Rapinez et détroussez dans l'univers de Cadwallon

Rapinez et détroussez dans l'univers de Cadwallon
20.100

Les projets pleuvent chez Hazgaard en ce moment. Tant et tant qu'ils multiplient les co-éditions pour réussir à faire tout ce qu'ils ont envie de faire. Une de leurs prochaines grosses productions sera "La Cité des voleurs", créée en coordination avec Dust Games, qui sortira fin septembre. Si tout va bien, il y en aura même en vente lors du Monde du Jeu.

"La Cité des voleurs" est un jeu de Laurent Pouchain (monsieur "Okko") et Pascal Bernard (monsieur plein de trucs dont "Les 3 mousquetaires"). La boite contiendra 20 figurines, de très bonne qualité niveau sculpture. L'action se déroule dans l'univers de Cadwallon, les jeux de rôle et de figurines de Rackham.

Default

Chaque joueur va diriger une bande de quatre malfrats tous issus de la guilde des voleurs qui vont aller rapiner et piller le quartier avant de se faire serrer par la milice. Chacun d'entre eux aura des pouvoirs spécifiques, en faisant un meilleur crocheteur ou combattant, par exemple. Pour cela, chaque joueur bénéficie de points d'action qui servent à activer ses personnages, pour les déplacer, combattre, fouiller, etc. Ouvrir un coffre (activité importante du jeu) nécessite soit de le crocheter, soit de le forcer, ce qui prend plus de temps et nécessite donc plus de points d'action. Il est aussi possible d'attendre qu'un petit camarade se soit chargé du travail pour essayer de lui soutirer le fruit de son labeur. Deux personnages adverses sur la même case se combattent. Le conflit se gère avec un lancer de dés, celui qui obtient le résultat le plus élevé l'emportant. Le vainqueur en profite pour piquer un des trésors de son adversaire pendant que ce dernier s'enfuit. A chaque partie, trois cartes Mission sont tirées, indiquant quels trésors bénéficieront de primes, en argent sonnant et trébuchant.

Si les bandes de voleurs peuvent se chercher des noises durant la partie, elles doivent aussi se méfier de deux miliciens qui patrouillent en permanence. Ceux-ci sont déplacés par les joueurs et s'ils interceptent un voleur et le battent, ce dernier doit s'acquitter d'un pot-de-vin de deux ducats. À partir du milieu de la partie, des herses s'abattent tout autour du quartier empêchant au fur et à mesure les voleurs de s'enfuir aisément. Au huitième tour, l'alarme est donnée, tous les voleurs encore présents sont arrêtés et leurs trésors confisqués.

Default

Les parties ne sont pas de simples redites avec juste des bonus différents d'un coup sur l'autre. huit scénarios sont proposés avec une mission principale, importante source de ducats, des évènements spécifiques et des règles spécifiques. Un exemple ? Dans Le trésor du duc, il faudra braquer la salle des coffre grâce à une clé spécifique et un parchemin. D'autres aventures devraient être proposées en téléchargement.

Le plateau de jeu a été dessiné par Nicolas Fructus. Quant à la couverture, elle est l'oeuvre d'Édouard Guiton, mise en couleurs par Miguel Coimbra.


> Le plateau de jeu en grand

> La page chez Hazgaard


"La Cité des voleurs"
un jeu de Laurent Pouchain et Pascal Bernard
édité par Hazgaard
prix conseillé : 49€
disponible fin septembre

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (6)

Default
gagagaga37
gagagaga37

Ca me fait penser au jeu encart "Urba la dernière Cité" de la regrettée revue J&S (N°44).

sten
sten

Le plateau fait penser à celui des 3 mousquetaires du même Pascal Bernard

evavy
evavy

Ca a l'air très sympa.

les deux miliciens qui patrouillent, la bande de malfrats qui fait des delits en ville, ça ne vous rappelle rien?

en tous cas ça semble être un super jeu.

Giludo
Giludo

Entre la description du jeu et son superbe plateau vu du ciel (la couverture est vraiment réussie elle aussi), voilà un jeu dont je place tout de suite le nom sur ma liste dite "à suivre". Et si ce jeu est bon, hé bien on ne l'aura pas volé !

croustibar
croustibar

j'aime beaucoup Hazgaard à travers Okko et Nostra. A première vue, le jeu a l'air super chouette... Tout comme l'était Eollis (mais à première vue seulement... avec M. Bernard). DOnc je croise les doigts pour que le jeu soit aussi bon qu'il en a l'air et je reste aux aguets pour voir les news concernant cette Cité des voleurs

Beonir
Beonir

Bien sûr, il faudra l'essayer, mais d'ores et déjà entre les cartes, le plateau de jeu et les figurines, le matériel incite à la découverte.

J'imagine qu'on nous proposera ensuite les figurines peintes ;-)

Si l'éditeur m'en envoie une boîte, je promets de le béta-tester comme il se doit !