Bioviva

Projet Bioviva For Life : offrir 1 million de jeux éducatifs aux enfants réfugiés du monde entier

Projet Bioviva For Life : offrir 1 million de jeux éducatifs aux enfants réfugiés du monde entier

Un enfant est un adulte en devenir. Offrir aux enfants des jeux éducatifs et conviviaux est un geste simple pour leur permettre de jouer, apprendre et partager. C'est aussi un moyen efficace de leur rendre - ne serait-ce que quelques minutes -  le présent acceptable. Aujourd'hui près de 50 millions d'enfants sont déracinés.
 
Bioviva propose d'offrir 1 million de jeux éducatifs aux enfants réfugiés à travers le monde dont 100 000 avant Noël 2017 ! Pour que cette opération soit rendue possible, la mobilisation des ONG, citoyens, entreprises et médias est indispensable. 
 Tric Trac
L'importance du jeu pour le développement de l'enfant  
 
Le jeu a un rôle moteur essentiel dans le développement et l'épanouissement de chacun. Chaque être humain démarre son apprentissage dans la vie par le jeu. Et le jeu, lorsqu'il est bienveillant, a cette capacité rare à donner ou redonner de l'espoir aux enfants en grande difficulté. Se livrer au jeu et à des activités récréatives est un droit inscrit dans la Convention internationale des Droits de l'Enfant (CIDE).
 
Le jeu permet également de créer des liens et d'ouvrir une parenthèse ludique dans un monde - les camps de réfugiés - qui n'est pas le leur. Enfin, le jeu peut pallier en partie l'absence de scolarité dont souffre l'immense majorité de ces enfants.

De vrais jeux de cartes éducatifs adaptés aux enfants réfugiés   
 
Bioviva a créé les jeux de cartes « Défis Nature » adaptés à deux classes d'âges (4-7 ans et 8-12 ans) dont l'objectif premier est de faire découvrir la nature, les animaux et de donner envie de les protéger.
 
Faciles à utiliser, ils permettent aux enfants de jouer en toute autonomie, avec ou sans leurs parents.
 
Les jeux sont édités majoritairement en arabe, principale langue lue dans les camps de réfugiés. Ils sont exclusivement fabriqués en France, éco-conçus et ne génèrent aucun impact environnemental négatif. 

Une diffusion par des ONG implantées dans des camps de réfugiés en France et dans le monde  
 
De nombreuses ONG ont accueilli avec enthousiasme le projet et se sont déjà engagées à distribuer :
• 500 000 jeux par l'ONG The Syria Trust for Development en Syrie (l'une des premières à arriver sur les villes débarrassées de Daech).
• 100 000 jeux minimum par l'ONG turque Anne Meclisi pour diffusion sur la totalité des camps de réfugiés en Turquie.
• 19 000 jeux par l'ONG SOS Chrétiens d'Orient pour diffusion en Syrie, au Liban, en Irak, en Jordanie, au Pakistan et en Egypte.
 
Pour le moment, 50 000 jeux sont financés et ce n'est qu'un début !
 
Une première fabrication déjà lancée grâce à une mobilisation sans précédent  
 
Bioviva a décomposé la chaîne de la valeur et a identifié 5 besoins principaux afin d'atteindre l'objectif de production d'1 million de jeux :
• du papier, du carton et de l'encre à base végétale ;
• une expertise en création de jeux éducatifs ;
• du transport (camion-bateau-avion) ;
• du savoir-être (la raison d'être de Bioviva) ;
• du faire-savoir (en omnicanal).
 
En rationnalisant tous les coûts, en s'entourant de partenaires travaillant gracieusement ou à prix coûtant (imprimeur Graphot, papetier Arjowiggins Creative Papers, agences de communication Kaliop et Entre nous soit dit, Kompass, Ip Stream, Solutek, Excellents Excédents), mais aussi grâce au soutien financier d'institutions (les Fondations MMA des Entrepreneurs du Futur, BNP et Club Méditerranée), les premiers jeux pourront sortir début décembre au prix unitaire de 0,50 €.
 
Avec 500 000 €, Bioviva pourra donc offrir 1 000 000 jeux ! 
 
Aller plus loin grâce à la mobilisation de tous 
 
Ce projet a besoin de toutes les voix et de toutes les volontés. Chacun peut y participer à sa façon, en fonction de ses possibilités et de ses envies :
 
Des médias pour faire connaître le projet au plus grand nombre
 
Afin de consacrer 100 % des moyens humains et financiers à la fabrication et à la diffusion des jeux, aucune publicité payante ne sera faite. Bioviva For Life a besoin des médias pour relayer le projet auprès des Français et faire appel à leur mobilisation et générosité. 
 
Des dons financiers de particuliers ou d'entreprises
 
Le projet Bioviva For Life est hébergé par la Fondation Agir Contre l'Exclusion (FACE) et permet aux particuliers donateurs de bénéficier d'une réduction d'impôt égale à 66 % des sommes versées (75 % dans le cadre de l'IFI) et aux entreprises d'un taux de réduction fiscale de 60 % de l'IS.
Faire un don : 1€ = 2 jeux
Devenir une entreprise mécène : Soutenez le projet en abondant les dons

 
Des ambassadeurs pour afficher son soutien au projet 
Devenir ambassadeurs de Bioviva For Life en diffusant massivement le #Games4Refugees sur les réseaux sociaux.
 
Le site dédié Bioviva For Life   
Le compte Twitter
La page Facebook Bioviva For Life 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (2)

Default
jlamouche
jlamouche
Super projet !
Bioviva
Bioviva
Merci beaucoup !