Quel prix pour les illustrateurs ?

Quel prix pour les illustrateurs ?
Tetdos

Depuis que je tente de mettre les illustrateurs de jeux de société à l'honneur, je ne cesse de dire qu'ils occupent une place évidente dans le petit monde ludique. Alors, en parler sur ce blog, c'est déjà ça, mais comment faire encore mieux ?

Lors du dernier festival International des jeux de Cannes, j'ai réussi à mettre en place, grâce au concours de l'équipe de Tric Trac, un ensemble de vidéos tournées en Live avec un chat direct entre les internautes et les illustrateurs présents sur le salon. C'était bien. Vraiment sympa. Je crois que tout le petit monde qui s'intéresse à leur boulot a apprécié. A refaire. Encore.

Mais comment faire mieux ?

Le mieux est-il l'ennemi du bien ?

Pourquoi vouloir faire toujours "mieux" me direz-vous ? Parce que je crois que je suis comme ça. J'ai du mal à me contenter du "déjà fait". Peut-être que m'accrocher à cette idée de mettre les gribouilleux continuellement en avant n'est-elle pas si nécessaire que cela. Après tout, je ne suis pas illustrateur, moi. Et si cela ne servait à rien ? Et si cela ne servait qu'à rassurer mon petit ego et à soulager les fourmis de mes doigts lorsque je tapote de temps en temps mon clavier ? C'est possible.

Mais qui ne tente rien ... ne tente rien ! Et puis quel mal y a-t-il à dire ce que l'on pense ? A l'heure où la technologie nous le permet, ce serait dommage de ne pas en profiter.


Pour tenter encore un peu plus de mettre ces personnes à l'honneur, je vais aujourd'hui m'appuyer sur ce est en train de se passer en ce moment, maintenant. Pas le "moment m", celui durant lequel la vision de ces mots prend un sens dans votre cerveau. Non, je vous parle du "maintenant" différent d'il y a 3-4 ans.


Avec le temps ...

Depuis quelques années, certaines personnes dont je fais partie ont décidé que le travail d'illustration d'un jeu de société devait être valorisé. Certes, les illustrateurs étaient parfois nommés lors des remises de prix mais ils ont du sévèrement se battre pour que leur nom apparaisse sur la couverture d'un jeu ! Tout juste était-il cité à la fin du livret de règles, en petit, au milieu des autres crédits. C'est juste incompréhensible.

Alors ok, ce travail de l'illustrateur est lié au travail du graphiste qui réalise la mise en forme globale des illustrations d'un jeu (nous y reviendront dans un prochain article). Ok, il est aussi (parfois) lié aux "guidage" d'ensemble du directeur artistique et (toujours) de l'éditeur. Le travail de l'illustrateur ne fait pas tout. Mais quand même. Le coup de crayon, les expressions des personnages, la qualité de la colorisation, de la mise en lumière des formes, la mise en relation entre l'utilité du matériel et la beauté de celui-ci : tout ça, c'est le travail de l'illustrateur, non ? Voilà pourquoi donc, ce travail ne peut être passé sous silence et encore moins oublié.

Leur travail fait partie des éléments qui font la qualité d'un jeu, je ne vais pas le redire une énième fois.

Il y a encore quelques mois donc, ce travail n'était pas vraiment valorisé. Il commence à l'être aujourd'hui.

Default

Le nom de l'illustrateur apparaît maintenant très souvent sur la couverture du jeu

Et maintenant ?

Plusieurs blogs comme celui-ci font état de leurs travaux. Les illustrateurs eux-mêmes se sont mis à tenir à jour (ou pas ^^) le page internet permettant ainsi aux éditeurs de voir leur travail et aux admirateurs de profiter un peu plus de leur images et techniques.

Certains festivals leur font la part belle en les invitant à être présents au même titre que les auteurs, en contact direct avec le public, pour autre chose de plus que des séances de dédicaces. Je pense notamment au festival LUDIBREIZH de Plouescat (29) qui cette année encore n'aura pas moins de sept illustrateurs présents réunis pour rencontrer le public et échanger sur leur pratique. Le festival lui-même se nomme désormais "Festival des jeux et de l'illustration". C'est dire ! De nombreux autres festivals font aujourd'hui de même en invitant les illustrateurs. C'est assez nouveau dans ce petit milieu. Et c'est tant mieux.

Default

Mais c'est qui le meilleur ?

Quand on décide de mettre une personne en avant, c'est soit qu'elle est unique, soit qu'elle est particulièrement remarquable, même un petit peu plus que les autres. Il y a donc un effet de comparaison qui s'installe. Et pour dire que les illustrations d'un jeu sont "meilleures" que celles d'un autre jeu, certains festivals ont décidé de remettre aux illustrateurs, un prix de l'illustration. Au même titre qu'un auteur est primé pour la qualité de son jeu. C'est le cas du festival de JEUX THEMES de Briis-Sous-Forge (91), du festival FINIST'AIRE DE JEUX de Fouesnant (29) ou du FESTIVAL DES JEUX D'ISSY-Les-Moulineaux (92).

Les organisateurs de ces trois festivals ont décidé de mettre à l'honneur le travail des illustrateurs. Alors même s'ils ont des critères différents de sélection des jeux et d'attribution de leur prix, ces festivals ont fait un choix. Celui de dire merci.

Oh, un prix n'a pas forcément une grande valeur (pas encore), mais une récompense reste une récompense et cela fait toujours plaisir de la recevoir. Enfin il me semble. Pour les votants, c'est une manière de dire "on aime bien ce que vous faites". Et d'une manière ou d'une autre, le public a son mot à dire dans l'attribution de ces titres.

Cela fait appel à la sensibilité de chacun et en aucun cas il n'est possible de satisfaire tout le monde. La notion de classement "logique" en matière artistique est quasi-impossible.

Mais y a là une réelle volonté de dire haut et (un petit peu plus) fort (que d'habitude) que les beaux jeux, ça fait toujours plaisir à regarder. Alors quand en plus, ils sont beaux et bons, le plaisir du joueur n'en est que supérieur.

Default

A vous de voir, et de voter !

Ces trois festivals se dérouleront dans les semaines à venir. D'ores et déjà, les sélections des jeux choisis pour concourir à ces différents prix commencent à apparaître sur le net. Vous pouvez toujours y jeter un œil et vous faire votre propre avis. Mais la meilleure manière de vous rendre compte du travail des illustrateurs en "compétition" (ce n'en est pas vraiment une puisqu'au départ, ils ne le font pas pour cela) reste encore d'aller tester ces jeux sur ces différents festivals, de rencontrer les illustrateurs eux-mêmes et de vous faire votre opinion.

Je ne peux rien vous dire de plus si ce n'est que grâce à vous, le grand public, les illustrateurs ont une chance que leur travail soit encore un petit peu plus reconnu.


Alors, à quand un prix reconnu de l'illustration d'un jeu ? A quand la prise en compte graphique et esthétique d'un jeu lors de sa sélection pour un prix reconnu dans le petit monde ludique ? C'est encore une nouvelle étape à venir. Quand ? Personne ne le sait. Mais les organisateurs des festivals qui mettent en avant les illustrateurs œuvrent, d'une manière ou d'une autre, dans ce sens. Et c'est déjà ça.

Tetdos

Pour en savoir plus sur le festival Ludibreizh : cliquez ici

Pour en savoir plus sur le festival Jeux Thèmes : cliquez ici

Pour en savoir plus sur le festival Finist'Aire de Jeux : cliquez ici

Pour en savoir plus sur le festival du Jeu d'Issy : cliquez ici

Retrouvez cet article sur le blog BULLE DE JEUX en cliquant ici !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires

Default