Pani-High, de la couette et de la baston à la japonaise

Par Docteur Mops

Publié le 19 janv. 2016 • Lecture 4 min. •  2554 vues

Pani-High, de la couette et de la baston à la japonaise

 

Pani-High ! est un jeu de cartes rapide qui nous vient du Japon et qui fut présenté pour la première fois au salon d’Essen 2015. Vous savez combien certains membres de la rédaction ont anipun penchant quasi pervers pour les jeux asiatiques. A tel point qu’il sont capables de vous présenter des jeux que vous n’aurez sans doute jamais l’occasion de tenir en main. Mais comme nous ne sommes pas des vendeurs, on s’en moque et nous tablons sur le fait que vous aimez comme nous découvrir de nouveaux jeux sans pour autant tous les acheter. Ou alors vous êtes très riches et vous habitez un très très grand hangar...

d955a84080439ea6579376250875488c42ef.png

Plusieurs choses pourraient vous séduire dans Pani-High ! D’abord le thème. Les 5 ou 6 joueurs vont prendre en charge le destin de collégiennes qui veulent se caser dans les meilleurs clubs et contrôler leur collège. Tous les amateurs de mangas vont vite retrouver leurs marques tant Pani-High ! reprend les poncifs du manga de collège féminin. Au japon, il existe plein de clubs pour les activités périscolaires et certains sont mieux côtés que d’autres.

Donc, il faut gérer le plus de clubs pour être la maîtresse du collège !

Et comment fait-on cela ? On se foutant sur la tronche parce que c’est plus simple et plus rigolo.

Côté illustration nous sommes ici dans du classique de bon ton et non… vous n’y trouverez pas abondance de petite culottes et de seins siliconés. C’est du tout public.

Par contre le dos de carte est rose avec des petits coeurs. Oui indéniablement Pani-High ! sent la fraise ET le marron !

Le jeu est proposé à partir de 8 ans et cela semble tout à fait raisonnable puisque nous sommes ici dans dans du simple de rapide de baston avec de l’aléatoire. Et pourtant… Il y a quand même quelques petites subtilités sinon je ne vous en parlerais pas.

b87e647efae2127a41f85b6674ad88b3ea66.jpe

Globalement vous allez avoir des cartes lieux qui sont les objectifs à gagner et les cartes persos vont servir à les conquérir. 

On commence par se constituer classiquement une main de cartes piochées aléatoirement. Si dedans se trouvent des lieux, nous allons les exposer fièrement devant nous. C’est à nous ! Enfin c’est à nous pour le moment avant qu’une bande de collégiennes hystériques ne viennent nous la piquer.

Le début d’un tour de jeu commence par la pioche d’une nouvelle carte. Si c’est un lieu, nous le posons devant nous et notre tour est terminé. Si ce n’est pas un lieu, nous prenons la carte en main et nous avons l’occasion d’entamer une petite baston.

919141e3cf2b1aa84ab4a144f7c4c80f65fd.png2495724cccfc715eded94b1b74bdacc35a05.png

Tenez ! Prenez cette gourdasse de Sakura qui fait la fière parce qu’elle a la carte Piscine devant elle. Pas question de lui laisser la domination de ce lieu hautement stratégique !

Je choisis donc dans ma main quelques amies cartes. Les filles ont une puissance allant de 0,3 à 6 (oui les auteurs japonais aiment bien les nombres décimaux). Certaines ont des affinités avec certains lieux alors leur force est multiplié par 2. Par exemple le filles du club de nage qui ont 2 de force passent à 4 si elles vont bastonner à la piscine. Logique.

L’attaquant peut poser plusieurs cartes devant le lieu qu’il convoite.

 

Soit le défenseur ne sent pas bien le coup et décide de passer (et l’attaquant repart avec la carte du lieu), soit il décide de se défendre de nom de nom d’un petit bonhomme et lui aussi pose des cartes face cachées.

Pour la résolution, on retourne alors les cartes et le camp qui obtient le score le plus élevé remporte le lieu.

Oui c’est de la bataille !

Comme c’est un jeu méchant, le vainqueur reprend ses cartes en main et le perdant les défausse. En fait, si vous réfléchissez, ce n’est pas si méchant que ça. Les joueurs en savent désormais un peu plus sur les cartes possédées par le vainqueur. Et plus si le perdant a perdu, c’est que ses cartes n’étaient pas bonnes alors autant en piocher d’autres non ?

Tout cela resterait un petit peu neuneu si l’on n’ajoutait pas deux ou trois autres ingrédients...

bc86e778eeb3e2f5553e4ad82b5859fddc0c.png9d64ab3789e6f83f2f034b2fa556a301b6f4.png

Les infirmières sont des cartes comme les autres avec une capacité de combat sauf qu’en plus elles sont infirmières ! Les infirmières permettent donc de soigner et de conserver des cartes que nous aurions dû défausser lors d’une défaite. C’est mimi une infirmière...

 

Les petits cadeaux (ou pots de vin en français). Ces cartes permettent, une fois les cartes combats sélectionnées, de piquer une des cartes (encore face cachée) de l’adversaire. Tiens ! Prend cette magnifique peluche de petit chat et vient avec nous taper sur tes anciennes copines ringardes ! Les cartes Pots-de-vin sont toujours défaussées.

 

Les policières (qui ont surement entendu parler des bastons fréquentes dans ce collège), patrouillent de temps en temps. Au moment du combat, une Policière défausse toutes les cartes du groupe adverse. Même les infirmières ne pourront protéger personne. Le combat prend fin et le lieu reste en place (même si c’est l’attaquant qui joue une Policière). Une fois l’ordre rétabli la Policière est défaussée. Attention ! Il n’y en a que 4 dans le jeu alors mieux vaut les utiliser au bon moment.

 

Les conspirations. Tout le monde le sait, les garçons c’est bête mais les filles c’est méchant. Elles n’arrêtent pas de conspirer (en plus de filer des coups). On trouvera donc quelques cartes de conspirations dans le jeu qui vont nous permettre d’aller piquer des cartes directement dans la main d’un joueur de notre choix. Autant dire que ça fait couiner et c’est là qu’on est content de se souvenir des cartes possédées par un ex-vainqueur.

La partie prend fin quand la pioche est épuisée et la joueuse qui possède le plus de lieux est la reine du collège.

 

603ee213b7bd4ff620b028f3ffc242f4477a.jpe

 

Alors oui c’est un petit jeu de bataille à la noix ! Et alors ? Hein ? C’est très rapide, c’est idiot, il y a quand même du bluff et le dos des cartes est rose avec des coeurs ! Je ne vois pas bien ce que vous pourriez critiquer là dedans à moins d’être vraiment de mauvaise foi et dans ce cas gaffe à vos couettes !

Forcément, il va encore y avoir des nigaudes qui vont vouloir trouver le jeu. Ca doit pouvoir se faire dans les boutiques d’imports ou le ouaibe. Le jeu était vendu 13€ à Essen, plus ce serait un peu… c’est un jeu de bataille quand même...

 

 
Les règles en français sont disponibles sur la fiche de jeu dans l'onglet "ressources"
 

 


Docteur Mops

Commentaires (7)

Default
Izobretenik
Izobretenik
Mops, si je reviens un jour à Orléans, je t'amènerai de quoi faire une TTTV Cosplay à la thématique lycéenne inoubliable. Tu préfères le blanc ou le noir ? :)
Docteur Mops
Docteur Mops
Non mais je passe hein ? ;)
Ced78
Ced78
Une petite TT TV avec Dr. Mops, M. Guillaume, M. Jaimie et surtout M. Phal qui jouent à ce jeu tout rose - ça serait drôle ;-)
Zergeniel
Zergeniel
Surtout costumés en "reine du collège"...
Docteur Mops
Docteur Mops
Je passe !
Ced78
Ced78
Non, Non Dr. Mops ! En plus je suis sûr que vous trouverez un tas de jeux de mots sur la situation ;-)
Elniamor
Elniamor
" vous n’y trouverez pas abondance de petite culottes et de seins siliconés"
bon bah je me casse.

"la joueuse qui possède le plus de lieux est la reine du collège"
La reine du collège ?? hhiiiiiiiiiiiii ! fallait le dire tout de suite ça change tout !