Jeux Viens à Vous

Paris est Ludique 2018

Paris est Ludique 2018

Préambule 

L'année dernière, à ma venue à Paris, j'y avais été choqué d'y voir dans un beau quartier, des dizaines de tentes, de sdf.
La misère que j'y avais côtoyé il y a 15 ans y était accentuée. 
Cette année encore, ce fût l'une des premières choses que j'y vis en arrivant et la dernière par mon covoitureur, indien, père de famille et travaillant 10 heures par jour sur des chantiers,il avait décidé de quitter Paris à cause de cela. 
Il n'en pouvait plus de cet atmosphère. 

Pour les joueurs, Paris est ludique est un moment joyeux, agréable, où ils oublient tout le reste. 
Mais en tant qu'infirmier, passant parfois d'un jour à l'autre d'un escarre à une table de jeu, je ne peux pas faire abstraction de cette misère malgré le bon moment qui va se dérouler au festival. 
Peut être faudrait éviter d'en parler pour certains, peut être faudrait t-il en parler de manière plus politiquement correct.
Peut être.... 
Mais j'ai décidé de traiter le sujet de manière cynique et burlesque à la fois. 
Le narrateur, arrive à Paris et se compare à un gaulois envahi, il se réfugie dans le dernier lieu protégé, le village de Paris est Ludique, afin pense t-il d'échapper à cette misère. 


Pour ma façon de parler des joueurs, elle est faite avec amour, passion, c'est parce que je créé une relation avec eux au fil de mes explications, des parties, 
Je ne fais pas une simple explication, comme je ne fais pas un pansement sans parler à mon patient. 
Je m'adapte, j'improvise, j'y mets le ton, le sourire, la vanne parfois, et les gens s'amusent, rigolent et me vannent à leur tour. 


A Strasbourg, j'y ai rencontré une femme me rappelant que je lui avais déjà expliqué des jeux sur 2 festivals et elle m'attendait sur Paris est Ludique. 
Une boulangère, le lendemain du festival me demanda comment c'était passé mon week end alors qu'elle me rencontrait dans la rue. 


Mr Ludovic Chatillon (ludodelaludo), ludothécaire à Pechbonnieu de son état y voit de la haine. 
Il voit de la haine partout chez moi, je dois suer  la haine d'ailleurs... 
Il voit de l'ambition et de la haine. 
Je cite : 

" plein d'a priori négatifs et malsains."
"après la lecture de ses écrits (racisme, machisme, irrespect des autres, condéscendance....)"
" je ne crache pas sur les gens à tout bout de champs, je peux encore me regarder dans une glace."
"vous écrivez le nez sur votre nombril, vous posez des questions à des gens (du milieu), en dirigeant les réponses qui vous sont faites. "
"la réaction puérile de ce monsieur qui se prend pour ce qu'il n'est pas, c'est à dire quelqu'un d'important aux yeux des autres. "


Laissons le voir ce qu'il  a envie. 

 


Eh oui , on a le droit de trouver Paris laide, et de constater qu'elle est malheureusement emplie de pauvreté, reprenez mon article de l'année dernière c'est déjà ce qui m'avait choqué. 
Allez faire jouer pendant que des gens dorment dehors... 
Certains n'ont peut être pas envie de le voir ce privilège mais j'avais besoin d'en parler. 
Non, Paris n'est pas une ville magnifique, (pour y avoir vécu), la détresse, la pauvreté, l'odeur du métro, les malades psychiatriques qui errent dans les couloirs du métro... 
Paris est une ville tentaculaire qui retient ces malades, ces pauvres pendant que certains s'amusent et jouissent des beaux quartiers .
Non je trouve pas beau ce que j'y vois et les jolis monuments n'y changeront pas... 
Nous ne regardons peut être pas les mêmes choses quand nous y marchons.

 

 



Paris est ludique c'est dans un premier temps pour nous provincial devoir venir à Paris.

Et avouons le pour la majorité d'entre nous c'est un calvaire.

Embouteillage, hôtel, place de parking et café hors de prix, odeur suburbaine, ville particulièrement laide et sale, affichant sa misère par l'alignement de tentes sans domicile fixe....

Avouez le, je ne vous donne pas vraiment envie de continuer, n'est ce pas? 

Le seul moyen d'y échapper un peu a été tels des petits gaulois de nous enfermer dans un petit village ludique au fond du 12 ème arrondissement. 

Il nous faudrait tenir le lieu jusqu'à dimanche 18h, puis l'abandonner aux Ro(u)mains. 

 

La traversée de jusqu'à Paris

Il m'aura fallu 3h30 de ma Burgondie afin d'atteindre les terres du festival Lutèce est druidique , Paris est ludique. 

Un chanteur d'Opéra m'emmena jusqu'à la capitale, une belle façon de voyager et de parler d'histoire, de Shadi

Torbey, d'opéra, du jeu, de l'art et des émotions que celui-ci procure. 

Un artiste, un vrai, qui m'a conforté dans mes interrogations sur la question de ce que doit être l'art. 

Parfois le covoiturage vous permet de réelle belle rencontre.

 

Souhaitez-vous prendre votre Revanche ?

Arrivant avant mes colocataires du week-end, je pris une pause au nouveau Bistrot ludique de Paris, La Revanche.

Un lieu ouvert depuis 2 mois, Avenue Daumesnil, un endroit plutôt classe, propre, avec des gens sympathiques, avec de bonnes tartines végétariennes.

Seul le café à 3 euros m'aura fait tiquer... le double de la province... Ah Paris.... mieux faut presque s'enivrer que s'encaféiner! 

J'en profitais pour interviewer le patron du lieu, un homme ma fois plutôt sympathique et qui vous permettra de bientôt découvrir l'endroit.

 

Tric Trac

 

Samedi, une résistance de 10 heures face à l'ennemi joueurs

Bien souvent, les gens pensent qu'animer est un métier  facile et amusant.

Faites 10 heures d'animation sous le cagnard et nous en reparlerons.

Premier règle : Ne pas parler du figh... S'hydrater! 

Seconde règle : Mettez l'ambiance à vos tables afin que les joueurs s'amusent avec vous, le temps ne passera que plus vite. 

 

Pour un petit village résistant aux envahisseurs ludiques, je dois avouer que nous avons été pris d'assaut dès 10 heures le matin par des hordes de sympathiques joueurs.

CIV : Carta Impera Victoria était donc fort à propos afin de rester dans le thème de l'antiquité. 

Rémy amy, l'auteur y présentait son premier jeu avec enthousiasme.

 

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac

 

Le second jeu que j'animai était Atlandice, un jeu qui sortira en septembre.

Un petit jeu de majorité avec du draft de dés dedans. 

Les joueurs aiment découvrir en avant première les jeux encore dans les cartons.

 

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac

Le second prototype, Sentinels d'Eric Jumel arrivera en octobre, d'un esthétisme surprenant pour un éditeur comme les Ludonautes, Sentinels à semblé particulièrement plaire aux joueurs s'y frottant.

 

Tric Trac

Tric Trac

 

Bien évidemment Colt Express était lui aussi de la partie, avec l'arrivée prochaine des minis extensions.

 

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac

Une belle partie de Colt Express
 

Serais-tu de Thai à tout manger? 

Après une dure journée et les ennemis joueurs repoussés, les professionnels se retrouvaient pour un pot local (l'existence d'un jeu de mot ne serait que pur coincidence) 

Une dure journée, quelques bières gratuites et des petits fours rendent n'importe quel professionnel à jeun complétement joyeux et bavard.

Pour répondre à ce problème, la soirée s'acheva dans un restaurant thailandais  en compagnie notamment de François Hotton d'Haba et de Juan Rodriguez.

Rapidement le restaurant ressembla vite à une soirée privée de Paris est ludique, grâce à l'arrivée d'une nouvelle horde :  la joyeuse Team Gigamic menée par leur chef David.

 

Dimanche  : Manche

La seconde journée sera elle aussi très chaude, non par la présence de belles joueuses venant occupées nos tables de jeux, mais bien par la température et un vent soulevant les cartes cartes de CIV et de Sentinels.

Cela n'empêchera pas pour certains de garder la classe comme Florent Toscano

 

Tric Trac

 

Le dimanche sera l'occasion de rencontrer des joueurs complétement différents : 

-Une tablée où le seul mâle de la table tente d'anticiper chaque point de règle lors de mon explication, il ennuiera même sa propre copine qui lui lâchera un salvateur : "Laisse le expliquer"

-De jeunes enfants quelques peu impatients de tout connaître de CIV

-Un groupe de jeunes gens sympathiques, plutôt joueurs de jeux d'ambiance et tentant de s'aventurer dans du plus lourd et

qu'il faut accompagner tout le long de la partie

-Un groupe de filles très sympathiques mais qui n'aura retenu aucune règles 

-4 filles, 2 garçons ne se connaissant pas et qui durant 1 heure s'éclateront à se vanner comme de vieux potes, à rigoler ensemble autour d'Atlandice. 

Ils m'auront permis de passer un très bon moment.

 

Tric Trac

Tric Trac

 

Tric Trac

Dominique Breton, dit Ze blatte vient essayer Atlandice

 

Et voilà, le festival se terminera finalement rapidement.

Il me faudra alors quitter rapidement la Capitale dévastée par cette horde de joueurs. 

Un festival qui attire parisiens, banlieusards et provinciaux venant parfois de loin. 

Merci aux organisateurs, au Ludonaute pour leur nouvelle confiance, merci à Alexandre Droit pour Dream on, et merci à vous les joueurs bienveillants qui venez passer un bon moment avec nous les animateurs ludiques professionnels! 

 

Et voici encore quelques photos  :

 

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac


 

 

Pour ceux qui souhaiteraient soutenir mes entretiens ou mes reportages, voici ma page tipeee,  même un petit geste fait plaisir et vous pourrez contribuer à d'autres interviews réalisés sur des festivals (Cannes, Paris est ludique, Essen...) : 

Ma page Tipeee 

 

Merci à mes Tipeeeurs de me soutenir  : Arnaud Urbon, Bruno Faidutti, Emilie Thomas, Nicolas Soubies ,Virgile De Rais, Pierre Rosenthal, et Ludikam! 

Pour ceux qui souhaiteraient découvrir les précédents entretiens, mes animations ou suivre ma page facebook  : 

Jeux Viens à Vous

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

96Je n'aime pas

Commentaires (124)

Les commentaires sont fermés.
Vous pouvez désormais uniquement lire, liker et disliker les commentaires.
Tomfuel
Tomfuel
bon .. et ils en pensent quoi les Ludonautes de l'eclairage de cette publication dislike-record ? ^^
eldarh
eldarh
Etrangement, ce texte me fait penser à une chanson de Mickey3D.

L'autre jour à Paris, j'étais seul à me demander
Quand c'est qu'on va rentrer
La fureur et le bruit m'enfument la pensée, je ne peux supporter
2, 3 jours à Paris, me suffisent à retrouver, le dégoût de la ville
A quoi bon le nier, mon nid est bien ici, je ne peux le cacher.

C'est plus simple, qu'il n'y paraît
Beaucoup plus simple, que d'essayer de se noyer

Au début de la vie, aucun de nous ne sait, ou ne peut décider
De vivre en autarcie, personne n'a choisi son statut d'oppressé
Au-delà de nos pieds, de nos bien tristes villes, existent d'autres vies
J'aimerais bien aller un jour m'y promener, et pouvoir en parler.

C'est plus simple, qu'il n'y paraît
Beaucoup plus simple, que d'essayer de se noyer
C'est plus sain, que la nausée
Beaucoup plus sain, que d'essayer de se noyer dans la foule.
MedjesfromCPC
MedjesfromCPC
TL;DR :

Comment pouvez vous jouer alors que des millions crèvent de faim ?
Moi chuis infirmier, Je comprends la misère du monde.
J'ai expliqué des jeux.
Y'a des visiteurs biens, d'autres chiants.
Je connais des "peoples" du monde ludique !
Mot de la fin: "Paris est une ville tentaculaire qui retient ces malades, ces pauvres pendant que certains s'amusent et jouissent des beaux quartiers ." = Je vous crache à la gueule vous qui jouez et ne pensez pas aux défavorisés, n'oubliez pas de me filer de la thune sur Tipeee.
Jeux Viens à Vous
Je ne crache pas à la gueule puisque je suis justement sur le festival.... Je pense qu'il ne faut pas oublier la chance qu'on l'a.
En tout cas acceptez de voir que l'on a cette chance.

Peut être certains ne veulent pas la voir.
MedjesfromCPC
MedjesfromCPC
Mais très cher, je la vois parfaitement, car je suis aussi animateur occasionnel, et que j'ai moi aussi eu la chance d'animer sur PEL.
Cependant, même en m'échinant à voir un autre sens à votre phrase, "une ville qui retient malade et pauvres pendant que d'autres s'amusent et jouissent", je n'arrive qu'à saisir un coté moralisateur et surtout accusateur envers ceux qui jouent. D'où mon "je vous crache à la gueule", qui tente d'expliquer le ressenti que j'ai de votre texte. Certes, le terme est un peu violent, j'aurai pu peut être mettre un "honte à vous", mais je cherche moi aussi à avoir un impact un peu plus puissant au travers de mon texte.
Jeux Viens à Vous
Si je moralise, je me moralise moi même alors vu que j'y suis...
Peut t-on regarder notre société et nos actions que l'on appelle cela être moralisateur?
Est-on accepté de ne penser qu'au jeu sans parle d'autres choses?
D'être en somme politiquement correct afin de pas blesser le joueur qui ne veut pas que l'on précise ce que l'on a vu à Paris?

Bizarre en somme...
sebduj
sebduj
C'est quand même assez exceptionnel cette façon de toujours mettre les autres en cause sans jamais réfléchir à ton propre manque d'à propos.

La misère est partout. Elle est même dans mon petit village. Elles est plus grande à Paris car tout est plus grand à Paris.

Faire des clichés, des raccourcis réducteurs sur des sujets graves n'est pas politiquement incorrect, c'est absurde. Cela nuit à la qualité d'un site internet que nous aimons tous et qui s'appelle Tric Trac. C'est pour cela que ton article a un record historique de dislike.

Nous aimons Tric Trac, pour la plupart, nous aimons y venir nous détendre (oui, il y'en a qui y travaille). Nous aimons lire des articles de qualité sur notre passion. Pour certain, nous aimons y venir pour oublier, aussi, les durs réalités du quotidien. Est-ce mal de vouloir se détendre? Est-ce mal de vouloir du positif en se réfugiant dans le jeu? Est-ce mal de vouloir oublier quelques instants les malheurs du monde? Si tu souhaites écrire un article sérieux sur ces sujets, fais-le ! Mais oublie les raccourcis, les maladresse, les fautes de frappe, les clichés, les agressions visant des personnes en les nommant et en indiquant leur lieu de travail ! C'est inadmissible !

Pour ma part, je me bats bien souvent pour aider les autres, leur venir en aide. Je suis extrêmement malheureux quand je vois des sans abris. Ca me brise le coeur. Tellement que j'ai besoin de sortir de ces malheurs pour pouvoir avancer. Ce n'est pour autant que je les ignore. Il me semble que les choses sont blanches ou noir pour toi. Que tu veux réfléchir mais que tu ne le fais pas assez que pour comprendre la complexité des situations et des gens. Que tu as toujours la faiblesse de croire que tu as un avis définitif sur les choses et les gens en quelques regard. Ca m'est devenu insupportable et tes interviews me sont devenus insupportables aussi. Je ne regarde pas l'introduction que tu avais vu car je ne veux pas lui donner d'importance. Juste que tu me considérais comme froid ou distant?? Un truc du genre. On ne se connaissait même pas. Mais tu où un gars que je ne connais pas me juge aussi durement???

J'écris ceci afin d'essayer d'aider à ce que Tric Trac continue de passionner et que d'autre trop mauvais articles ne viennent participer à un manque de qualité globale..... C'est probablement maladroit mais au moins, c'est ma contribution...
ludodelaludo
ludodelaludo
C'est cool d'avoir son nom et sa profession sur un article qui détient un record du coup !^^
Jeux Viens à Vous
Sebduj
Je répète ce que je viens de dire : Si je moralise comme vous dites, je me moralise moi même alors vu que j'y suis...

Ai je dis que la misère n'était qu'à Paris?
Vous lisez ce que vous avez envie de lire et qui n'est pas écrit.
Je dis que cela fait 2 ans que je reviens àParis et la misère que j'y vois me choque.
Est ce mal que de dire cela?

Ai je dis qu'il ne fallait pas jouer, ne pas se détendre?
A AUCUN moment je dis cela, je dis juste que de mon voyage c'est l'une des choses que j'ai retenu de tout mon week end,
En quoi cela est ce inadmissible que d'avoir retenu cela?

Je ne cesse de dire que je n'ai pas d'avis définitif sur les choses et les gens et que c'est pour cela que je fais notamment les entretiens, où j'indiquais que j'avais dépassé mes aprioris sur toi. Je reconnaissais mon apriori , tu souhaites également me reprocher cela?
Car des aprioris que tu le veuilles ou non, on en a tous, dire le contraire c'est se mentir à soi même.

Quand je rentre dans une chambre d'un patient, j'ai un apriori sur lui, il en a un sur moi. Tout cela en quelques dixièmes de seconde.
Ca été prouvé .Mais après on avance. On va vers l'autre.
Chaque fois que je vais vers quelqu'un, je commence par un apriori négatif ou positif mais effectivement c'est un apriori comme lorsque je vais dans un pays étranger.

Mais si les gens n'ont pas d'apriori et ne souhaitent pas que l'on parle autre chose que de jeu et du malaise que l'on a quand on arrive à Paris, alors ne me lisez pas.
MedjesfromCPC
MedjesfromCPC
Chouette, un débat !

1ere phrase de votre réponse: Faux. le Schtroumpf à lunettes habite au village, et ne moralise que les autres. On peut très bien moraliser les gens sans se sentir concerné. J'allais mettre au final que vous avez aussi raison, on peut moraliser les autres en se moralisant soit même, mais en général, quand on fait la leçon aux gens, c'est qu'on se sent déjà supérieur et qu'on a déjà "compris la leçon". De toutes façons, dans un cas comme dans l'autre, je vis vous répondre: "oui, et alors?".

2eme phrase: D'une, j'ai eu du mal à la comprendre, parce que il manque un "sans". De deux, oh oui, on peut regarder sans être taxé de moralisateur. Mais dans ce cas, il ne faut porter aucun jugement mais rester strictement objectif. Ce qui n'est pas le cas dans votre article. De trois, et je pense que c'est là ce que vous reproche de tout de façon un bon nombre de lecteur, c'est que ça n'a rien à faire là. Mélanger problème de société et jeux de société, franchement...

3eme phrase: encore plus incompréhensible. Est on accepté... Peut on accepter ? Doit on accepter ? Bref. J'accepte tout à fait de parler de problèmes de société. Rassurez vous, vous avez travaillé dans le médical, je travaille actuellement dans le social, nous pourrons échanger des visions de professionnels. Mais je me pose deux questions: 1) Le jeux de société ici n'est qu'un support, le vrai lien c'est le lieu de la manifestation versus les différences de niveau de vie et l'exclusion. Pondez moi un article en m'expliquant comment le jeu de société est lié au chômage, à l'exclusion, à la faim, à l'immigration... je vous attends là dessus. Et pitié, ne me pondez pas un poncif du genre : "comment peut on jouer/créer des jeux de société alors qu'il y a des personnes qui ont faim". 2) Venir parler de problèmes sociétaux sur un site dédié aux jeux de société, faut pas s'étonner des réactions derrière. Quel est le but ? Est on désengagé et indifférent si dans un article sur les jeux, la mode, un bouquin, on ne parle pas de la misère du monde ?
Jeux Viens à Vous
Medjesfromcpc
Pensez que je moralise si vous le souhaitez...
Que je vous dise non ou non, vous penserez que oui donc pensez ce que vous avez envie.
Il n'y a aucune qui phrase du type "C'est mal ce que vous faites" , Il n'y a aucun jugement contre qui que ce soit dans l'article à part contre la pauvreté.

S'il ne faut pas mélanger problème de société et jeux de société alors... je m'excuse de ce grand crime...et je vais me fouetter
Je comprends bien ce qui choque alors...
Et pourquoi cela n'aurait rien à faire là?
Moi c'est ce qui me consterne, que l'article ne plaise pas, qu'on est envie de lire autre chose, pas de soucis.
Qu'on soit choqué d'y voir que l'on parle de pauvreté parce que le festival pour mo ice n'est pas simplement le festival et les jeux mais bien TOUT le week end que j'y passe.
De mon départ à mon arrivée.
J'y vois de la misère, j'en parle, sans encore mettre quiconque au pilori et vous souhaitez y voir autre chose.
Tant pis.
sebduj
sebduj
2 choses importantes puis j'arrête de parler au mur:
- j'ai surtout écrit inacceptable pour avoir cité Ludo et son lieu de travail. Le reste, ce sont des maladresses d'une personne manquant de recul sur ce qu'elle écrit.
- je pense que les personnes gentilles et avenantes ont des à priori essentiellement positifs sur les gens qu'elles ne connaissent. Et dans le cas contraire, auraient la courtoisie de ne pas l'écrire.
Adieu, je vais appeler Shadi (cooooool, je connais un chanteur d'opéra, trop classe, la chance du bonhomme XD)
Jeux Viens à Vous
Il est toujours plus facile de penser que l'autre est le mur.
J'ai cité ce qu'il avait dit, si tout ce que j'ai repris de ces propos ne m'accuse pas de haine et d'ambition....

Pense que je suis méchant si tu veux car je cite mes aprioris négatifs parfois. Je le fais pour indiquer qu'au final j'ai final avec une bonne opinion de la personne.
Je ne vais pas parler de tous les aprioris positifs, ça n'aurait pas de sens dans le contexte de l'entretien.
Mais par contre le bien que j'ai ressenti après coup de l'entretien. Les entretiens sont toujours positifs au final.

Quelle courtoisie? Jai la sincérité que d'écrire que j'avais un apriori négatif mais que je suis passé au dela et qu'au final j'ai apprécié la personne.
En quoi est ce mal franchement? Au contraire c'est la mettre en valeur.

Ce n'est pas de Shadi Torbey dont je parlais ici mais d'un covoitureur que j'ai découvert le jour même. J'en parle car ce fut une véritable belle rencontre.
sebduj
sebduj
"Quelle courtoisie? Jai la sincérité que d'écrire que j'avais un apriori négatif mais que je suis passé au dela et qu'au final j'ai apprécié la personne.
En quoi est ce mal franchement? Au contraire c'est la mettre en valeur. "

Ce qui est mal pour moi, c'est que tu t'autorises en public à juger les gens.
Que tu changes d'avis sur une personne juste après avoir posé quelques questions par mail, même pas en rencontrant la personne.
Que parce que tu as posé quelques questions par mail, tu agis comme si tu connaissais la personne depuis des années.

Je ne te juge pas car je ne te connais pas. Tu es surement une personne bien. Mais via le monde virtuel qu'est internet, tu l'exprimes extrêmement mal.
Jeux Viens à Vous
Comme je l'ai dis, nous jugeons tous les gens, c'est l'une des choses que j'ai appris notamment dans le corps médical et je pense qu'il faut savoir l'accepter. Ne pas le renier. Et en parler.

A aucun moment, je ne veux sympathiser avec les gens, j'essaye même d'utiliser le vous, et je ne passe au "tu" que si on me le propose.
Des gens au final, dans la vraie vie tu n'en aucun que très peu, son conjoint, un ami très proche et c'est tout.
On vit toujours avec l'illusion de croire que l'on connait les gens. Mais malheureusement on n'a pas vraiment le choix. Parce qu'il est impossible de passer du temps avec tous de manière profonde et intime.

J'essaye par les entretiens d'apporter un petit quelque chose, un petit quelque chose de différent avec de l'humain dedans, on aime , on aime pas,ça ne me gêne absolument pas que les gens n'aiment pas.
Mais je fais cela depuis 2 ans, chaque semaine, sans demander quelque chose aux gens, je fais ça car ça me fait kiffer et que j'y apprends des choses sur moi, sur l'invité, sur la culture, j'ai écouter de la musique grâce à des invités, j'ai lu des livres, en bref je me suis enrichi .
J'essaye de transmettre modestement ce petit quelque chose.
Eh oui en tant qu'être humain j'ai un jugement sur les gens, quand je dis de quelqu'un que j'ai apprécié le moment ensemble , ce n'est pas que je le connais mais bien que l'échange épistolaire m'a été enrichissant et que j'ai appris des choses sur l'invité et que mon jugement (à tort ou à raison) n'est plus le même.
Peut être que je pense au final de quelqu'un et que c'est peut être un enculé. Peut être ai je un jugement négatif sur quelqu'un et qu'il est adorable.
C'est de la subjectivité totale. Mais il est impossible de faire autrement que de la subjectivité.

Les lecteurs sont assez intelligents pour le comprendre et se faire leur propre opinion par rapport à ce qu'ils lisent et se font d'ailleurs leur jugement propre!
Sur une simple interview également.
On a tous un jour juger un chanteur sur le texte d'une chanson, sur le film d'un réalisateur, voire sur le rôle d'un acteur!
C'est l'être humain qui est ainsi, je suis ainsi.

Peut être que je l'exprime mal, peut être mais j'exprime ce que je ressens, à ma manière, comme je le vis.
Je sais ce que je pense et mes idées, si d'autres veulent y voir de la haine et de l'ambition, bah tant pis, je continue ma route.
Tom Vuarchex
Tom Vuarchex
Ah? Se faire enculer et être adorable est incompatible ?

Ce troll vous est gracieusement offert par LIDJA Corp.™
mattfreeman
mattfreeman
Personnellement, monsieur jeuxviensàvous, j'ai l'impression que vous placer trop votre vie professionnelle, vos émotions dans cet article et les "ont dit" dans les autres, ce qui je pense, n'est pas du journalisme ou de l'interview. C'est ce qui vous perd, enfoncé par votre non-remise en question. Vous êtes sur la bonne pente pour créer la première gazette du type "closer" sur le monde ludique, peut-être est-ce maladroit ou est-ce que vous souhaitez pour vous faire remarquer ? si ce n'est pas le cas, ce serait bien de nous montrer autre chose de vous ? non ?
Jeux Viens à Vous
mattfreeman :
Oui je place de l'émotion dans cet article, comme je le fais toujours, c'est ma façon d'écrire, ceux à qui ça ne plaisent pas (et je peux le comprendre) peuvent tout à fait lire d'autres compte rendus plus ludique.
J'ai toujours dis que je n'étais pas journaliste.
Vous avez tout à fait le droit d'y voir du closer ou Mireille Dumas.
Encore une fois, on aime ou on aime pas.
Mais je pense aborder des sujets que d'autres n'abordent pas, autres choses que le simple jeu, des sujets plus graves, j'y crois depuis 2 ans et je continuerai dans cette voie.
Si je souhaitai me faire remarquer j'aurais été interviewé des gens qui ont potentiellement plagié, ça m'intéresse pas, il y a très peu d'actualité dans mes entretiens. je prends autant de plaisir à réaliser un entretien qui fera 400 vues qu'un autre qui en fera 15 000 . J'y ai même parfois trouvé des personnes plus touchantes.
Cela m'a juste embêter pour mes invités, quand ils y mettent beaucoup d'eux mêmes avec un long moment d'écriture, cela m'ennuie que certains n'aient pas été plus lus. Parce que nous parlions de sujets scientifiques, sociétaux, d'éducation populaire etc.... c'est dommage mais c'est ainsi.
Vous pouvez ne pas me croire, mais je ne vois pas de sensationnalisme dans ce que je fais. Ca ne m'intéresse pas.
mattfreeman
mattfreeman
merci pour vos réponses, en faite vous êtes juste un bisounours en manque de rencontre perdu dans un monde ludique insensible aux réalités de la vie ?
Jeux Viens à Vous
Vous vous faîtes bien l'idée que vous avez envie de moi monsieur.
mattfreeman
mattfreeman
Damned, le mystère reste entier... je n'aurais pas la réponse à cette question !!! :(
patriceL
patriceL
Quoi ? Chez toi le café est à 1,50€ ? ("la moitié du prix d'à La Revanche") tu te fais franchement arnaquer.... à 50m de La Revanche il est à 1,20€... Tu vois, dire que Paris c'est plus cher qu'ailleurs c'est surfait.... :-D
Mais à La Revanche, ce qui est à 3€ c'est 1 café + un droit d'accès et d'usage à une ludothèque de +600 jeux pendant 2 heures.... et là ça devient compétitif... ;-)
Paris te choque par la misère qui s'y dévoile en plein jour ?
Mais pourquoi cette misère est-elle moins visible à Dijon ou ailleurs ? Parce que les pauvres, les migrants et les fous n'y ont déjà plus du tout leur place ? Parce que Paris ne serait finalement que leur dernier refuge ?... Le dernier endroit ou survivre ?
Parce que Paris attire mais ne laisse pas repartir (ou alors ceux qui, outre l'envie, possèdent une situation sociale le leur permettant...) J'ose dire que c'est un luxe de quitter Paris et sa banlieue aujourd'hui.
Mais que sais-tu de ces personnes aujourd'hui ? As-tu pris le temps d'aller à leur rencontre dans Paris ? D'aller sur leurs lieux de vie (squatts, campements, foyers, cabanes, la rue,...) Pour comprendre ?
Pourquoi les malades psychiatriques errent-ils dans le métro parisien et pas celui de Dijon ? Ha bah parce qu'il n'y a pas de métro où se réfugier à Dijon quand on est à la rue... CQFD, le mieux est donc, pour ceux qui ne veulent pas voir, de partir dans des villes qui ne laissent aucun espace de survie à ces "inutiles" : loins des yeux, loin du coeur...
Ces malades psy j'en ai aussi rencontré à Marseille ou à Lille dans le cadre de mon ancienne vie professionnelle. On retrouve ces profils de personnes en grande détresse dans toutes les grandes agglomérations, Paris n'en a pas l'exclusivité.
Et sinon, au quotidien, dans ta vie de citoyen, hors l'activité qui te rémunère et te permet de vivre je veux dire, que fais-tu pour aider ces personnes ? Pour "ne pas faire abstraction de cette misère" comme tu dis ? Toi le "Gaulois" qui envahi Paris mais se réfugie dans le "village PEL" pour ne pas être envahi par les autochtones...
Alors oui, Paris n'est pas belle, en apparence du moins ! Nous sommes d'accord.
Mais si demain Paris "nettoie ses rues au karcher" pour redevenir belle pour ces "gaulois" qui viennent la visiter, que deviendront ces exclus, ces pauves et ces fous pour qui tu dit "ne pas pouvoir faire abstraction" ?
Es-tu prêt à leur proposer des lieux d'accueil dans la rue où tu habites pour permettre à Paris de "Partager la misère" ?
Jeux Viens à Vous
Je dénonce que la pauvreté existe pas de la voir.
patriceL
patriceL
Ce n'est pas la lecture que je fais de tes propos.
Mais tu ne réponds pas à mes questions ? Dénoncer c'st bien, agir c'est mieux...
Jeux Viens à Vous
C'est l'écriture que je fais de mon propos.

Ce n'est pas une morale sur ce qu'il faut ou ne pas faire contrairement à ce que veulent me faire dire les gens, c'est une constatation, une vision, une photographie d'un instant T .
Je ne dis à personne ce qu'il a a faire, chacun est assez grand pour cela.
patriceL
patriceL
Le problème c'est que quand on écrit pour les autres (ce qui semble être ton projet) il faut écrire pour être compris par les autres... pas par toi seul !
Tu dis avoir été (ou être encore) infirmier en psy : quand tu es amené a écrire des rapports sur des situations rencontrés dans ton cadre pro, je pense que tu le fais pour être compris par tes lecteurs, pas par toi seul... Pourquoi ne pas faire de même ici ?
Ta photographie donne à penser que tu ne vois pas de misère chez toi, que c'est "sale", "à fuir",... Alors oui tout est plus grand à Paris comme dit Sebduj, mais malheureusement elle est partout, plus ou moins visible et différente. Pourquoi la pointer pour dénigrer Paris ? Tu dis "ne pas pouvoir faire abstraction" ? Pointant du doigt par contraste ceux qui feraient abstraction... Mais ne pas faire abstraction c'est agir ! Encore une fois je te pose la question : Que fais-tu ?
Jeux Viens à Vous
Ai je dis qu'il n'y avait pas de misère où j'habite?
Encore une fois vous faites des suppositions entre ce que je dis et ce que vous imaginez.

Oui je trouve Paris sale, laide, oppressante et je ne suis en aucun le seul à le penser.
Oui j'ai été choqué par la misère que j'y vu s'installé depuis que j'y habité il y a 15 ans,
Si cela s'était apssé à Mulhouse, j'aurais dis la même chose, sauf que là ça se passe à Paris.
Je ne pointe personne, contrairement à ce que vous essayez de dire.
Je précise que je vois tout cela et que je vais aussi à PEL. Donc j'étais dans la même configuration que tout le monde.
Je ne dis à personne ce qu'il a a faire, chacun est assez grand pour cela.
patriceL
patriceL
Donc personne ne comprend ce que tu dis....
C'est dommage quand même... pour quelqu'un qui veut écrire des articles et appelle même à des soutiens financiers pour l'encourager à cela...
Que Paris soit sale, laide et oppressante c'est un autre débat parce que tu ne l'a pas décrite ainsi, tu l'a décrite par sa pauvreté insupportablement visible !
"Nous ne regardons pas la même chose"... Si peut-être mais pas avec le même regard...
Sinon j'ai un conseil pour les embouteillages et le parking hors de prix : les transports en commun
Pour l'hôtel : les auberges de jeunesse sont une bonne alternative...Je te conseille l'A.J Yves Robert qui accueille aussi l'association La Boite à Chimères tous les mardi soir.
Jeux Viens à Vous
Non j'ai bien écrit dans l'article mot pour mot que Paris était sale et laide,

Non ce n'est pas que pauvreté soit visible qui me gêne mais bien la pauvreté en elle même.
patriceL
patriceL
"...à ma venue à Paris, j'y avais été choqué d'y voir dans un beau quartier, des dizaines de tentes, de sdf.
La misère que j'y avais côtoyé il y a 15 ans y était accentuée.
Cette année encore, ce fût l'une des premières choses que j'y vis en arrivant et la dernière...,
Eh oui , on a le droit de trouver Paris laide, et de constater qu'elle est malheureusement emplie de pauvreté, reprenez mon article de l'année dernière c'est déjà ce qui m'avait choqué.
Allez faire jouer pendant que des gens dorment dehors... Certains n'ont peut être pas envie de le voir ce privilège mais j'avais besoin d'en parler.
Non, Paris n'est pas une ville magnifique, (pour y avoir vécu), la détresse, la pauvreté, l'odeur du métro, les malades psychiatriques qui errent dans les couloirs du métro...
Paris est une ville tentaculaire qui retient ces malades, ces pauvres pendant que certains s'amusent et jouissent des beaux quartiers ."
J'ai copié collé pour ne pas me tromper :
Deux fois tu évoques des "beaux quartiers" de Paris...
et pour le reste de tes descriptions liées à "sale et laide" TOUT est rattaché à la pauvreté, la détresse, les malades psy,...
Quand on écrit je me répète (c'est la base de la pédagogie ;-) ) c'est pour être compris par les autres.
Et puis si la pauvreté de "gènes" : AGIS !!! Fais quelque chose d'utile... Parce que sinon c'est que des conneries ! Parler sans agir... la base de l'inutile !
Jeux Viens à Vous
Oui je parle aussi de "beaux quartiers" et ? Ce n'est pas le cas qu'il y est des quartiers huppés également?
Cel n'enlève rien au fait qu'il y ait des sdf qui dorment aux pieds des beaux immeubles .

Il y a une virgule qui signie que ce n'est pas lié, je cite plusieurs choses : "Embouteillage, hôtel, place de parking et café hors de prix, odeur suburbaine, ville particulièrement laide et sale, affichant sa misère par l'alignement de tentes sans domicile fixe...."
Effectivement il y a des embouteillages, des hôtels, des cafés et des parking onéreux, une odeur peu supportable dans le métro, une ville laide et sale , et qui comporte énormément de misère.
C'est ce que j'y vois oui.

Je n'ai pas été compris, tant pis.
Mes intentions étaient là.

Encore une fois :

Je ne dis à personne ce qu'il a a faire, chacun est assez grand pour cela.
patriceL
patriceL
Désolé si je ne prend pas "la virgule qui signifie que..." pour argent comptant au regard du nombre de fautes d'orthographe, de grammaire, de participes passé inversés entre être et avoir... Il y a quand même de quoi ne pas se fier à une virgule...
Je veux bien passer sur ces fautes qui, outre piquer les yeux, génèrent contresens et incompréhensions, mais quand on veut me parler de l'importance d'une virgule, alors je me permet de les évoquer....
Tomfuel
Tomfuel
nan mais c'est le bordel a lire la prose de MrJVJ, faut remettre des mots à l'endroit, corriger la syntaxe pour donner sens à une phrase, faut même souvent venir avec sa brouette de mots pour boucher les trous et que ça veuille dire quelque chose ...
merde, c'est le bordel quand vous ecrivez Mr JVJ !!
on ecrit comme ça à la cambrousse ? j'crois pas car moi j'en suis (de la cambrousse)
zoukata
zoukata
Ah ah bien dit ! C'est du grand n'importe quoi. j'ai rarement vu autant de fautes de grammaire, de syntaxe, de sens dans un article. Faut qu'il arrête d'écrire, c'est nul à chier, ou qu'il prenne des cours d'écriture, ça existe et cela lui ferait du bien.
En plus, on est beaucoup à en avoir ras le cul de ses propos incompréhensibles et stériles. Mais il va continuer le bougre, ça lui fait de la pub. Ou alors c'est un grand maso, il adore se faire détester.
Vrine
Vrine
Ce qui est décrit dans cet article ne présente pour ma part aucun intérêt. Par ailleurs, quoi de plus stupide que de se permettre d'écrire un préambule où l'on commence par cracher gratuitement sur le dos d'une personne en particulier ( et sans la connaitre en plus! )? Franchement, ça donne pas envie de poursuivre ce pseudo article qui n'apporte rien et qui donne l'impression d'un Hors Sujet des plus réussi! Et puis ce qui est dit sur Paris, ce n'est ni plus ni moins que ce qui se passe dans toute ville de France. Alors pour l'originalité d'un écrit comme le vôtre, on repassera. Le nombre de" Je n'aime pas" juste au bas de l'article est franchement significatif! Alors par par pitié Monsieur-qui-a-vécu-dans-une-grotte-jusqu'à-présent, ayez la décence de supprimer votre torchon pour aller le pendre ailleurs. ;-)
Jeux Viens à Vous
Je ne crache pas sur cette personne, je rapporte ce qu'elle a dit sur moi, grande nuance.
Vous avez tout a fait le droit de ne pas aimer l'article.
Pit0780
Pit0780
Il n'empêche que c'est très puéril, et ça fait très amateur, ado, "rapporteur à la maîtresse".
Pit0780
Pit0780
Ce préambule est puéril et déplacé. J'espère que la modération fera le nécessaire.
Pit0780
Pit0780
Qu'on comprenne le (son ?) second degré et qu'on y adhère ou pas, il n'empêche qu'il n'y a pas grand chose dans cet article. Les 3/4 sont sur le fait que "Paris c'est naze", et le dernier quart sur des joueurs qui n'écoutent pas ou interrompent. En dehors de toute "polémique", c'est un peu un article de rien... ;) Je dis ça sans aucune animosité, je constate juste.

Les retours sur le PEL dans le forum Discutons Jeux sont nettement plus agréables, complets, précis et intéressants. Enfin... ça parle du PEL quoi.
Jeux Viens à Vous
Il y a exactement 8 lignes sur Paris.
53 sur le reste de l'article .
Pas de soucis si d'autres comptes rendus vous plaisent plus.

Parler de 55 jeux que l'on a testé m'ennuie profondément, les comptes rends pour la plupart m'ennuie vraiment; car on y voir la même chose.
Je tente d'y livrer une vision personnelle , que l'on aime ou pas.
ludodelaludo
ludodelaludo
Si votre vision peut rester personnelle et ne pas m'inclure dedans je préférerais.
Tomfuel
Tomfuel
huhu, ça c'est drôle Ludo, excellent a-propos !
^^
Pit0780
Pit0780
Sur TricTrac, je préfère parler de 55 jeux que de la misère sociale à Paris. Mais bon.
evavy
evavy
J'apprécie vos interviews que je trouve sympathiques et intéressantes mais je ne suis pas allé au bout de cet article dont je n'ai pas compris l'objectif. Si le but était de remuer les foules et provoquer, il est atteint au vu des nombreux commentaires hostiles. Pour ma part, je préfère l'oublier et passer à autre chose. Je suis toujours étonné par certaines choses. Tout d'abord, la vision de Paris par les non-parisiens. Le discours est toujours le même, un peu stéréotypé, insistant sur les points négatifs qui sont, il est vrai, indiscutables. Ensuite, l'empressement sur le net à réagir de façon agressive à un contenu qui dérange, au lieu de conserver une distance polie comme on le ferait face à face. Je n'ai pas aimé cet article mais je salue amicalement son auteur qui fait l'effort de déposer du contenu et qui a le courage de ses opinions.
Jeux Viens à Vous
Merci Infiniment monsieur!
emayotte
emayotte
D'un Manu(el) à un autre, le retour de bâton est en forme pour vous en ce moment, mais deux articles polémiques, à quelques jours d'intervalle, poussent forcement à la répartie.
Un peu de modération dans la forme et le fond pourrait être mieux perçu?
Courage
ludodelaludo
ludodelaludo
On peut toujours rêver...^^
Jeux Viens à Vous
Bizarrement, j'ai du mal à voir des sujets polémiques dans le jeu....
En politique internationale, dans l'éducation, en économie...
Mais aucune polémique pour moi dans le jeu! :-)
Peut être faudrait-il.... peut être....
ludodelaludo
ludodelaludo
Oui effectivement, vous avez du mal à voir les polémiques dans le monde du jeu de société, petits morceaux choisis de vos interviews :

Christophe Raimbault

"13) Toi qui a travaillé dans la presse ludique, par rapport au formidable tremplin économique que connaît le monde ludique, il y a forcément des rumeurs qui courent dont l'une avec Monsieur Phal qui a été accusé de nombreuses fois de décider de l'As d'or, d'être vendu à Asmodée et de mener le jury. L'année dernière c'est directement le patron de Iello qui a réalisé de nombreuses critiques envers le jury.

Hélène Graveleau, membre du jury et rédactrice en chef de Plato, magazine qui est la propriété de la société Megalopole, propriétaire également de Sit down, éditeur distribué par Atalia, vainqueur de l'As d'or enfant.
Bien qu'on puisse avoir une confiance dans la probité du monde ludique, crois-tu que celui-ci devrait faire preuve de plus de transparence et éviter les conflits d'intérêts afin d'éviter ce genre de rumeurs comme nous le demandons aux hommes politiques ou penses-tu que ces situations sont trop différentes pour les comparer ?"

Marcus

"11) Une question un peu délicate mais j'ai pu voir lors d'interview que tu n'avais pas de langue de bois donc je me permets de te poser la question. Croc me disait l'année dernière lors de son entretien qu'il avait été très en colère après toi lorsqu'il avait appris que tu n'avais pas essayé Time Stories en tant que jury mais que tu avais fait confiance à ce que t'avaient dit les autres membres. Ce qui avait crée une petite polémique dans le microcosme ludique.

Ton arrivée en tant que jury, apporte, je pense, une médiatisation auprès d'un autre public..."


Thierry Saeys

"7) Vous êtes un nouveau membre du jury de Cannes. Un prix qui a fait couler beaucoup d'encre, notamment l'année dernière par rapport au prix d'Unlock.
7 B) Le patron d'Iello avait eu des propos très durs à propos du Jury et notamment de Monsieur Phal qu'il accusait de faire du copinage. Que pensez-vous des différentes critiques post prix qui fusent chaque année ? Trouvez-vous cela humain ou cela vous semble-t-il parfois déplacé d'en arriver à de tels propos ?
7 C) Monsieur Phal est l'un des personnages phares du monde ludique, en général adoré ou détesté, voire parfois adoré en ON et détesté en OFF, tout ou presque lui a été reproché. Il lui a été reproché que c'est lui qui décidait de l'As d'or et que les autres membres n'avaient rien à dire. J'ai trouvé pour ma part cette critique quelque part offensante pour les autres membres du jury, leur retirant leur droit. Vous avez commencé la sélection pour Cannes si j'ai bien compris, quels ont été vos premiers échanges tous ensemble, et notamment avec Monsieur Phal ? Comment vous sentez vous dans ce groupe hétérogène composé de différents caractères ? Et comment comptez-vous faire entendre votre voix?"
Jeux Viens à Vous
Pour montrer qu'elles n'ont intérêt et bien souvent peu de justifications...
Merci de votre apport.
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur Jeux viens à vous,

Permettez moi de douter de vos intentions lorsque vous évoquez ces "rumeurs". :o) Tout comme lorsque vous choisissez des noms comme comme Aldébaran Geneste (par exemple) pour votre question "Si tu devais définir en un seul mot, oui un seul, ces personnalités du monde ludique ?" :o)

Que l'on soit bien clair, cet article comme vos interviews ne me posent pas de problème, je m'en contre-fous totalement même, mais là, l'argumentaire juste au dessus me donne envie de réagir :o) Utiliser ces "faits/polémiques/rumeurs/on dit" comme vous le faites ne les discrédite pas du tout. Surtout pas auprès de ceux qui sont passés à côté et qui trouve là un écho à des "histoires" qui leur avait échappé. Si vous voulez tordre le coup à ces "polémiques/rumeurs/on dit/faits" faites une enquête et un papier pour les démonter...
Jeux Viens à Vous
Mr Phal
Vous pouvez bien évidemment douter de mes intentions, mais et bien que je sois pas toujours d'accord avec vous sur tout, Je vous ai toujours défendu dans ce que je pouvais entendre sur vous parce que parfois cela va loin, et que je ne pense (à tort ou à raison) que vous soyez quelqu'un de mauvais. Et vous ne pourrez que trouver que des propos écrits ou oraux qui vont dans ce sens.
Ce qui ne m'empêche pas d'aller voir "l'autre" , l'ailleurs que l'on n'aime pas, que je n'aime peut être pas aussi d'ailleurs mais ce n'est pas l'important.
Interroger les positions qui sont les mêmes que nous m'intéresse moins, j'aime aller comprendre ce qui n'est apriori pas compréhensible.
Est ce que je passe à côté de certains de mes sujets parfois ?
Peut être, comme cela peut être le cas pour tous.
Est ce que certains trouvent un histoire à ces histoires?
Sincérement je ne crois pas, il suffit d'ailleurs de regarder le nombre de vues de l'entretien de la personne à laquelle vous pensez j'imagine.
Cela n'a pratiquement pas intéressé. Mais j'avais envie d'aller voir derrière la face visible, l'être humain derrière.
Il n'y a pas eu grand chose à tirer de l'entretien d'ailleurs, mais encore une fois ce n'est pas grave.
Je suis le premier à penser qu'une immersion dans le jury par exemple pour montrer ce qu'il s'y passe serait peut être une très bonne, pour voir qu'il ne s'y passe rien à part un débat sur des jeux de société .
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur,

L'immersion, les explications, cela a été fait et dit, depuis 15 ans, des tonnes de fois, par des tas de gens y compris par moi tous les ans... :o) La question ici n'est pas de me défendre ou pas. Peu m'importe. ce que disent les gens sur mon compte n'a aucun impact, n'a eu aucun impact. J'ai quitté ce jury quand j'ai décidé de le quitter (ou presque parce que je suis resté au moins 4 ans par affection pour certaines personnes dans l'organisation :o) ) Le propos ici est de dire que remonter ces histoires permet des montrer qu'elle n'ont pas d'intérêts, qu'elles ont peu de justification ne marche pas. Si votre intention est là, juste là, alors je vous dis que les conséquence ne sont pas celles là que vous escomptez. Vous faites juste écho à de la bêtise, de la pure bêtise :o) Et cela n'a rien à voir avec "allez vers l'autre" ou interroger l'autre sur des positions qui sont les mêmes que nous ou je sais pas quoi. Bref, ces références sont justes un peu foireuse à mon sens, et si vous vous demandiez pourquoi je n'ai jamais voulu répondre à vos questions, vous avez un semblant de piste avec mes 2 réactions ici :o)
Jeux Viens à Vous
Je parle d'une vraie immersion suivre les gens pas à pas, un peu comme "Les yeux dans les bleus" , qu'on aime pas le foot, peut être que cela vous donnera de ce que veux parler.
Je ne crois pas qu'elle est eut, à ma connaissance, il y avait eu un reportage par une grande chaîne je crois mais c'est tout.
Que les choses aient des impacts ou pas, elles existent.
J'entends votre propos, et je le comprends même, mais comme ceux qui pensent qu'il ne faut pas parler avec le front national , je pense au contraire qu'il faut aller vers tous et tout propos, à tort peut être comme vous le pensez.
Et cette démarche d'aller voir ce qui peut sembler de la bêtise, je veux la garder car nous pensons tous qu'un sujet peut être une bêtise, sur tous les sujets qu'ils soient sociétaux, politiques, ludiques etc... et peut être que demain notre position évoluera.
J'imagine bien que sur ce sujet, la votre n'évoluera pas mais c'est un principe que j'ai (à tort ou à raison encore une fois).
Les entretiens avec mes invités m'ont parfois fait changé d'opinion ou en tout cas fait "douter".
Vous savez, mes invités ont toujours eu le droit de ne pas répondre aux questions que je leur posais ou de les éluder à leur manière, et surtout de ne pas être d'accord avec moi.

,
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur,

Encore une fois, j'entends parfaitement votre position, mais la méthode pour montrer le "non intérêt", la manière que vous avez d'aborder ces sujets ne me semblent pas efficace. Du tout. Vous pouvez bien entendu penser le contraire, trouver que dire "il y a forcément des rumeurs qui courent dont l'une avec Monsieur Phal qui a été accusé de nombreuses fois de décider de l'As d'or, d'être vendu à Asmodée et de mener le jury." va balayer la "rumeur" d'un revers de clavier, je pense moi que cela ne balaye rien, au contraire :o) Partant de là, nous ne sommes pas d'accord, cela arrive et il n'y rien de bien grave, mais là, aujourd'hui, je me sentais obligé d'intervenir lorsque vous avez osé écrire "Bizarrement, j'ai du mal à voir des sujets polémiques dans le jeu..." et ensuite "Pour montrer qu'elles n'ont intérêt et bien souvent peu de justifications...". Il y a bien des polémiques dans le jeu, vous les utilisez, et votre approche ne démonte en rien ces "polémiques", elle ne crée qu'un focus sur ces polémiques... Exactement comme lorsque vous mettez dans vos questions sur les personnalités du jeu des gens qui n'ont pas fait grand chose dans le secteur si ce n'est être au centre d'une polémique et, pour l'un d'entre eux avec qui nous avions un procès, être quelqu'un qui a disparu du secteur il y a 5 ans minimum. Vous pourrez me le présenter autrement durant des heures, j'ai perdu ma naïveté il y a très longtemps, j'aurais donc du mal à changer d'avis. D'autant plus que je suis têtu... :o)
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Ha, un truc sur cette phrase "J'entends votre propos, et je le comprends même, mais comme ceux qui pensent qu'il ne faut pas parler avec le front national , je pense au contraire qu'il faut aller vers tous et tout propos, à tort peut être comme vous le pensez." Comment faite vous pour déduire que je pense qu'on ne doit pas discuter avec le Front National ? Le soucis vient de là, aussi. Vous partez sur une démonstration, vous utilisez un argument et paf, le truc idiot à la fin. "comme vous le pensez." Mais vous ne savez rien sur ce que je peux penser sur cette question. Rien du tout. Mais vous affirmez que je pense qu'il ne faut pas discuter avec le Front National. C'est beau. :o)
ludodelaludo
ludodelaludo
Quand je dis qu'il fait dire ce qu'il a envie à ses "invités".....^^
Jeux Viens à Vous
Mr Phal
Effectivement nous ne tomberons pas d'accord mais rien de grave effectivement.
Pour les polémiques, si la même question relevait du politique, tout le monde exigerait d'en parler par transparence. Donc en soit cela ne me gêne pas de faire de même d'entre d'autres sujets.
Je ne pense pas qu'il faille se limiter parce que c'est un milieu "fun" , mais c'est ma façon personnelle de voir la chose.
Nous sommes têtus tous les 2 mais rien de grave :-)

Pour la seconde partie, par contre je n'ai absolument pas dit que vous pensiez cela, relisez ma phrase, je dis "JE pense ", je ne porte pas de jugement sur ce que vous pensez parce que :
1) Je sais que vous êtes têtu et que vous m'auriez sorti cela ^^
2) Parce que ce n'est pas à moi de penser ce que vous avez comme idées.

Donc, j'expliquai simplement qu'effectivement comme certains (pas forcément vous) peuvent penser qu'il ne faut pas parler du front national, je pense qu'il faut parler des sujets sensibles.
Donc non je n'ai pas tenter de parler à votre place :-)
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur Jeux Viens à Vous,

Sachez juste que je sais lire... Et je vous affirme que vous vous contredisez, comme dans le sujet sur l'Art. :o) Mais ce n'est pas grave. Mettons donc un terme à cet échange stérile. :o)
Jeux Viens à Vous
Pas de soucis si nous ne nous sommes pas compris :-)
Gaite
Gaite
Je n'ai pas non plus aimé l'article, désolé de le dire. J'ai trouvé dommage de dévaloriser les joueurs pour lesquels vous avez animé les sessions surtout qd on en voit des photos. Cela donne l'impression d'une condescendance tres mal venue qd ce type de salon est fait pour decouvrir et explorer en tant que joueur des nouveaux types de jeux ou une complexité que l'on ose seulement affronter a l'aide d'un animateur. Et cela pourrait donner une fausse image generalisee des animateurs qui jugerait chaque groupe de demonstration alors que l'extreme majorité est tres courageuse, patiente et bienveillante.
Jeux Viens à Vous
Je ne dévalorise a aucun moment les joueurs!
Bien au contraire vu que je termine ma série par :

"Ils m'auront permis de passer un très bon moment."

Je crois que cela veut tout, Je les aime mes joueurs, avec défauts parfois, et je m'amuse qu'ils oublient des règles, je leur dit d'ailleurs pour plaisanter!
"Ah mais on ne m'écoute pas!"
Ma relation avec les joueurs est très forte. :-)
Uenaelar
Uenaelar
Je suis un joueur et je n'ai pas une très forte relation avec vos articles... Mais j'ai passé un très bon moment.
elrako
elrako
MERCI pour le reportage ! :)