Docteur Mops

"Privacy no limit" jusqu'où iront-ils ?

"Privacy no limit" jusqu'où iront-ils ?

Après le magnifique "Privacy" de Reinhard Staupe que l'on pensait qu'il eut atteint des sommets dans le party game überfunny de la détente avec plein de coquinerie chafouine dedans, voici "Privacy No Limit" où les frontières sont désormais complètement explosées.

Pour résumer, "Privacy" c'est une adaptation de "action-vérité" transformé en "vérité-vérité".

Mais quelle vérité ? Celle de l'univers ? Du sens de la vie ? Mais non voyons... La vérité de la grosse rigolade en slip façon réality-TV avec du trash et une différence notable puisque c'est vous qui allez jouer le rôle du beauf cette fois.

Allez, je vous donne des exemples choisis pour ne pas choquer le public :

- J’ai déjà acheté un sex toy.
- Je suis prêt(e), pour 500€, à faire l’amour avec la personne située à ma droite.
- J’ai déjà menti à mon patron pour nuire volontairement à un(e) collègue.
- Je me suis masturbé(e) dans les 3 derniers jours.
- J’ai déjà pété en faisant l’amour.
- J’ai déjà mangé des aliments pour animaux.
- Pour survivre, je serais prêt(e) à manger de la chair humaine.

Ouaaaah ! Comment vous allez pouvoir dépasser vos limites ! Imaginez la gigantesque marade qui se profile !

Pour survivre, je serais prêt à jouer à "Privacy No Limit". Pour sûr. Sinon...

Reinhard Staupe lors de l'affaire "Kunterbunt"vs "Dobble", disait que l'idée de "Kunterbunt" était la meilleure qu'il ait eu. C'aurait été terrible que ça tombe sur "Privacy"...

"Privacy No Limit"
Un jeu de Reinhard Staupe la déconne
Publié par Gigamic la poilade
Distribué par les mêmes
Pour 3 à 12 joueurs d'au moins 18 ans à cause qu'on va parler zizi trop rigolo
Disponible là maintenant pour 20€ de pur grâce

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (20)

Default
Richard
Richard

Ce qui me plait dans ce jeu, c'est qu'avant, je n'avais pas d'exemple pour illustrer la catégorie "crétin-crétin".

Merci Monsieur Staupe.

Swap
Swap

Monsieur Vidberg, vous ici ?!? ^^

Je vous croyais en pleine séance de dessin, ceci explique que nous n'ayons pas encore eu droit à un dessin aujourd'hui..

flashsolaar
flashsolaar

Les 2 Monsieur Goupil ! Je suis ambidextre... héhéhé :)

Fred

goupil
goupil

Monsieur flashsolaar, lequel de Messieurs Martin Vidberg et Naok considéreriez-vous comme votre voisin de droite ?

naok
naok

Pff..!! Trop facile, Mr flashsolaar!!.. En passant simplement un fer à repasser bien chaud, position coton, sur mon écran, j'ai bien eu le temps de voir apparaître les mots suivants : oui oui oui oui oui oui non. Hé hé!! Non. Ce n'est pas à un vieux singe qu'on apprend à faire des grimaces.. :o)

Par contre, maintenant, j'ai plus d'écran.. X(

flashsolaar
flashsolaar

Salut !

oui

oui

oui

oui

oui

oui

non

Vu que ça doit rester secret, je poste en invisible... ;)

Fred

Martin Vidberg

Vivement la prochaine réunion du jury de Cannes :)

Merle
Merle

Monsieur Swap

c'est justement par professionnalisme qu'un journaliste doit dénoncer/défendre un point de vue. Et c'est le rôle que joue ici le Docteur Mops. Maintenant, les goût ludiques du Docteur ne nous étant pas inconnus,à chacun de se faire sa propre opinion.

PS : et un peu d'humour n'a jamais fait de mal.

Monsieur Phal

Cher Monsieur Swap,

Ha mais si on aime le Pipi/zizi,l'article ne nous trompe pas sur la marchandise et on se précipite. Oui. "Maintenant, à voir certaines TT-TV, je me demande si ce jeu, certes très limité culturellement (mais ce n'est pas le but recherché), n'a pas toute sa place au sein de votre ludothèque.." et cette phrase est pleine de respect pour l'auteur et l'éditeur du jeu. Oui. Beaucoup plus que la tranche de rigolade du Docteur Mops :o)

Docteur Mops
Docteur Mops

Cher Swap. Laissez moi réfléchir deux secondes... Oui il le méritait.

Professionnellement parlant bien sûr.