté dans un sens ou dans l'autre entre démons et humains, mais ça n'a rien à voir avec une histoire d'équilibrage, c'est juste la difficulté du jeu qui risque de se retrouver lissée dans l'ensemble, donc le principale risque c'est de voir le niveau de challenge du jeu se réduire, par contre l'avantage c'est une nouvelle version plus accessible à un plus grand nombre de joueurs plus casu.
ChefTroll
ChefTroll
Finalement, tu es le genre qui a raison et les autres,ceux qui ont une perception et une expérience différente disent des âneries. Bel esprit d'ouverture, champion ! Édifiant comme commentaire vraiment; on progresse là...
KUROFUNE
KUROFUNE
Il faut surtout pas te sentir viser comme ça mon pauvre petit coco ;o)
saroumanjs
saroumanjs
je trouve que l'équilibrage du jeu pour le premier scenario est assez en faveur du joueur démon, suis-je un âne? Peut-être (on est tous l'âne d'un autre), d'ailleurs je me suis demandé plusieurs fois si j'avais pas loupé un point de règle, parce que je l'ai bien fait 5 fois ce 1er scénar et je ne me rappel pas avoir vu l'humain gagner. Et oui il doit bien y avoir des jeux un peu déséquilibrés donc c'est pas impossible non plus, après la logique RP voudrait que les démons soient favorisés pour augmenter le challenge de l'humain, mais en premier scenario c'est assez étonnant. Mais c'est sûre qu'en balançant " j'arrive pas bien à comprendre les personnes" "sortir une ânerie comme ça""toujours la même rengaine" "la bonne blague" "version plus casual" t'y vas pas de main morte :D
LEauCEstNul
LEauCEstNul
J'ai toujours le problème de "10 jours en septembre", à part ça l'intention est louable et je veux bien comprendre la plupart des arguments exposés.
J'ai toujours les critiques suivantes :
- du côté client, ce sont des gens qui rentrent de vacances qui, qui avec la rentrée des gosses, qui avec les départs tardifs, qui avec sa propre rentrée des classes, qui avec les finances de retour des vacances au plus bas ne vont pas forcément être disponibles sur un rdv court de 10 jours.
Ce délais et la date de septembre offre de plus peu de visibilité à travers l'été où le grand public est parti à la plage.
- la prise de risque US semble, de mon point de vue, maximale sur le marché US. J'ai vu des campagnes sans SG se planter lamentablement sur le versant américain car, eux, sont insensibles à KS lorsqu'il est "dégamifié". Ils parlent alors de "Fear Of Missing Out" et cet argument de vente est plus contre-productif (au niveau commentaires acides et critiques notamment) qu'autre chose.
- il ne vaut mieux pas, par exemple, être Anglais ou Allemand (5000 France, 5000 US), mais c'est surement sans avoir entendu que des jeux traduits (manuels, boites, cartes ?) seront imprimés entre la prise de commande (puisqu'il faut maintenant parler ainsi) et la livraison.

Merci de dire que les gens ne parlent plus de jeu mais d'argent. Mais dans ce cas, parlez nous un peu du jeu pour qu'on ai quelque chose à commenter : si vous ne nous parlez que d'argent, nous, pauvres mortels, ne pourrons que parler d'argent ?
LEauCEstNul
LEauCEstNul
(et j'oubliais le nouveau client de KS à qui vous demandez une inscription et une décision en 10 jours et en septembre)
goupil
goupil
"Le grand public est parti à la plage" ? ^^!
LEauCEstNul
LEauCEstNul
@goupil: tu ne me comprends pas vraiment.
Je veux dire que quand les gens sont sur la planète vacances, ils en ont rien a faire des news sur TT.
LEauCEstNul
LEauCEstNul
Le fameux "FOMO" empêche par ailleurs un dialogue sur le sujet, puisque si j'insiste sur le côté "10 jours", je vais me voir répondre "nan mais t'inquiète, on ne vendra pas en 10j ce qu'on a mis 10 ans a vendre", suivis de nos amis les trois petits points.

J'ai bien le droit de penser que ces trois petits points m'ennuient, à la fin, un seul petit point.
saroumanjs
saroumanjs
1- l'avantage c'est que tu le sais 3 mois à l'avance, ce qui te permet de mettre de côté, plus tôt, la pour le coup tout le monde est en vacances, plus tard on se complique les choses avec le nouvel an chinois je pense. L'avantage des KS c'est que les news tu les as aussi par mail ;) si tu pledges et si tu pledges pas c'est quand même 10 jours pour pas passer à côté, ça semble jouable. D'un autre côté quoi de mieux après un retour des vacances que de se faire plaisir avec un jeu, la frustration ça fait vendre aussi :D.

2- monolith a l'avantage d'avoir du bagage, en plus il vont sûrement teaser avec des news sur le jeu en cours de campagne (gros plan de figurines, détails de règles etc.) ET le jeu est déjà connu et reconnu, ce qui rend cette campagne un peu spécial, en plus les contributeurs de batman vont certainement recevoir une news à ce sujet, ça fait un beau mailing... Le FOMO a certainement déjà commencé de toute façon avec cet annonce (n'est ce pas?), MAIS on en sait pas ce qu'ils nous ont préparé et à mon avis ça sera moins acide avec les premières images du jeux, là tout le monde rumine. De toute manière regarde le titre, c'est totalement assumé, si on veut faire évoluer le modèle KS ben forcement on fait grincer les dents des habitués, mais est ce qu'ils n’achèterons pas pour autant?

3- je ne sais pas si ça signifie que les anglais et allemands (anglophones) n'auront pas de livraison, certainement que ça sera modulé (l'emplacement des boîtes, pas le nombre de traductions)

à mon avis c'est une préparation mentale finement anticipé, d'abords on annonce le "pire" ensuite les gens partent en vacances penser à autre chose, ensuite on envoi la sauce et ça passe bien mieux que d'avoir annoncé le modèle en septembre :D
LEauCEstNul
LEauCEstNul
Je pense que l'imprimeur pourrait avoir imprimé les règles en anglais et que le reste attends de connaitre les volumes. Ce point 3 est une chicanerie, je suis bien d'accord avec toi.
silarkhar
silarkhar
Salut, suite à cet article je me pose des questions, n'ayant rien vu dans les commentaires je les retranscris, désolé si c'est redondant.
1) Quelle durée pensez-vous pour la campagne dans le cas d'une simple précommande ?
2) Allez-vous faire différents pledges selon le hub ?
3) Voir des pledges limités en nombre au cas où la demande dépasserait le nombre de boîtes déjà produites avec deux vagues de livraison (5000 boîtes livrées dans les 6 semaines et les autres plus tard) ?

Je pense que ce système pourrait permettre d'avoir de beaux jeux avec figurines (mais pas trop) revenus à des prix, 'raisonnables' pour moi, de l'ordre de 40-60€ en ayant bien plus qu'un jeu du même tarif en boutique. Bien que je reste un client de boutique aussi :)
Garibaldi31
Garibaldi31
C'est toujours un plaisir de voir Monolith chercher à bouger les lignes dans ses projets, et parler de son modèle économique avec transparence.
Je comprends bien qu’ils préfèrent parler plutôt de leurs jeux, et moins parler de leur performance financière, qui ne devrait effectivement ne les concerner qu’à eux. Le débat sur l’offre me semble par contre un peu esquivé, à part sur la question de l'artifice évident que représente aujourd'hui les Stretch Goals. Or, il me semble qu’en passant sur KS, justement parce que cela élimine les intermédiaires avec la clientèle de joueurs/acheteurs, le débat sur l’offre est donc implicite et nécessaire pour la viabilité, sur le long terme, du modèle économique pour chaque porteur de projet.

Là où je veux en venir est que je doutes fort que le fait de réduire les délais puisse participer dans l'objectif d’attirer des primos pledgeurs. Cet effort est fort louable, et nul doute que si cela marche, les concurrents suivront, comme cela fut le cas sur les frais de port dans le commerce en ligne. Sur la question du risque d'avoir un produit différent de celui pledgé, je suis partagé, car je vois aussi un intérêt à pouvoir contribuer à améliorer les projets qui nous sont proposés, mais ce n'est pas ce qui m'intéresse dans ce message.
Je crois par contre qu’une modération sur le prix d’appel, et donc sur l’offre, autant financière que dans le matériel proposé, pourra amener plus facilement un public nouveau (celui qui ne vient pas causer sur ces forums).
Bien sûr d’autres pistes sont à creuser, et la tentative d’attirer le public lecteur de comics sur Batman fut à mon avis une piste intéressante. Mais je crois de toute façon qu'il est très compliqué en ce moment de toucher un plus large public, et peut-être assiste-t-on à un plafond de verre de la clientèle sur ce "marché du financement participatif", qui pourrait n'être que temporaire. Comme le dit l'article, il y a aujourd'hui une très forte concurrence entre les projets, mais il y a aussi le fait que beaucoup d’entre nous (les pledgeurs réguliers) commencent à trouver que cela fait beaucoup de boîtes à stocker (ou en attente), et trop peu de temps pour pouvoir jouer à ceux déjà livrés. Quand je vois la campagne de Solomon Kane, sans vouloir débattre sur les raisons du frein actuel dans sa dynamique, je me dis qu’il s’agit peut-être d’un signe d’un rétrécissement de la demande, et donc d'un crack à venir.
C’est un avis partagé dans mon entourage de joueurs engagés dans « ce marché », et quant aux autres (ceux qui n’ont jamais pledgés), la plupart n’en ont pas grand-chose à faire et ne sont pas encore prêt à participer à un KS.
madcollector
madcollector
Je vais raconter ma vie qui n'intéresse que moi, mais elle illustre un peu ton propos : j'aurais pu être primo-pledger sur Batman. Je ne connais pas KS, mais j'aurais pu faire le grand saut. L'attente d'un an en soit n'est pas un problème. Ce qui m'a bloqué net, c'est le prix.
Encore une fois le travail de Monolith mérite une rémunération, et je suis convaincu que le prix demandé par Monolith est tout à fait juste, pour eux comme pour les clients. Mais 120$ de base (sans FP) c'est quand même une somme non négligeable quand il faut payer le loyer, la bouffe, la révision de la voiture pour aller bosser et j'en passe. Donc quand on est joueur occasionnel, on passe son chemin.
Le plafonnement des primo-pledger vient peut-être de ça : le marché des clients-pour-ce-prix est peut-être saturé, et l'offre trop chère pour attirer les "petits" joueurs.

Au final, quitte à attendre, j'attendrai une bonne affaire en occasion. Mais ça ne nourrit pas les créateurs, et c'est mal.
Garibaldi31
Garibaldi31
Merci pour ton message, et c'est justement pour cela que j'argumentais vers la voie d'une offre qui pourrait être réajustée, autant sur le plan financier que sur le plan du matériel proposé. Pour moi, l'un ne va pas sans l'autre, afin que Monolith ne sacrifie pas sa marge et son modèle économique.
Maintenant, je ne crois pas que ce soit mal de vouloir s'approvisionner sur le marché de l'occasion et tenter d'obtenir des jeux à prix bradé, car indirectement cela fait vivre l'économie du jeu. Quelqu'un qui vendra sur des sites d'occasion (okkazeo ou le bon coin - où les affaires y sont plus intéressantes à ce que j'ai pu constater), il le fera en général pour pouvoir renouveler sa ludothèque. Donc l'acheteur ayant peu de moyens (ou patient), permet au vendeur de participer à la rémunération du créateur sur son nouveau jeu, et au final tout le monde s'y retrouve.
Ce qu'il ne faudrait pas, c'est que le marché du jeu de société sur KS se contracte au point où, parce que les jeux sont devenus KS exclusif, le nombre de jeux sur le marché soit réduit. Jusqu'à ce qu'il devienne plus difficile de se procurer le jeu qu'on a raté, du fait de sa rareté, ou que les prix s'envolent.
fred henry760
fred henry760
Madcollector.
Vois tu, pour ma part je préfère 10 000 fois un mec qui prend sa boite sur le marché de l'occaz ou même ne la paie pas, mais y joue, qu'un mec qui nous paye plein pot mais laisse dormir le jeu sur une étagère.
madcollector
madcollector
Dans ce cas je peux avouer mon Timeline bootleg pour les soirées comics au bar :D
David BBG
David BBG
Le marché de l'occasion permet de continuer à faire vivre les jeux, même quand il ne sont plus édités, c'est plutôt pas mal quand même... Les jeux de plateau avec figs deviennent presque des produits de luxe que seule une poignée de joueurs va pouvoir continuer à s'offrir avec l'offre qui se développe. Qui peut mettre autant d'argent (en cas de all-in notamment) dans plusieurs projets sur une année? Pour autant, ce marché existe et permet de remplir l'envie de nombreux joueurs de quelque chose qui se rapproche du jdr et du jeu de fig sans toutes les contraintes. Je pense qu'on se raconte autant d'histoires dans sa tête quand on pledge que quand on va chez notre boutiquier. Il y a une forte part d'irrationalité dans notre comportement de backer.
Je trouve personnellement que cette proposition de Monolith est très intéressante: la courte durée de livraison est un facteur extrêmement positif pour ceux qui commence à en avoir marre des délais à rallonge et les nouveaux qui ne s'étaient jamais laissés tenter par KS de ce fait, la durée de la campagne permet d'assurer un petit côté "c'est maintenant ou jamais"...
Je vais regarder de près cette campagne... Je pense que Fred Henry a raison en disant que d'autres éditeurs allaient sans doute leur emboîter le pas...
madcollector
madcollector
C'est toujours les grincheux qu'on entend le plus et le plus fort. Ben moi je veux dire à Monolith que je les aime, j'aime leur transparence, leur initiative pour faire avancer les choses. Je voudrais leur donner les soux que je n'ai pas.
Pit0780
Pit0780
Je vais peut être dire une connerie, mais c'est quoi du coup l'intérêt de passer par Kickstarter, et pas faire une vente sur votre site, directement ? Vu que tout est développé et tout sera déjà produit ?
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur,

Je vais peut-être dire une connerie, mais je mise sur un accès au public américain qui est tout de même le premier utilisateur de KS. Les utilisateurs d'internet réduisent de plus en plus le nombre de site que lequel ils vont. Cela fait des années que je dis que le web "s'encapsule", c'est à dire qu'il réduit le nombre d'endroit où l'on va. Donc, il faut aller chercher le client potentiel où il est parce que le faire venir sur une autre plateforme est difficile. Le jour où un éditeur comme Monolith aura 500000 clients, ils pourront envisager de monter un truc, mais là tout est compliqué, cher (sécurité, paiement, entretient...) et donc difficile... Le plus facile étant de passer par KS. La prochaine étape sera sans doute de se passer de tout ça. Un jour. Les distributeurs seront peut-être les premiers à dégainer... Certains dénoncent la disparition d'intermédiaires, mais cela a déjà commencé bien avant ça, avec le fait de communiquer direct sans passer par les sites d'infos, en produisant ses propres vidéos, en faisant ses propres direct... Ce qui est étonnant, c'est que le fait de se passer de boutiques et de distributeurs déclenchent des remarques, mais la disparition annoncée du reste, tout le monde s'en cogne :o)
LEauCEstNul
LEauCEstNul
@Mr Phal: je me demande si le public inscrit sur le site de Monolith est principalement français et vraiment non-américain.
(il reste qu'effectivement, passer par là ne ramène pas de nouveaux clients).
Lalala
Lalala
La lecture de cet article m'a complètement refroidi. Navré car le jeu est bon, mais après avoir lu ce discours inepte et hypocrite, je ne pourrai pas laisser croire à une entreprise que son uber-marketing convenu et absolument dans l'air du temps est novateur, que sa démarche de relégation des intermédiaire est supportable ou souhaitable. Du vent et de la pub, du marketing qui crache sur le marketing, du capitalisme le plus littéral qui se la joue révolutionnaire. Et oui, oui, tout le monde à bien compris qu'il y aura que 5000 exemplaires, qu'il faudra se ruer, que vous prenez des risques, on va vous soutenir, on se serre les coudes, vous êtes géniaux, auto-buy. love, fmurl.
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur Lalala,

Ha merde ! Comment vous avez bien compris le truc vous. On ne vous la fait pas. Vous avez raison, même si le jeu est bon, il vaut mieux ne pas donner vos sous à des gens qui veulent gagner des sous. Il vaut mieux les garder pour les donner à des gens qui, eux, veulent gagner des sous, mais pas pareil. Comme ça vous ne passerez pas par un système capitaliste caca, mais par un système capitaliste qui lui ne sera pas caca. C'est bien mieux. :o) Parce que vous allez bien acheter un jeu à un moment où à un autre. Finalement. Hein. :)

Donc attention tous, le jeu est bon d'après Monsieur Lalala, l'éditeur essayent de le mettre a porté de vos bourses en baissant les coûts à supprimant des intermédiaires d'après l'article, mais il vaut mieux ne pas l'acheter parce que... heuuuu... C'est du marketing à base de vent. Beurk. Sale capitaliste ! La vie, c'est les intermédiaires. Ha oui, n'allez plus sur les sites des éditeurs, ni sur FB chercher des news, bande de salaud que vous êtes à vouloir nous squeezer ! Prenez donc tous un abonnement, nous sommes des intermédiaires entre l'infos des éditeurs et vous, donnez nous des sous !
drick78
drick78
le seul reproche que je peux faire (alors que je comprends le principe de monolith): c'est de nous faire croire que nous allons y gagner nous joueurs, alors que l'avantage de ce systeme est que les marges sont plus importantes pour eux. ce qui est normal. non?
Jashugan
Jashugan
le joueur y gagne aussi par rapport au coût d'un tel item sur le marché "classique"
tout le monde s'y retrouve... sauf les intermédiaires...
TotoLeHéros
TotoLeHéros
stratégie win-win....
Little-killer
Little-killer
Pourquoi aller sur ks alors? Autant faire leur propre site, ça reviendra moins cher vu la part que prends ks
Telgarfr
Telgarfr
Est-ce sûr ? Monter et entretenir un site de vente en ligne n'est probablement pas à la portée de chacun. Ce qui est sûr c'est que ce n'est pas le cœur de métier de Monolith. (un peu comme les applis sur tablette)
D'autre part, l'un des objectifs affiché de ce modèle est d'attirer de nouveaux clients. La notoriété de Kickstarter apporte une part très importante de communication (internationale) qu'il sera difficile d'égaler par d'autres moyens.
drick78
drick78
pkoi aller sur ks? c'est tout simple ks a une visibilité mondiale et pas besoin de faire de pub ....