20.100

Que la chasse au trésor commence

Que la chasse au trésor commence

L'actualité d'Emanuele Ornella est brûlante en ce mois d'octobre. Deux jeux de l'auteur italien dans le même mois, c'est une jolie performance. "Martinique" arrive ces jours-ci, quelques jours avant son "Assyria" chez Ystari. Les deux avec le même illustrateur, Arnaud Demaegd.

Hasard de l'actualité ludique, basé sur la recherche d'un trésor, il parait quelques semaines après "Tobago" qui utilise la même thématique. Les points communs s'arrêtent là, néanmoins. Là où "Tobago" est un jeu familial, "Martinique" est un jeu très tactique pour deux joueurs, où il faut réfléchir et bien peser chacune de ses actions.

Le but du jeu est d'être le premier à retrouver le trésor enfoui sur l'île. Avant de débuter réellement la partie, deux pions localisant le trésor (en abscisse et ordonnée) sont tirés au sort et placés près du trésor. Les autres pions sont ensuite disposés sur la carte et à la taverne comme autant d'indices.

Le jeu se déroule en deux phases bien distinctes de déplacement puis de déduction. Au lever du soleil, chaque joueur va déplacer ses quatre pirates sur l'île pour accumuler le plus d'indices possibles sur la position de la carte et aussi récupérer quelques menus trésors. Déplacer un pirate est simple : sur chaque tuile est indiqué un chiffre qui indique de combien de cases le pirate devra se déplacer. Par exemple, s'il s'arrête sur un "3", le pirate devra bouger d'exactement trois cases lors de son prochain mouvement. La tuile est alors retirée de la partie et laisse un emplacement vide. Passer par-dessus un pirate adverse oblige le joueur à révéler un de ses pions Carte, s'il en a. Si un pirate ne peut pas faire autrement que s'arrêter sur un emplacement vide, il va directement à la taverne et ne participe plus à la recherche.

Si les indices servent à connaître les lieux où le trésor perdu n'est pas, les Souvenirs servent à récupérer de petits trésors, essentiels pour déterminer le vainqueur si personne ne trouve le gros. Les deux premiers à se rendre au bar pourront profiter des deux indices bonus qui s'y trouvent.

Une fois que tous les pirates sont arrivés à la taverne, la phase lever du soleil est terminée et démarre alors celle du coucher du soleil. Celle où il est temps d'aller creuser. Tous les pirates, dans l'ordre d'arrivée à la taverne, sont placés sur le plateau, à un endroit où le trésor pourrait être. Une fois tous placés, son véritable emplacement est révélé. Si un pirate est dessus, il le trouve et le joueur remporte la partie. Sinon, on compte le nombre de points de victoire accumulés.

Rien qu'avec le descriptif, les tensions inhérentes à la partie apparaissent. Il faut optimiser le déplacement de ses pirates pour se rendre à la taverne au moment opportun, trouver quelques indices et bloquer les déplacements de son adversaire en entourant ses hommes d'espaces vides. Puis déduire des indices supplémentaires du placement adverse lors de la recherche du trésor. Après, bien sûr, personne n'est à l'abri d'un coup de bol de son adversaire qui se pose sur la bonne case alors qu'on venait de la trouver.


> Le plateau de jeu


"Martinique"
un jeu de Emanuele Ornella
pour deux joueurs
édité par QWG Games
et distribué par Iello
prix conseillé : 27,50€
disponible en boutique

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (14)

Default
moiseursula
moiseursula

j'en profite pour lancer un appel (je me permet de le faire de temps en temps) pour ceux qui sont en martinique ou qui y passent en voyage, vacances..ETC..

Bref, sachant que je dois etre le seul de l'ile a avoir une belle ludotheque de trictracien, pas d'hesitation pour me contacter pour jouer...

Paul
Paul

Le jeu est séduisant, c'est vrai, néanmoins il me paraît difficile de ne pas donner raison à Moiseursula.

D'un côté certains se battent depuis des lustres pour faire reconnaître le jeu de société comme un objet culturel, de l'autre on nous dessine une carte de la Martinique qui n'a rien à voir avec l'île en question, et ressemble bien plus à celle de la Trinité (où se trouve d'ailleurs une Baie des Pirates).

Bizarre tout de même…

oscardejarjayes

Commandé...

Décidément j'aime beaucoup le style Arnaud Demaegd!

moiseursula
moiseursula

@limp : je suis d'accord avec toi et j'acheterai certainement ce jeu original, le coté historique ne me fait pas choisir non plus un jeu plus qu'un autre...

Au final c'est juste dommage graphiquement...et pour le nom inadapté...

J'espere bien tester ca à Essen !!!

limp
limp

Encore faut-il s'en apercevoir.

Pour ma part, je n'achète jamais un jeu pour son côté "historique".

C'est un plus certes (j'ai bien aimé la partie historique glissée dans les règles de "les géants de l'île de pâques") mais ça reste anecdotique pour ma part.

A la limite, je tiens plus compte du thème, même soi au final, ça reste le plaisir ludique apporté par le jeu.

Et là, je sens du vent frais, du nouveau à l'horizon, et je trouve qu'il serait dommage de saborder ce jeu juste pour une carte trop carrée et qu'il ne devienne qu'un coup d'épée dans l'eau.

moiseursula
moiseursula

@ocelau et limp : entierement d'accord sur le principe du tant que le que le jeu est bon...

Mais toutefois je repete qu'un minimum de ressemblance avec l'ile aurait été plus pertinent(carrée ou non, je vois pas ce qui empechait de mettre en ordonnée et abscisse des tresors dans la mer, dans de vieux galions, des ilots...bref, il y avait matiere a faire avec un profil ressemblant...).

A l'heure ou on souhaite que le marché devienne encore plus important, je ne vois pas ce qui genait pour une communication francaise plus mordante...le marché martiniquais est evidemment petit, mais cela ne pouvait qu'etre positif...

Pour jamaica, c'est vrai que c'ets la meme chose et la aussi je trouve ca bien dommage...

En terme de nom, effectivemment, cela n'avait du coup aucun interet de garder un titre du nom d'un territoire, sans qu'il n'y ait aucun rapprochement avec celui ci...

Salmanazar
Salmanazar

Lechuck, Lechuck, je l'ai reconnu sur la couverture de la boite. Fuyez pauvres mortels.

Diablito
Diablito

Cela me rappelle mon ATARI

PetitRenne
PetitRenne

j'ai proposé "Guybrush Threepwood et le trésor de l'ile de Mélée", mais bizarrement ça ne parlait pas à tout le monde...

leonmars
leonmars

@ limp: je suis d'accord mais le titre "martinique" est trompeur, c'est très exotique mais pas forcément dans le thème piraterie et recherche de trésor et encore moins dans une situation géographique exacte.

Ils auraient mis le nom du célèbre animateur espion tout le monde aurait compris! enfin presque...quoique au Zaïre ils jouent peut-être aussi à la chasse...au trésor!