Docteur Mops

Pina Pirata, le nouveau Vaccarino

Pina Pirata, le nouveau Vaccarino

Tout le monde connaît le « Uno » et tout le monde aime jouer au « Uno ». Cette version commerciale du fameux « Huit Américain » sait séduire à la fois par son côté primesautier où les joueurs tout en essayant de se débarrasser des ses cartes va se laisser porter pas des rebondissements à répétition tout en posant quelques embuches à leurs voisins de table.

Default

« Pina Pirata » sachez-le est un exercice de style autour de ce principe de défausse. Alors on pourrait suivant cet énoncé croire la chose un peu vaine voire désuète. Ce serait oublier un indice parlant à savoir le nom de l’auteur : Donald X. Vaccarino.

C’est en effet le créateur de « Dominion » qui s’est penché sur le sujet avec l’envie d’y mettre sa patte personnelle et c’est bien elle qu’on va retrouver ici et qui va donner sa saveur particulière à ce plat si populaire.

Gardons l’objectif initial : se débarrasser de ses cartes en les jouant de telle sorte que celle que nous posons possède une caractéristique commune avec celle qui a été posé précédemment.

Dans « Pina Pirata », les cartes représentent des animaux pirates. Il en existe 10 différents. Chaque pirate existe en exemplaire unique sur une carte puis associé à chacun des autres pirates, un à un, sur les autres cartes.

Default

Chaque joueur reçoit 8 cartes de départ et c’est parti mon kiki. Un joueur vient de jouer une carte juste avant vous, vous pouvez en jouer une de votre main si elle fait apparaître un des deux (ou du seul) pirates visible. Le premier qui n’a plus de cartes en main rapporte la manche.

C’est simple et c’est idiot. Et si ce n’était que cela ce serait même complètement idiot !

Même si la première manche commence ainsi, histoire de se mettre en bouche, le vainqueur de celle-ci va piocher deux cartes spéciales. Des cartes différentes de celles du jeu de base… Des cartes lois avec d’un côté une nouvelle règle de jeu et de l’autre un morceau d’une carte au trésor. Si vous êtes pressé, rien ne vous empêche de commencer avec des règles spéciales. Il existe plusieurs modes de jeux…

Default

Comme c’est le vainqueur de la dernière manche, il regarde les deux nouvelles règles, en choisit une qu’il pose visible et qui va s’appliquer immédiatement lors de la manche suivante. L’autre, il l’a garde pour lui, c’est une récompense. Sachant que la carte au trésor est complète avec 4 cartes, il faudra donc remporter quatre manches pour gagner la partie.

Alors là tout va basculer ! Mais pas d’un coup. Une deuxième carte loi s’appliquera à la deuxième manche et ainsi de suite. Au fur et à mesure que la partie va avancer, de nouvelles règles vont débouler en cascade, certaines formant des combinaisons de plus en plus tordues avec les autres.

Default

Certain Pirates pourront devenir des jokers, d’autre ne seront plus ce qu’ils sont, … Il en existe 40 différentes dans le jeu.

Du coup le petit jeu rigolo simplet va devenir de plus en plus tordu.

Èvidemment, nous sommes loin de « Dominion » même si l’idée de combinaison de cartes est bien présente. « Pina Pirata » reste un jeu défouloir, un peu chaotique et générateur d’une ambiance bon enfant. On commence par se demander pourquoi on a accepté de jouer à ça et puis la tension monte progressivement et les coups bas pleuvent.

Celles et ceux qui ont apprécié « Le Roi des Nains » de Bruno Faidutti devraient se sentir en terrain familier. Si vous aimez les jeux de cartes nerveux et idiots, il n’y aura plus qu’à trouver quelque chose à grignoter et à boire et c’est parti !


« Piña Pirata »
Un jeu de Donald X. Vaccarino
Illustré par Igor Polouchine, Sylvain Guinebaud
Publié par Iello
2 à 6 joueurs
A partir de 7 ans
Langue de la règle: France
Durée: 30 minutes
Prix: 15,00 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (7)

Default
duinhir
duinhir

Assez déçu par ce jeu, les illustrations sont très belles mais nuisent à la lisibilité. Le jeu manque franchement d'interêt et les règles deviennent rapidement injouables... vraiment déçu :/

frederic.moulis

Après le deck-building, le deck-emptying

Jahz
Jahz

Ben en fait nous c'est déjà comme celà qu'on pratique le Uno, lorsqu'un joueur pose un 0, il peut au choix échanger son jeu avec un autre joueur OU inventer une nouvelle règle (soumise à l'approbation de tous les joueurs).

On limite à 3 le nombre de règles inventées actives à la fois.

Le jeu devient alors vraiment incroyable parfois :) et ça stimule l'imagination ! On s'inspire souvent du lieu où on joue, d'un évenement du jour, de ce qu'on a mangé, d'autres jeux, etc...

foogyboy
foogyboy

Les illustrations sont de toute beauté :-)

SalseroDelMundo

Essayé ce jeu chez la frangine dernièrement et il m'a beaucoup plu. Fera partie prochainement de ma ludothèque. Assurément !! :-D Décidément ce Vaccarino a bien + d'un tour dans son sac !

bouqoss
bouqoss

Il y a aussi un p'tit coté Fluxx avec les changements de règles en cours de partie me semble-t-il.

XofMdS
XofMdS

Laa première manche se joue avec déjà 2 règles piochées.